1. //
  2. // 23ème journée

Mönchengladbach rate le coche

Hier soir, Mönchengladbach a calé à domicile contre Hambourg (1-1) tandis que Dortmund et le Bayern (contre Schalke) reçoivent demain. Dans le bas du classement, le promu Augsbourg est sorti de la zone rouge en exécutant le Hertha Berlin (3-0 pour la première d’Otto Rehhaghel) tandis que Kaiserslautern, pulvérisé à Mayence (4-0), ne voit pas le bout du tunnel…

Modififié
3 1
Borussia Mönchengladbach-Hambourg SV (1-1)
Buts: Hanke (45è) pour Gladbach. Arslan (56è) pour le HSV

Comme le Borussia a l’habitude d’agresser ses adversaires d’entrée, de prendre le score et d’attendre pour mieux contrer, le HSV de Thorsten Fink avait décidé d’élever le tempo dès l’entame. Le club hanséatique défendait haut mais cela n’empêchait pas Marco Reus de s’envoler (5è) sur une passe de Mike Hanke ou à Brouwers, esseulé sur un coup-franc, de manquer de peu d’ouvrir la marque (28è). Le ‘Gladbach desserrait peu à peu l’étreinte. De Camargo sur un service de Neustädter échouait peu après dans un face à face contre Drobny. Le même portier visiteur anticipait une diagonale de Reus pour Arango (40è). La pression montait peu à peu. Juste avant la pause, un coup-franc du milieu vénézuélien trouvait Hanke et Die Fohlen (les Poulains) pouvaient gambader vers les vestiaires. Au retour sur le terrain, les hommes de Lucien Favre allaient connaître un trou d’air fatal de dix minutes. Une première fois, Tongay Arslan échouait au-dessus sur un service de Guererro avant de se rattraper quelques minutes plus tard à la suite d’un corner et d’un service du même Guerrero (56è, 1-1). Reus et Arango, en fin de match, ne réussiront pas à renverser la tendance. Mönchengladbach concède un deuxième nul depuis la trêve (contre quatre victoires) et va probablement perdre du terrain sur le Bayern et Dortmund qui reçoivent demain. Hambourg poursuit sa lente remontée au classement…

FC Cologne-Bayer Leverkusen (2-0)
Buts: L Bender (16è et 50è) pour Cologne

Il n’y a pas eu de match ou presque. Le Bayer qui n’a plus que sa place en League Europa à protéger s’est imposé grâce à un doublé de Lars Bender et à un spatial Renato Augusto. Podolski était ailleurs, intermittent du spectacle comme s’il opérait sous d’autres latitudes. Les joueurs de Robin Dutt n’ont eu qu’à enfoncer la tête sous l’eau de leurs adversaires à chaque début de mi-temps. Un premier but à la suite d’un corner où trois têtes consécutives des visiteurs (dont une à trois mètres du but de Kiessling) soulignaient à la fois l’apathie des locaux et l’avidité de Bender qui poussait (du pied) la sphère dans le but vide alors que de toute évidence, elle en prenait déjà le chemin. Après la pause, sur une balle récupérée par Kiessling, Augusto slalomait dans l’eau de Cologne avant de délivrer un amour de passe décisive à… Bender. Petit piqué, break et carottes cuites. La défaite de l’aller (1-4) n’est plus qu’un mauvais souvenir… Cologne a de la chance que Kaiserslautern et Fribourg musardent sévère mais pour la place de barragiste, le danger rapplique à grand pas.

VFB Stuttgart-Fribourg SC (4-1)
Buts: Harnik (12è et 82è), Okazaki (21è) et Boulahrouz 63è) pour le VfB. Diagne (27è) pour Fribourg.

