1. //
  2. // 9e journée

Monaco toujours leader

Menés au score à Louis II, les hommes du Rocher ont su s’arracher dans le dernier quart d’heure pour récupérer leur place de leader. Istres et Angers continuent de jouer les trouble-fête sur le podium, pendant que Caen et Dijon ont essuyé un pénible revers. Pas de doute, le championnat de Ligue 2 sait ménager le suspense.

Modififié
2 6
Les occasions manquées

L’ASM et le Stade Malherbe avaient tous les deux une superbe occasion de renforcer leurs positions sur les hauteurs et de jouer aux favoris à la montée en accueillant des pensionnaires de la zone rouge. Monaco est passé tout proche de la correctionnelle face au Gazélec, en sauvegardant le point du match nul après avoir accusé un retard de deux buts. Logiquement menés à la pause, au terme d’une mi-temps catastrophique, la faute à un but splendide de Laïfa, les joueurs de Claudio Ranieri ont cependant attendu d’encaisser un second but (inscrit par Saadi sur un penalty généreux, Ndlr) pour sonner la révolte. L’international espoir Valère Germain claque son 5e but de la saison et remet ses coéquipiers dans le droit chemin, avant que Wolf n’égalise au bout des arrêts de jeu, d’une tête rageuse. Un match nul décevant sur le fond, mais finalement pas si dramatique, puisque les Monégasques restent au sommet de la L2.

Le Stade Malherbe n’a pas eu le même bonheur face à Tours, pourtant lanterne rouge du championnat au moment du coup d’envoi. Auteurs d’un match infect, les Caennais se sont inclinés pour la troisième fois consécutive à domicile, après leurs revers face au Mans (0-2) et à Toulouse (0-1, mercredi, en Coupe de la Ligue, Ndlr). Un but de Gamiette au retour des vestiaires a suffi aux Tourangeaux pour s’imposer, les Caennais s’avérant sans imagination et sans ressources, visiblement émoussés suite à leur match de Coupe disputé en milieu de semaine. Une défaite qui relègue Caen à quatre longueurs du podium.

Dijon, enfin, a connu le même sort à Niort, la faute à une performance de très haute volée de Mustafa Durak, qui a inscrit son premier triplé en pro, fêtant même son exploit par un but fabuleux inscrit du milieu du terrain. Dijon est passé à côté de son match, mais reste au contact des leaders.

Les éléments perturbateurs

Angers et Istres ne faisaient pas vraiment office de favoris en début de parcours, au milieu de la cohorte de poids lourds qui squatte la « Ligue Underground » . Et pourtant, ils confirment match après match que leur excellente dynamique ne doit rien au hasard, surtout après les coups d’éclat réalisés ce week-end. Istres a eu la bonne idée de dégommer Sedan, déjà mal barré avant la rencontre, et carrément dernier aujourd’hui. Un doublé de Nicolas de Préville (un but au début de chaque mi-temps, Ndlr) et voilà les Istréens qui s’installent sur le podium. Prochaine étape : la réception du Stade Malherbe vendredi prochain à Parmesain. Oui, ça risque de ne pas être la même chanson, mais c’est surtout l’occasion rêvée d’éloigner un concurrent direct à la montée.

Angers a frappé plus fort encore face au Mans. C’était visiblement le match que Claudio Keseru avait pointé sur son calendrier pour relancer sa carrière. Auteur d’un quadruplé, le Roumain en profite pour rejoindre le Monégasque Ibrahima Touré en tête du classement des buteurs avec 9 buts (en autant de journées, Ndlr), soit déjà 3 de plus que son total de la saison passée. Angers doit être ravi que son buteur ait décidé de rattraper le temps perdu. Un coup franc à la demi-heure, une frappe de l’entrée de la surface dix minutes plus tard, un tir en pivot à la 73e et un dernier ouvrage d’un tacle pendant les arrêts de jeu, et voilà Angers qui désosse Le Mans, toujours engoncé en milieu de classement. Décidément, le MMArena ne verra jamais la Ligue 1.

Lens collectionne les branlées

Une semaine après leur déculottée reçue à Bollaert par l’ASM (0-4), les Lensois ont réussi à l’exploit de faire aussi mal à la Beaujoire. Rapidement menés au score sur un but d’Eudeline, les Nordistes ne semblent pas au courant qu’une équipe qui vient de changer d’entraîneur connaît généralement un petit regain de forme. Ou alors, c’est pour qu’Éric Sikora sache exactement où il met les pieds, histoire de s’habituer. Une exclusion avant la pause (Baal, 45+1), un doublé de Djordjevic, et un dernier but de Gakpé en fin de rencontre, et voilà le Racing à la 17e place, avec 8 points en 9 matchs. Décidément, même sans Gervais Martel, Lens va mal. Nantes, de son côté, passe 4e.

Sinon, dans le reste de l’Hexagone, la Berrichonne de Châteauroux et le Havre se sont gentiment séparés sur un résultat nul. Jeannot a ouvert la marque en première période pour les locaux, Mahrez a égalisé après la pause pour les visiteurs. Même verdict pour Clermont et Laval, qui ne se sont même pas emmerdés à claquer le moindre pion pour pas départager. Nîmes, plutôt en galère jusqu’ici, s’est rassuré face à Guingamp, grâce à Gragnic et Robail. Yatabaré n’a pu que réduire la marque en seconde période. Auxerre (13e) et Arles-Avignon (7e) s’affrontent ce lundi soir.

Le classement :

1. Monaco 18
2. Angers 18
3. Istres 18
4. Nantes 16
5. Dijon 16
6. Caen 14
-----
18. Gazélec Ajaccio 7
19. Clermont7
20. Sedan6


Par Julien Mahieu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et les supporters de monaco se dechaines en commantaires lol
Qu'est ce que c'est que tous ces "Ndlr" Julien Mahieu?

C'est pas toi qui a écrit le texte et t'as simplement rajouté ce qu'il y a entre parenthèse? ou alors t'as tout simplement pas compris que ce genre de chose s'applique lors d'une interview pour compléter ce que raconte l'interviewer et qui paraitrait peu clair ou incomplet pour le lecteur?

Dans tout les cas, c'est moche.
Note : 1
@Zub : en fait, je crois que c'est mon joyeux rédac' chef qui les a rajoutés. Sans que je ne sache trop pourquoi. Le manque de sommeil, va savoir...
Okay okay!
Si t'es pas responsable du truc, sorry pour le ton un poil agressif, ça m'a piqué les yeux. Le manque de sommeil, va savoir.. ;)
yanusdechien Niveau : DHR
Manquer de sommeil un lundi matin annonce une semaine bien difficile !
c'est loin d'être "dramatique" c'est sûr! l'ASM reste leader! alala, vous êtes tellement habitués à ce que les monégasques soient bons que vous sonnez l'alerte dès qu'ils égalisent. Ceci dit, c'est bien que Ranieri veuille parler de ces entames de match avec ses joueurs. Ce problème réglé,Monaco sera au top.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Bordeaux braque l'OL
2 6