1. //
  2. // Sélection
  3. //

Mondial 2014 : Del Bosque ne se cache pas

Modififié
1 2
Il y a des défaites qui ne s'expliquent que par la supériorité de l'adversaire.

C'est le constat qu'a fait le sélectionneur espagnol, Vicente del Bosque, à propos de l'élimination de la Roja à la dernière Coupe du monde au Brésil. Battu par les Pays-Bas et le Chili, le technicien espagnol est revenu sur ces défaites sur le site de la FIFA. Et pour lui, l'Espagne doit apprendre à accepter d'être battue par meilleure qu'elle. « Il n'y a pas qu'une seule raison. C'était un problème global fait de petits détails. En fait, nous ne devrions pas seulement parler de nos faiblesses, mais aussi de la qualité de nos adversaires. Les Pays-Bas et le Chili étaient meilleurs que nous et, sportivement, nous devons accepter ces défaites. »

La Slovaquie qui les a battus le 9 octobre dernier (2-1), était elle, elle aussi, meilleure ?
JGB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le Costa Rica était donc une équipe supérieure à l'Uruguay, l'Italie mais de niveau égal à l'Angleterre ?
Quand j'ai vu cette équipe d'Espagne, fallait pas s'attendre à un truc de ouf non plus... 8 ans au top niveau mondial, c'est présomptueux... Surtout que Del Bosque avait de quoi remplacer les papys par des jeunes top joueurs ( Sérieux, Isco pas sélectionné quoi ! )

Il y avait une supériorité des équipes adverses, certes, mais avec une meilleure sélection, l'Espagne aurait du montrer un autre visage.
il n'a juste pas eu les couilles de renouveler à temps un cadre qui avait tout gagné mais qui était bien usé et vieilli.
mais ne lui aurait-on pas davantage reproché de perdre avec une équipe rajeunie et inexpérimentée?


finalement, je suis bien mieux sur mon canapé avec ma bière.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 2