Grande journée pour le land du Bade-Wurtemberg puisque et Stuttgart, et Hoffenheim ont gagné. Comme à Mayence, le suspense n’aura duré qu’une vingtaine de minutes. Le temps pour l’attaquant autrichien Martin Harnik de marquer le premier de ses deux buts de l’après-midi (les numéros 12 et 13 de sa saison) et à l’intenable Okazaki de doubler la mise une petite dizaine de minutes plus tard et le tour était joué. Comme Mayence, Stuttgart s’éloigne doucement de la zone dangereuse dans une saison moins pénible que celle de l’année dernière mais tout aussi transparente. Fallou Diagne entretiendra bien le suspense un bon moment mais la brillante performance de la lanterne rouge contre le Bayern la semaine dernière restera sans lendemain.

VFL Wolfsburg-TSG Hoffenheim 1899 (1-2)
Buts: Helmes (69è sp) pour Wolfsburg. Firmino Barbosa (2è) et Schipplock (84è) pour le TSG.

Le Hoffenheim de Markus Babbel a enfin connu son premier succès qui lui permet de rejoindre la neuvième place, qu’il partage avec son pote de derby, Stuttgart et de dépasser un Wolfsburg chevrotant. Le match n’était pas commencé depuis deux minutes que Roberto Firmino Barbosa, sur un service de Williams, s’y reprenait à deux fois pour ouvrir le score. Le TSG pressait haut et même si la bataille se déroulait pour l’essentiel au milieu, Babbel et Firmino gâchaient plusieurs opportunités de faire le break définitif. Des loups, brouillons au possible, profitaient d’une faute de Beck sur Schäfer pour revenir à niveau sur un pénalty transformé par Patrick Helmes (69è). Hoffenheim ne doutait pas et reprenait les choses en l’état : Benaglio sauvait sur une tête de Vukcevic (73è), Rudy envoyait une volée au-dessus (81è). La délivrance arrivait de Sven Sschipplock dans un face à face avec Benaglio. Comme Mayence, Stuttgart et peut-être Nuremberg, le 1899 s’extirpe peu à peu de la zone dangereuse pour rejoindre le doux et soporifique coton du ventre mou de la Bundesliga.

FSV Mayence 05-FC 1-Kaiserslautern (4-0)
Buts: Zidan (2è), Szalai (17è), Muller (30è), Choupo Moting (74è)

Kaiserslautern s’enfonce dans la nuit noire avec appétit. Son sort a été réglé en dix-sept minutes par un Mayence flamboyant. Zidan, stratosphérique depuis qu’il joue avec les hommes de Thomas Tuchel, avait déjà enfoncé une aiguille dans la poupée de ‘Lautern avant que Adam Szalai sur un service de Polanski (sa vie n’est pas un Roman) ne fasse le break, peu après le quart d’heure. Peu à peu, Mayence retrouve son standing de l’an passé quand Kaiserslautern commence à ressembler de plus en plus à un relégué en puissance. Même pas barragiste, relégué.

FC Augsbourg-Hertha Berlin (3-0)
Buts: Oehrl (61è et 63è) et Ndjeng (90è+2) pour le FCA

Pour son retour en Bundesliga, et dans un match à six points, le Roi Otto n’aura guère connu la réussite. Le Hertha BSC entamait pourtant les débats pied au plancher avec Raffael et Jentzsch. En vain. Après une première partie soporifique, Thorsten Oehrl claquait deux pions en cent secondes à l’heure de jeu. Le premier après que Koo et Bellinghausen aient combiné sur le côté ; le second sur un relâchement de la défense de Thomas Kraft. Marcel Ndjeng clôturant le score pour les statistiques. Avec cette victoire, le promu sort de la zone rouge, sa culture de la survie sans doute. Une appétence que les joueurs de Rehhagel vont devoir apprendre…

Par Rico Rizzitelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Rakamlerouge Niveau : National
Hallo !
Le stagiaire qui est à l'origine de ces comptes rendu (dont je semble être l'unique lecteur) s'est gouré sur Bayer Leverkusen - Cologne... 2 à 0 pour le Bayer, buts de Bender qui ne joue pas à Cologne.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 1