Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Récompenses
  3. // Billet d'humeur

Mondial : Ils sont sérieux avec leur récompenses individuelles ?

Dimanche, on n'a pas seulement sacré l'équipe championne du monde. Non, on a également décerné les récompenses individuelles : meilleur gardien, meilleur joueur et meilleur jeune. Neuer, Messi et Pogba ont été distingués. Un palmarès, disons, surprenant... pour ne pas être trop méchant.

Modififié

Manuel Neuer – Meilleur gardien

Sans surprise, Manuel Neuer a reçu, hier, à l'issue du match qui le sacrait champion du monde, le titre de meilleur gardien de la compétition. Une évidence pour tout le monde, tant le gardien allemand s'est montré monstrueux dans les bois de la Mannschaft. Impérial sur sa ligne, plus qu'à l'aise dans les airs, incroyable dans les anticipations, bon à la relance, c'est peu dire que Neuer est un gardien complet. Certes, lui n'a pas eu son Brésil vs Mexique, comme Ochoa. Ni son États-Unis vs Belgique, comme Howard. Il n'a pas eu non plus son moment de gloire rien qu'à lui comme un Tim Krul. Non, il n'a pas eu tout ça, mais Manuel, lui, a fait preuve d'une régularité hors norme sur les sept matchs qu'il a eus à disputer avec sa nation. Ses sorties à 25 mètres de son but, pour couper une action adverse, ont impressionné et sont même devenues un des sujets de détournement préférés des réseaux sociaux. Oui, Neuer est un monstre et oui, il est bien le meilleur gardien, non seulement de ce Mondial, mais du monde en général. D'ailleurs, Neuer a été tellement bon pendant ce mois de compétition qu'une question se pose : pourquoi ne pas le nommer meilleur joueur du tournoi ? Pourquoi réserver un trophée dédié spécialement aux gardiens ? Ne sont-ils pas des joueurs à part entière ? Car, honnêtement, Neuer avait largement de quoi postuler ce trophée. Très largement, même. Car si le fait de différencier les performances d'un gardien et d'un attaquant est une bonne chose, il en est de même pour tous les postes alors. En quoi Messi a fait un meilleur Mondial que Ron Vlaar ? En quoi Robben a été meilleur que Mascherano ? En quoi James Rodríguez a été meilleur que Neuer, justement ? En rien, bien entendu. Les attentes liées à chaque poste sont tellement différentes qu'il est strictement impossible de faire une comparaison entre les performances d'un gardien et celles d'un attaquant, comme entre celles d'un défenseur et d'un ailier. Mais pourquoi juste mettre à part le gardien, dans ce cas-là ? Voilà quelque chose de bien étrange. Soit on met en place une récompense pour chaque poste, ce qui n'est pas quelque chose de totalement stupide, soit on met tous les postes dans le même sac pour un seul trophée, celui de meilleur joueur. Et même là, c'est le Neuer qui aurait (dû) fini(r) premier.

Lionel Messi – Meilleur joueur

Personne - lui y compris - n'a trop compris ce qu'il foutait, hier, à monter les marches aux côtés de Neuer, juste avant la remise de la coupe. Et pourtant, on a bien dû se rendre à l'évidence, Messi était sur l'estrade pour recevoir le trophée de meilleur joueur du tournoi. Et là, tout le monde s'est posé à peu prés la même question : « Mais lol, c'est pas vrai ? » Car, oui, il semblait peu probable que le lutin argentin soulève ce trophée. Hormis cette finale, on ne peut certes pas dire que Leo Messi est passé à côté de sa Coupe du monde. Le Barcelonais a tout de même inscrit quatre des six buts de son équipe en phase de poules. En gros, sans lui, pas sûr que l'Argentine ne passe ce premier tour. Ensuite, c'est lui qui offre le but à Di María en huitièmes, contre la Suisse. Et c'est encore lui qui amène le but d'Higuaín en quarts, contre la Belgique. Pas si mal, donc. Pourtant, on sait que le quadruple Ballon d'or aurait pu faire mieux. Pas souvent à fond, l'air un peu dilettante, Messi a énormément marché pendant cette Coupe du monde. Un peu trop, sûrement. Le point d'orgue étant atteint, hier, lors de la finale, où son manque d'implication défensif et son replacement au ralenti ont quand même sauté aux yeux de quelques observateurs. Pour tout ça et quelques autres choses, Messi ne peut pas être le meilleur de la compétition. Car à côté, on a vu Robben porter sa Hollande à bout de bras. Rapide, dribbleur, simulateur, le génial Néerlandais n'a pas arrêté une seconde. Et pour ça, il aurait dû soulever le trophée. On pense aussi à James Rodríguez, le petit Colombien monstrueux dans la compétition, avec six buts à la clef. Dont deux chefs-d'œuvre absolument remarquables. Un homme comme Toni Kroos n'aurait pas volé le trophée non plus, impérial dans le milieu de terrain de sa Mannschaft championne du monde, le joueur du Bayern a encore une fois prouvé qu'il était l'un des tout meilleurs à son poste. Toujours du côté allemand, Thomas Müller ne doit pas trop comprendre cette consécration, lui non plus. Mais lui, il s'en fout, dans quatre ans, il deviendra le meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du monde. Bref, ils sont nombreux à pouvoir prétendre avoir été le meilleur joueur de cette Coupe du monde devant La Pulga. Non, on n'a pas oublié Neymar, non plus. Mais comme bien souvent quand il s'agit d'une récompense individuelle, c'est Messi qui triomphe. Sauf que contrairement à la victoire allemande, c'est encore une fois (cf. le palmarès du Ballon d'or 2010) loin de faire l'unanimité.

Paul Pogba - Meilleur jeune

Paul est un excellent joueur, c'est indéniable. Nul doute qu'il fera partie des tout meilleurs dans les années à venir. Ce qui fera le plus grand bien à cette prometteuse équipe de France, d'ailleurs. Mais là, très honnêtement, comment a-t-il pu être élu meilleur jeune du tournoi ? Bien sûr, on pense à son but contre le Nigeria. Un but libérateur, comme on dit. Mais à part ça, le Turinois n'a pas dominé les débats, loin de là, même. On pourrait même souligner que le match le plus abouti de la France, contre la Suisse, a été joué avec l'ami Paul sur le banc. Mais il aurait pu en être de même avec lui sur la pelouse, c'est vrai. Toutefois, son compatriote, Varane, lui aussi nommé, a peut-être plus prouvé durant ce Mondial. Toujours juste dans la relance, souvent bien placé, propre dans ses interventions, le Madrilène joue comme un vieux briscard de 33 ans, ce qui lui laisse de belles années devant lui, à n'en pas douter. Dans le fond, Varane aurait sûrement plus mérité le trophée, oui. Surtout s'il n'avait pas loupé son duel avec Hummels en quart de finale. Quant à l'autre nommé, Memphis Depay, il aurait dû gagner le trophée, ne serait-ce que pour ce prénom absolument incroyable. Memphis, putain ! Et pour ses prestations surtout : deux buts au premier tour, dont une super frappe contre l'Australie pour donner la victoire aux siens. Oui, Memphis avait aussi son mot à dire dans ce trophée. Le tenant du titre, avant le Mondial, était Thomas Müller, on espère que Paul connaîtra la même réussite dans quatre ans.


Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures La drôle de liste d'invités de la finale 17
Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 55 Hier à 19:43 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique