Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lille-Monaco (4-1)

Monaco sombre à Lille et perd la deuxième place

Lyon l'attendait, c'est arrivé. Monaco, trop individualiste, a pris le bouillon par un bon Lille (4-1) et perd sa deuxième place.

Modififié

Lille 4-1 Monaco

Buts : Amalfitano (37e), Eder (67e), Obbadi (77e) et Sidibé (87e) pour le LOSC // Bahlouli (90e+2) pour Monaco

En Ligue 1, Monaco n'a pas habitué son monde au spectacle. Et en première période, la tendance s'est vérifiée. Les hommes de Jardim oublient le sens du collectif pour privilégier les exploits individuels. Si certains ont les capacités pour les réaliser, parfois ça ne suffit pas. Et Lille a bien compris ça, en surprenant les hommes du Rocher par une belle action collective, pour rentrer au vestiaire avec un avantage. Si Monaco n'a pas profité de sa supériorité numérique pendant dix minutes, le LOSC a su jouir du carton rouge donné à Echiejile, en se mettant à l'abri juste derrière, grâce à Eder, puis Obbadi et Sidibé. L'attaquant portugais a été dans tous les bons coups devant. Disponible et puissant, il a offert des possibilités à ses coéquipiers par ses appels et ses nombreux ballons gagnés en duel avec la défense monégasque. Lille enchaîne une cinquième victoire consécutive en Ligue 1 et revient provisoirement à deux points de l'Europe, en attendant la rencontre entre Rennes et Nice, à 17h.

L'union fait la force


Monaco joue long dans les premières minutes, mais ni Lemar ni Vágner Love ne sont trouvés. L'attaquant brésilien s'offre le premier tir du match de la tête. Un coup franc lointain de Lemar passe au-dessus de la cage d'Enyeama. De son côté, le LOSC tente de conserver le ballon, et de contourner le bloc adverse. Pas de vraie occasion après dix minutes de jeu, mais les Monégasques ont montré qu'ils pouvaient sortir rapidement, notamment grâce à Lemar et Bernardo Silva qui remontent le ballon. Sans se montrer vraiment dangereux, les Lillois se créent la première situation dangereuse au quart d'heure de jeu. Après un bon travail, à la lutte avec Toulalan et Raggi, Eder peut servir Amalfitano, en retrait dans la surface. La frappe de l'ancien Marseillais est déviée et va doucement s'écraser sur le poteau de Subašić, qui peut capter en deux temps. Ça réveille Pierre Mauroy et le LOSC, qui assoit un peu plus sa domination au milieu de terrain.

Lemar trouve souvent le bon décalage dans l'axe, mais sur les côtés, les coups sont mal joués, soit par Silva, soit par Dirar. Ce dernier peut frapper après un corner mal dégagé par les Lillois, mais sa tentative est contrée par Eder, et le LOSC se dégage. Monaco se réveille et se montre
plus entreprenant au milieu, mais sans se créer de vraie opportunité. Du coup, les Lillois en profitent pour piquer au bon moment. À quelques minutes de la pause, Corchia trouve Eder dans la surface. Légèrement hors jeu, le Portugais remet de la tête à Amalfitano. Après sa frappe sur le poteau, il élimine Carvalho au point de penalty et ne tremble pas pour battre Subašić. Mérité, même si dans les dernières minutes, Monaco se montrait plus dangereux. Sursaut d'orgueil des hommes de Jardim. Vágner Love élimine côté droit, et Dirar profite de son crochet pour centrer. Le ballon revient sur Fabinho qui frappe en première intention. Enyeama ne se fait pas surprendre par le rebond et capte en deux temps, et sauve encore une minute plus tard en claquant un centre fort de Silva. Lille mène logiquement à la pause.

La der d'Eder


La deuxième période repart sur le même rythme que le début de match. Monaco a du mal à sortir face à la pression lilloise et est contraint de jouer long. Mais, dans sa bonne période, le LOSC fait un cadeau à l'ASM. Ou plutôt, c'est Renato Civelli qui, en se faisant expulser, laisse ses coéquipiers à 10 contre 11 pendant un peu moins de quarante minutes. Gros tacle de Carvalho sur Corchia, pas de faute, Civelli arrive fou furieux vers l'arbitre et, au passage, assène un coup à Carvalho. L'assistant a tout vu, c'est rouge. Du coup, c'est l'heure du coaching. Côté LOSC, Balmont est sacrifié au milieu de terrain, et à Monaco, c'est Lemar, pourtant très actif, qui est remplacé. Lille va devoir tenir trente minutes. Puis non. Echiejile, sûrement jaloux, se fait expulser lui aussi pour une charge maladroite, dans le jeu cette fois, sur Corchia.

Après avoir douté quelques minutes, le LOSC finit par doubler la mise sur un contre superbement bien joué. Silva perd le ballon dans la surface, c'est relancé sur Eder, seul au milieu. Le Portugais s'appuie sur Obbadi qui décale Boufal, lancé sur la gauche, en première intention. Boufal entre dans la surface, remet sur Obbadi qui décale de nouveau, mais pour Eder. L'attaquant lillois place en une touche dans le petit filet de Subašić et signe son cinquième but de la saison. Un but et une passe dé, à chaque fois, le Portugais est dans le dernier geste. À un quart d'heure de la fin, Enyeama empêche Monaco de revenir dans le match en claquant fermement la tête de Raggi, servi au deuxième poteau par Fabinho. Servi en retrait, Obbadi met définitivement Mauroy à l'abri en marquant le but du 3-0, après un superbe travail de Boufal qui élimine deux joueurs sur le côté gauche. Sidibé ajoute un pion symbolique dans les dernières minutes, avant que Bahlouli ne sauve l'honneur pour l'ASM. Le LOSC confirme sa bonne forme en s'imposant de nouveau, à la maison, pour revenir à deux points de l'Europe. Et plus si affinité.

  • Résultats et classement de la Ligue 1

    Par Benjamin Asseraf
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 2 heures Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 10
    Hier à 17:45 Leeds enchaîne 18
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible