Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Monaco sombre à Guingamp, Toulouse souffle et Amiens y est presque

En infériorité numérique, Monaco n'a rien pu faire sur la pelouse de Guingamp (3-1), tandis que Toulouse respire un peu mieux après sa victoire contre Angers (2-0). De son côté, Amiens a quasiment assuré son maintien en s'imposant contre Strasbourg (3-1) et Metz peut encore y croire malgré ce nul face à Caen (1-1).

Modififié

Olympique de Marseille 5-1 LOSC Lille

Buts : Thauvin (12e et 30e sp), Mitroglou (35e et 38e) et Ocampos (68e) pour Marseille // Benzia (54e) pour Lille



EA Guingamp 3-1 AS Monaco

Buts : Briand (22e sp), Didot (34e) et Thuram (47e) pour Guingamp // Touré (63e) pour Monaco

Lorsque Luis Suárez fait parler ses qualités de gardien de but dans les dernières secondes de la prolongation en quarts de finale de Coupe du monde, c’est du génie. Lorsque Jemerson fait de même après seulement 19 minutes de jeu, cela ressemble plus à de la bêtise. Déjà, parce que Jimmy Briand n’est pas Asamoah Gyan et ne tremble pas pour convertir le penalty (1-0, 22e). Et surtout parce que les Monégasques, privés entre autres de Subašić et de Falcao, vivaient déjà l’enfer au Roudourou face à des Guingampais offensifs. En supériorité numérique, Guingamp se permet alors de régaler le public, et à ce petit jeu, c’est Étienne Didot qui remporte la Palme d’or avec une volée sublime des 25 mètres en première intention sur un corner en retrait de Clément Grenier (2-0, 34e). Antoine Kombouaré le sait, le meilleur moyen de gagner dans ce genre de situation est de continuer à attaquer, alors Guingamp repart de l’avant dès le retour des vestiaires. Nicolas Benezet déborde, centre en retrait, Jimmy Briand laisse passer entre ses jambes pour Marcus Thuram qui enroule sa frappe (3-0, 47e). La réduction du score d’une jolie tête lobée d’Almany Touré (3-1, 62e) ne changera rien, l’AS Monaco s’incline et n’a plus qu’un petit point d’avance sur ses deux poursuivants que sont l’OL et l’OM.

EA Guingamp (4-4-2) : Johnsson - Ikoko, Kerbrat, Sorbon, Martins-Pereira - Blas, Grenier (Coco, 86e), Didot (Phiri, 79e), Benezet - Briand, Thuram (N'Gbakoto, 78e). Entraîneur : Antoine Kombouaré.
AS Monaco (4-2-3-1) : Sy - Touré, Glik, Jemerson, Jorge (Serrano, 81e) - Fabinho, Moutinho - Lopes, Tielemans (N'Doram, 36e), Lemar - Diakhaby (Sylla, 63e). Entraîneur : Leonardo Jardim.



Amiens SC 3-1 RC Strasbourg Alsace

Buts : Monconduit (45e), Manzala (80e) et Kakuta (90e+2) pour Amiens // Saadi (90e+4) pour Strasboug

C’est peu dire que cette rencontre entre les deux promus a mis du temps à se décanter. Bien en place, les deux formations se regardent dans le blanc des yeux, sans vraiment s’affronter. Jusqu’à ce que Thomas Monconduit, en bon capitaine, ne profite d’un dégagement des poings d’Alexandre Oukidja pour marquer en force dans le but vide (1-0, 45e). Un but que les Amiénois n’ont pas eu à cœur de célébrer, se précipitant vers Serge Gakpé, mis K.O. par les poings du portier strasbourgeois. Rassurés par l’attaquant togolais dans le vestiaire, les Amiénois retrouvent le sourire et repartent sur la pelouse avec l’idée de conserver ce léger avantage jusqu’au coup de sifflet final, avant de finalement se lâcher pour offrir une jolie fin de match aux supporters présents à la Licorne. Lancé en profondeur par Quentin Cornette, Harisson Manzala remporte son face-à-face avec le portier alsacien (2-0, 80e), tandis que Gaël Kakuta fait parler son extérieur du pied sur un centre de ce même Cornette (3-0, 90e+2). La réduction du score d’Idriss Saadi (3-1, 90e+4) ne suffira pas à redonner le sourire à Strasbourg qui enchaîne une neuvième rencontre sans victoires et se rapproche de la zone de relégation, tandis qu’Amiens fait un grand pas vers le maintien.

