1. // Les restes du monde
  2. //

Money time au bled

La lutte tendue entre Raja et FAR au Maroc, l'ES Sétif qui attend son sacre en Algérie, les play-offs en Tunisie et bientôt en Égypte, les coupes africaines en plein rush… Le point complet sur l'actualité du football de l'autre côté de la Méditerranée.

4 6
Maroc – Botola Pro 1

Gros suspense au Maroc, avec deux clubs à la lutte pour le titre : d'un côté le Raja Casablanca, 26 matchs disputés, 56 points, de l'autre le FAR Rabat, 25 matchs disputés, 53 points. Le premier cité est en quête du 11e titre de son histoire, tandis que le FAR Rabat cherche à glaner un 13e titre. Si on devait se mouiller quant à l'issue finale, on désignerait les Aigles Verts du Raja vainqueurs, car bénéficiant à la fois d'une meilleure différence de buts et d'un calendrier plus facile que leur adversaire. La rivalité est montée d'un cran depuis qu'une confrontation entre les deux équipes le 11 avril a dégénéré en bagarre entre supporters. Au total, 200 d'entre eux ont été interpelés et 150 sont poursuivis en justice, le procès ayant débuté cette semaine. C'est une première au Maroc, avec des menaces de prison ferme. S'agissant des places d'honneur, c'est également le suspense, le Maghreb Fès venant de prendre la troisième place provisoire au WAC Casablanca, tenu en échec dimanche dernier lors du derby face au Raja. 5e, le tenant du titre Moghreb Tétouan peut encore viser le podium.

Algérie – Ligue 1

L'ES Sétif se rapproche chaque jour un peu plus du 6e titre national de son histoire, le deuxième consécutif. La clé de la réussite : un an de victoires à domicile en championnat, ce qui permet de compenser des déplacements plus délicats (3 défaites dernièrement). À 4 journées de la fin, le MC Alger et l'USM El Harrach complètent le podium à 8 longueurs du leader. La lutte promet d'être belle jusqu'au bout entre ces deux poursuivants, avec la quête du deuxième ticket qualificatif pour la C1 en jeu. Sinon, la grosse actu de la semaine, c'était la tenue de la finale de la Coupe d'Algérie, opposant les deux rivaux de la capitale, l'USM Alger de Rolland Courbis et le MC Alger. Un derby avec un tel enjeu a évidemment généré un gros engouement et la vente des billets a suscité quelques heurts. Dans un stade du 5 juillet 1962 comble, c'est la bande à Courbis qui l'a emporté 1-0, seul but inscrit dès la 18e minute de jeu par Mokhtar Benmoussa.

Tunisie – Ligue 1 Pro

La (courte) saison régulière a pris fin mi-avril, avec ce système inédit de deux groupes de 8 équipes. Les deux premières équipes de chaque groupe se sont qualifiées pour le tour suivant, qui débute le 9 mai avec un système de mini-championnat en rencontres aller-retour. Si l'issue dans le groupe B n'a suscité aucune contestation, avec les qualifications obtenues logiquement par le CS Sfaxien et l'Étoile du Sahel, ce n'est pas le cas dans le groupe A, où trois formations ont terminé à égalité de points : l'Espérance de Tunis, le Club africain et le CA Bizertin. L'EST passe au tour suivant pour une meilleure différence de buts, alors que derrière c'est le Club africain qui a été incompréhensiblement désigné second. Pourtant, le CA Bizertin a une meilleure différence de buts générale et les deux matchs opposant ces deux adversaires se sont soldés par des 0-0… Si on a bien compris le raisonnement de la Ligue, c'est la différence de buts à l'issue des matchs allers qui a été retenue, et non la différence de buts générale. Le CAB crie au scandale. Après un premier recours rejeté par la fédé, un second a été déposé auprès du Comité national d'arbitrage sportif tunisien.

Égypte – Premier League

Comme en Tunisie, on a fait dans l'inédit cette saison pour permettre de respecter un calendrier raccourci et éviter trop de matchs à tension. Les 18 équipes ont été séparées en deux groupes de niveau logiquement égal. Dans le A, Al-Ahly est enfin lancé et domine les débats devant ENPPI. Dans le B, une équipe de Zamalek parfaite (10 matchs, 10 victoires) est leader devant Ismaily. Si les choses en restaient là, on retrouverait en play-offs les trois clubs les plus titrés du pays et l'ENPPI, souvent placé, jamais titré dans la dernière décennie.

