En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 2e journée
  3. // Swansea/Newcastle

Montero, la Turbine de Swansea

Par ses crochets dévastateurs, son activité incessante et ses courses folles, Jefferson Montero a charmé Swansea la saison dernière. Cette année, après avoir causé bien des tourments à Chelsea en match d'ouverture, il semble lancé pour faire succomber la Premier League. Portrait d'un homme qui adule Robert Pirès et vient de très loin.

Modififié
Le contraste des décors laisse deviner l'immensité du chemin parcouru. Aux lumières brillantes et à l'opulence presque indécente de la Premier League s'opposent la simplicité de Babahoyo. C'est au cœur de cette ville d'Équateur de plus de 140 000 âmes, capitale de la province de Los Ríos, que Jefferson Montero a tapé dans ses premiers ballons. Là qu'il a grandi, qu'il s'est construit autour d'une famille aimante et soudée. « Je viens d'une famille humble, c'est ce qui m'a rendu fort et me permet aujourd'hui de faire mon métier avec beaucoup de plaisir, se réjouissait-il en juin dernier. Ma famille est heureuse. Mon père était paysan. Aujourd'hui, il gère une ferme que j'ai pu acquérir. C'est ce qu'il mérite » . De ses propos, toujours marqués d'une profonde modestie, transpirent une indéniable part de fierté. Celle d'avoir pris son envol vers l'Europe pour désormais s'implanter au sein de l'équipe de Swansea, l'une des valeurs sûres du championnat anglais. Mais, avant cela, il a fallu s'armer de patience.

« J'ai eu le même traitement hormonal que Messi »


À vrai dire, sans le ballon rond, Jefferson Montero aurait sans doute eu une autre vie. Pas celle d'un joueur de football de haut niveau, mais d'un agriculteur. Très jeune, il épaulait son père dans son exploitation agricole de bananes qui entourait sa maison à Babahoyo. « C'est un travail dur, vraiment dur. Les jours sont longs et difficiles, se remémorait-il en décembre dernier. Ce qui est certain, c'est que je ferais ça maintenant si je n'avais pas joué au foot. J'ai travaillé dans des exploitations pendant un moment mais j'étais paresseux. Je voulais juste jouer au foot. C'est toujours ce que j'ai voulu » . Une passion irrépressible qui le pousse à sécher l'école pour s'adonner aux plaisirs du ballon rond. Sauf que l'envie et le talent ne suffisent pas à l'époque pour séduire les clubs. Trop petit, Montero a dû prendre des hormones de croissance afin qu'on lui offre sa chance : « J'ai eu le même traitement hormonal que Lionel Messi quand j'étais jeune. Sans ça, je serais probablement plus petit de dix centimètres aujourd'hui (il mesure désormais 1m70, ndlr) » .

C'est en 2007, à dix-sept piges, que Jefferson Antonio Montero Vite entame sa carrière professionnelle à Emelec, porté par l'amour du foot de son paternel. Et endosse ensuite le maillot de l'Independiente et des Mexicains de Dorados, avant de faire le grand saut pour l'Europe. Direction Villarreal, en 2009. Le début d'une irrésistible ascension ? Pas vraiment. En Espagne, l'Équatorien se retrouve confronté à une concurrence aiguisée, rédhibitoire pour espérer s'imposer. « En fait, la première saison, je me suis retrouvé dans la réserve, ensuite dans l'équipe première mais je ne jouais pas. À mon poste, la concurrence était rude » , a-t-il reconnu, lucide, plus tard. Du coup, l'ailier gauche a enchaîné les prêts. Pour s'aguerrir, mûrir, affronter l'adversité. « Il était arrivé à Cazorla la même chose qu'à moi. Il avait dû aller au Recreativo Huelva pour gagner du temps de jeu. Il m'a recommandé de faire la même chose et je me suis retrouvé à Levante. Ça s'est bien passé. Je ne voulais pas revenir à Villarreal car je savais que ce serait difficile de jouer. Finalement, après quelques jours, on m'a prêté au Betis Séville, où j'ai réalisé ma meilleure saison » .