Amiens SC (4-2-3-1) : Gurtner - Cissokho, Adenon, Gouano, Dibassy (Cornette, 59e) - Monconduit, Zungu - Gakpé (Manzala, 45e), Kakuta, Avelar - Konaté (Traoré, 72e). Entraîneur : Christophe Pélissier.
RC Strasbourg Alsace (4-2-3-1) : Oukidja - Foulquier, Ndour, Kone, Seka - Gonçalves (Blayac, 55e), Aholou - Liénard, Corgnet, Jonas Martin (Grimm, 81e) - Bahoken (Saadi, 78e). Entraîneur : Thierry Laurey.



FC Metz 1-1 SM Caen

Buts : Da Silva CSC (71e) pour Metz // Deminguet (73e) pour Caen

Que c’est cruel pour le FC Metz. En mission commando depuis quelques semaines, les Messins sont entrés sur la pelouse la bave aux lèvres. Une envie d’en découdre qui s’est traduite par une mainmise sur le ballon et des centres envoyés à la pelle. Malheureusement pour le public de Saint-Symphorien, Rémy Vercoutre est à la parade devant Emmanuel Rivière (18e), tandis que Julian Palmieri voit sa frappe contrée par... Emmanuel Rivière (33e). Et lorsque les Messins font, enfin, trembler les filets sur un coup de boule de Fallou Diagne (45e), l’arbitre de touche signale un hors-jeu. Maladroit face aux cages, à l’image de Florent Mollet qui manque sa reprise (63e), le FC Metz peut alors profiter de la sympathie de Damien Da Silva qui propulse dans ses propres cages le centre d’Ivan Balliu (1-0, 71e). Une joie qui va être de très courte durée, Jessy Deminguet claquant un ciseau acrobatique pour débloquer son compteur but en Ligue 1 (1-1, 73e). Touchés, mais loin d’être coulés, les Messins jettent toutes leurs armes vers l’avant, mais, là encore, le manque d’efficacité se fait ressentir. Acculés, les Caennais profitent alors des espaces pour piquer en contre, mais Frédéric Guilbert manque son face-à-face avec Ejii Kawashima (88e). Tout n’est pas encore fini pour Metz qui se rendra à Lille la semaine prochaine pour un match qui sent la poudre.

FC Metz (4-4-2) : Kawashima - Balliu (Nguette, 90e), Diagne, Niakhaté, Palmieri - Dossevi, Mandjeck (Niane, 86e), Cohade, Mollet (Miličević, 75e) - Roux, Rivière. Entraîneur : Frédéric Hantz.
SM Caen (5-2-3) : Vercoutre - Guilbert, Genevois, Da Silva, Djiku, Avounou - Sankoh, Féret - Repas (Bessat, 46e), Crivelli (Deminguet, 63e), Rodelin. Entraîneur : Patrice Garande.



Toulouse FC 2-0 SCO Angers

Buts : Sanogo (42e) et Gradel (60e, sp pour Toulouse

Une victoire qui fait du bien. Incapable de remporter la moindre rencontre depuis le 3 février, le Téfécé, premier non-relégable, s’est donné un léger bol d’air en s’imposant face à des Angevins au visage bien tristounet. Une victoire qui porte le sceau de Yaya Sanogo. C’est lui qui allume la première mèche sur une frappe toute molle qui arrive dans les bras de Ludovic Butelle (7e). Mais c’est surtout lui qui profite d’un débordement de Max-Alain Gradel pour prendre sa revanche sur le portier angevin (1-0, 41e). Efficace malgré le peu de ballons touchés, l’ancien buteur d’Arsenal ne lève pas le pied en seconde période et s’en va gratter un penalty sur une faute de Romain Thomas. Un penalty que transforme tranquillement son Max-Alain Gradel (2-0, 60e). Devant au score, Toulouse se permet alors de gérer son avance sans être vraiment inquiété, Angers ayant décidé de ne pas attaquer ce samedi soir.

Toulouse FC (4-3-3) : Lafont - Amian, Diop, Jullien, Moubandje - Sangaré (Sylla, 86e), Cahuzac, Imbula - Gradel, Delort (Somalia, 75e), Sanogo (Toivonen, 84e). Entraîneur : Mickaël Debève.
SCO Angers (4-5-1) : Butelle - Manceau, Traoré, Thomas (Pavlović, 59e), Bamba - Sunu (Touré, 59e), Oniangué, Santamaria (Kanga, 68e), Mangani, Tait - Toko Ekambi. Entraîneur : Stéphane Moulin.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 13:11 Euro Millions : 45 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti ce mardi Hier à 16:35 Nainggolan prend sa retraite internationale 80
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    dimanche 20 mai Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 90