Afrique – Ligue des champions de la CAF

À l'issue des matchs allers du deuxième tour de cette C1 africaine, on peut se dire qu'il peut déjà y avoir quelques gros à se ramasser avant même que ne commence la phase de groupes. Zamalek, par exemple, qui a concédé le nul 1-1 à domicile face aux modestes Éthiopiens de Saint-Georges. Ou le TP Mazembe, qui a mangé une sévère défaite en Afrique du Sud face aux Orlando Pirates (3-1). Autres surprises : le nul 1-1 du FUS Rabat face à Séwé Sport (Côte d'Ivoire) et la victoire 3-1 de l'AC Léopards face à l'ES Sétif. Les matchs retours se déroulent ce week-end.

Afrique – Coupe de la confédération

Dans la petite coupe d'Afrique des clubs aussi, des grosses têtes peuvent tomber. Les deux plus grandes surprises de la phase aller du deuxième tour ? La victoire 2-0 des Mozambicains de Liga Muçulmana face au WAC Casablanca et le petit nul 0-0 de l'USM Alger à domicile face aux modestes Gabonais de l'US Bitam.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Concernant le championnat marocain, ce qu'il faut signaler c'est que le vainqueur cette année(Raja ou FAR) représentera le Maroc dans la Coupe du Monde des clubs car le Maroc sera le pays organisateur fin 2013... d'où un suspens assez important à 4 journées de la fin et surtout entre 2 équipes historiques:
- le Raja de Casablanca qui représente historiquement les classes populaires de la plus grande ville du pays (dirigée même dans les années 50 par des cadres dirigeants du principal syndicat marocain UMT - anticolonialiste et dans cette période là pas sur la ligne du palais)
- alors que les FAR (Forces Armées Royales) est historiquement l'équipe de l'armée marocaine (dans les années 80 - début 90, les soldats en tenue étaient embarqués vers le stade pour aller encourager leur équipe, et les arbitres ne pouvaient pas trop contrarier les dirigeants des FAR proches du palais)...
Bref, c'est plus qu'une fin de saison de foot normale au Maroc!
Joseph Marx Niveau : Loisir
« Un derby avec un tel enjeu a évidemment généré un gros engouement et la vente des billets a suscité quelques heurts. »

QUELQUES HEURS, quel doux euphémisme, amis journalistes de SO FOOT...

Des jets de pierres grosses comme des "boules de pétanque" dixit Courbis sur RMC. Toujours sur RMC, il a dit il y a quelques jours, avoir reçu un robinet sur le bras. "Je l'aurais eu sur la tête, je ne serais pas là pour vous parler."

Quand il s'agit d'Algérie, So Foot y va mollo. ;-)
Lebowski-The BIG one- Niveau : DHR
A noter aussi le bordel à la ville de Bizerte suite à la décision de la fédé tunisienne. Il y avait des emeutes qui ont duré plusieurs jours entre les ultras du club de bizerte et la police.
FORZA CAB !
En Tunisie, un billet et on t'invente une règle.
Message posté par elgringo83
Concernant le championnat marocain, ce qu'il faut signaler c'est que le vainqueur cette année(Raja ou FAR) représentera le Maroc dans la Coupe du Monde des clubs car le Maroc sera le pays organisateur fin 2013... d'où un suspens assez important à 4 journées de la fin et surtout entre 2 équipes historiques:
- le Raja de Casablanca qui représente historiquement les classes populaires de la plus grande ville du pays (dirigée même dans les années 50 par des cadres dirigeants du principal syndicat marocain UMT - anticolonialiste et dans cette période là pas sur la ligne du palais)
- alors que les FAR (Forces Armées Royales) est historiquement l'équipe de l'armée marocaine (dans les années 80 - début 90, les soldats en tenue étaient embarqués vers le stade pour aller encourager leur équipe, et les arbitres ne pouvaient pas trop contrarier les dirigeants des FAR proches du palais)...
Bref, c'est plus qu'une fin de saison de foot normale au Maroc!


Quel dénigrement pour les FAR, tu résume à sa un "club historique"? Record des titres nationaux, et de plus l'équipe de l'AS FAR a été la première équipe marocaine à remporter la coupe d'afrique des clubs champions ce qui prouve que tes propos n'ont aucune crédibilité concernant la légitimité du palmarès des FAR. L'ossature de cette équipe dans les années 80 était celle de l'équipe national du Maroc qui en 86 a été la première équipe africaine a passé le premier tour de la coupe du monde avec entre autre les Timoumi, Khayri, Hcina etc
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 6