Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Résumé

Monaco tient la cadence, Reims dans le rouge

Dans la foulée du revers niçois et du nul de Saint-Étienne, Monaco n’a pas tremblé contre Guingamp et a consolidé sa place sur le podium. Toujours aussi irrésistible, Lille commence à rêver d’Europe, tandis que Reims replonge dans la zone de relégation.

Modififié

AS Monaco 3 - 2 Guingamp

Buts : Traoré (17e), Dirar (40e) et Silva (76e) pour Monaco // Erding (75e) et Angoua (81e) pour Guingamp

Leonardo Jardim le sait sans doute mieux que quiconque. Dans une fin de saison haletante où la lutte pour l’Europe s’avère exacerbée, l’ASM a déjà le regard tourné vers son rendez-vous à l’OL lors de l’avant-dernière journée. Mais avant, il y avait Guingamp, « une demi-finale avant d’arriver à la finale, à Lyon » , dixit le technicien portugais. Privé de Toulalan, mais avec Moutinho de retour, le club de la Principauté prend d’entrée les devants face à l’En Avant grâce à Lacina Traoré, titulaire pour la troisième fois d’affilée. Trop friables derrière et en panne d’idées devant, les hommes de Jocelyn Gourvennec plient de nouveau quand Dirar – par ailleurs brillant ce samedi soir – conclut une contre-attaque monégasque avec justesse. Serein après cette avance confortable, Monaco déroule en second période. Si Bakayoko touche la barre transversale et que Fabinho et Costa se heurtent à Lössl, Bernardo Silva ne se montre pas aussi maladroit et donne un peu plus d’ampleur au score. Et qu’importe si Erding venait d’ouvrir la marque pour Guingamp une minute avant et qu'Angola ranime l'espoir à quelques minutes de la fin du match. Une semaine après son nul face à Rennes, l’ASM enregistre un troisième match consécutif sans défaite. Et Leonardo Jardim peut désormais préparer avec davantage de quiétude sa « finale » .

Troyes 2 - 4 Bordeaux

Buts : Diego Rolán (14e, 71e), Mavinga (CSC, 41e) et Diabaté (59e) pour Bordeaux // Nivet (56e) et Jean (69e) pour Troyes

Troyes préparant déjà sa prochaine saison en Ligue 2 et Bordeaux n’étant pas concerné par le maintien, l’enjeu de de cette rencontre se voulait nul. Mais peut-être pas pour Ulrich Ramé qui, à l’approche du terme, brigue sans le clamer plus qu’un poste d’entraîneur intérimaire. Avec un seul succès en quatre matchs depuis son intronisation, les Girondins avaient à cœur de montrer un tout autre visage. Mis sous pression par les locaux après des frappes de Karaboué et Darbion, ils sortent la tête de l’eau par l’intermédiaire de Rolán, lequel profite d’une erreur de jugement de Rincón. Des Audois toujours aussi peu vernis, puisque Mavinga marque involontairement contre son camp sur corner à quelques minutes de la mi-temps. Et si l’ESTAC revient avec de louables intentions en seconde période et réussit à réduire la marque par Nivet sur penalty, le club au scapulaire calme ses ardeurs trois minutes après. Devançant une sortie approximative de Dreyer, Cheick Diabaté croit définitivement éteindre tout suspense à l’heure de jeu. Mais Corentin Jean réveille les siens, avant que Rolán ne claque son doublé et n'enterre les dernières illusions troyennes. Si Bordeaux renoue avec le succès, Ulrich Ramé, lui, peut se plaire à croire que sa mission n'est pas seulement éphémère.

Lorient 0 - 1 Lille

But : Rony Lopes (56e) pour Lille

C’est porté par le souffle de l’Europe ou peut-être celui vivifiant de Frédéric Antonetti que le LOSC se plaît encore à rêver en cette fin d’exercice. Équipe la plus en forme ces dernières semaines avec Lyon (7 matchs d’affilée sans revers), Lille débarquait au Moustoir avec le costume de favori. D’autant que Lorient devait composer avec une ribambelle d’absents (Touré, Rose, Musavu-King, Le Goff, Waris). Mais le scénario tourne en sa défaveur lorsque Boufal est contraint de céder sa place avant la demi-heure de jeu. Malgré ce fait de jeu préjudiciable, les Dogues montrent les crocs. Et parviennent à faire la différence grâce à Rony Lopes, entré à la place du Marocain et servi idéalement par Eder. Le seul but d’une rencontre globalement terne, mais parfaitement maîtrisée par des Lillois décidément irrésistibles au crépuscule de cette saison. L’Europe, longtemps hors de portée, semble désormais être un rêve accessible.

Caen 0 - 0 Bastia



Pour les vingt ans du Malherbe Normandy Kop (MNK96). Pour une question d’orgueil, aussi, Patrice Garande voulait un Stade Malherbe Caen conquérant. Bien loin des dernières copies insipides rendues récemment (1 seul succès lors des 7 dernières rencontres). Malheureusement, le technicien normand a une nouvelle fois assisté à un non-match de la part de sa formation. Hormis une frappe trop croisée de Rodelin à l’heure de jeu, les partenaires de Julien Féret ne sont jamais parvenus à mettre à mal des adversaires bastiais, bien trop handicapés par une cascade de blessés (Peybernes, Ayité, Palmieri, Brandão) pour espérer autre chose que le point du match nul ce samedi soir. Le Malherbe Normandy Kop aurait sans doute mérité un meilleur hommage. La Ligue 1, aussi.

Reims 2 - 3 Montpellier

Buts : Camara (37e), Congré (84e) et Sanson (86e) pour Montpellier // Oniangué (82e) et Bifouma (90e+2) pour Reims

Les mots avaient été martelés dans une inébranlable conviction en conférence de presse d’avant-match : « Je ne suis pas dans la fiction. J’ai une mission. Ce qui m’intéresse, c’est de faire un casse. » Arrivé en pompier de service dans la foulée de l’éviction d’Olivier Guégan, David Guion a pu mesurer le défi qui l'attendait pour espérer se maintenir après la défaite de Reims contre Montpellier. Timides dès l’entame, à l’exception d’une frappe de De Préville, les Champenois cèdent peu avant la pause. À la réception d’un joli centre de Boudebouz, Camara ouvre le score d’une tête croisée imparable. Le 46e but du Sénégalais sous le maillot héraultais, qui n’est désormais plus qu’à une seule longueur du record détenu par Laurent Blanc. Pas inquiété lors du second acte jusqu’à dix minutes du terme, Montpellier concède l’égalisation sur corner après une tête d’Oniangué. Un sursaut malheureusement fugace, puisque Congré et Sanson réagissent coup pour coup. Désemparés, les Rémois, qui inscrivent tout de même un deuxième but par Bifouma, enchaînent avec une troisième défaite de rang en championnat. David Guion n’a plus que deux journées pour commettre son casse.

Résultats et classement de la Ligue 1

Par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ?
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49 mercredi 20 juin Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34
À lire ensuite
Lyon, la tête dans le gaz