L'idole Robert Pirès


Chez le sous-marin jaune, le passage de Montero n'a pas été une sinécure. Mais il n'a pas pour autant perdu son temps. Là-bas, il a côtoyé Robert Pirès, un homme qu'il regardait et adulait du temps d'Arsenal. « C'est une personne incroyable, l'encensait-il, plein d'admiration. Il m'a aidé, comme Marcos Senna et Santi Cazorla. J'étais un tout jeune joueur qui avait grandi dans un quartier populaire du Tiers-monde et ces joueurs-là m'ont traité avec beaucoup de considération. Quand je me suis retrouvé à m'échauffer à côté de Robert Pirès, ça a été incroyable. J'avais 19 ans. J'ai beaucoup appris à ses côtés » . L'ex-international tricolore et aujourd'hui consultant à beIN Sports ne l'a d'ailleurs pas oublié, lui aussi : « Quand il est arrivé à Villarreal, il était jeune et très timide. Dès ses premiers entraînements, j'ai vu de suite qu'il y avait de la qualité » .

En outre, Pirès se souvient d'un homme d'une extrême humilité, travailleur, demandeur de conseils. « C'est un bon mec, vraiment, avec une bonne mentalité. Il a une bonne éducation et est très respectueux avec les anciens, loue l'ancien Gunner. Quand tu vois un jeune arriver avec beaucoup de qualités, tu as forcément envie de l'aider pour qu'il réussisse. Je sais qu'il était demandeur de conseils, qu'il était intéressé. Il voulait savoir, apprendre et ça, j'aimais beaucoup. C'était en permanence d'ailleurs » . Au-delà des qualités humaines indéniables, ce dernier reste avant tout marqué par son profil de détonateur des défenses. « Ce que j'aime chez lui, c'est qu'il est en permanence en train de provoquer son adversaire, poursuit-il. C'est un très bon dribbleur, il va vite, peut jouer à droite ou à gauche. Il se passe quelque chose avec lui. Il est puissant, utilise des petits crochets. Puis ce qu'il fait, c'est efficace. Il sait quand il faut temporiser, donner le ballon. Quand il est en action, il fait généralement mal au latéral droit qui lui fait face » .

R. Pirès : « Selon moi, c'est le joueur prototype pour Arsenal »


Des qualités de percussion et de vivacité, par ailleurs propres aux autres joueurs équatoriens comme Antonio Valencia ou Enner Valencia, qui lui ont valu le surnom de « La Turbine » . Provoquer, déstabiliser, mettre à mal son vis-à-vis. L'essence même du style Montero : « J'ai toujours aimé faire courir les défenseurs. C'est une partie du jeu que j'aime. Mon nom de famille est Montero, le nom de ma mère est Mercedes donc certains, chez moi, m'appellent Ferrari. Cela me fait rire » . Après un retour salutaire au Mexique et un passage de deux ans à Monarcas Morelia, l'international de la Tri (49 sélections, 9 buts) a rejoint Swansea, en juillet 2014. Et, cette fois, le début de l'ascension semble vraiment acté. Grâce à ses crochets courts et ses courses ébouriffantes, il est devenu le joueur frisson des Swans. La saison dernière, il figurait juste derrière Eden Hazard au classement des meilleurs dribbleurs du Royaume et avait marqué les esprits pour avoir fait danser presque à lui tout seul Arsenal (0-1, 11 avril 2015).

Cette année, pour le premier match de la saison (2-2 contre Chelsea), il a mis au supplice Branislav Ivanović, soit l'un des meilleurs latéraux droits en Angleterre et en Europe. « Vous avez vu à Chelsea les dommages que peut causer Jeff, a apprécié son manager Gary Monk au sortir de la rencontre. Il avait déjà montré la saison dernière de quoi il était capable face à Arsenal, mais il peut le faire bien plus souvent. C'est une chance de posséder une telle menace dans notre équipe. C'était le jour de Jeff aujourd'hui, il a été excellent contre une bonne formation et a provoqué une quantité de problèmes à une défense expérimentée » . Conscient que « La Turbine » a encore une belle marge de progression à vingt-cinq ans, Robert Pirès voit déjà plus loin pour son ancien compère : « Peut-être que je m'avance mais, selon moi, c'est le joueur prototype pour Arsenal » . En attendant d'accéder, un jour, à de telles sphères, Jefferson Montero savoure le chemin parcouru. « Je suis désormais en mesure d'aider ma famille, ce qui a toujours été mon rêve. Mon père n'a plus à travailler » . Juste à savourer des bananes.


Par Romain Duchâteau Propos de Robert Pirès recueillis par RD, ceux de Jefferson Montero issus de So Foot et du Daily Mail
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 1 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3 Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2
vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 7 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23