Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. //
  2. // 32es
  3. // Monaco-Ajaccio (2-1)

Monaco se sort du piège Ajaccio

Lancée par Falcao, la Principauté a finalement eu du mal à sortir Ajaccio, 15e de Ligue 2. Mais la supériorité monégasque a fait la différence et envoie le club princier en seizièmes de finale.

Modififié

AS Monaco 2-1 AC Ajaccio

But : Falcao (19e), Germain (66e) pour Monaco // Cavalli (65e sp) pour Ajaccio

Rien n'indiquait que son histoire avec la Coupe de France devait reprendre de bonne manière. Alors qu'il s'était blessé gravement il y a trois ans dans cette compétition, qui donnait là un sérieux coup de frein à sa carrière, Radamel Falcao pouvait craindre de rejouer dans cette épreuve. Les dernières rumeurs faisaient même état d'un forfait. Mais le Colombien, désormais définitivement revenu de l'enfer, est un tigre qui a les crocs et qui ne craint plus rien. Alors, ce 32e de finale de Coupe de France, il l'a affronté. Et l'a vaincu. D'un très joli but au quart d'heure de jeu, lançant la qualification de son équipe au détriment de l'AC Ajaccio, qui a pourtant joué le coup à fond. Bien sûr, on a eu peur quand on l'a vu grimacer, au sol, juste avant la mi-temps. Mais ce n'était qu'une image trompeuse : Falcao est de retour pour manger 2017, et Monaco avec.

Falcao, et ça repart


Avec une équipe remaniée – Germain sur le banc, Lemar, Bakayoko ou Glik absents –, Monaco compte sur ses pépites Mbappé et Boschilia pour faire respecter la logique. En face se dresse Mandanda, frère de, dont les gants sont rapidement mis à contribution. Les situations dangereuses, nombreuses, apparaissent des deux côtés. Les Corses Madri et Nouri sont pour beaucoup dans ce rythme enlevé. En réponse, les Rouge et Blanc évoluent très haut, afin d'obliger l'adversaire à balancer devant. Évidemment, les locaux tiennent la balle, ce qui ne permet pas pour autant à De Sanctis de se la couler douce. Surtout que sa défense n'est pas des plus rassurantes. Dans ce contexte, quoi de mieux qu'un petit but pour remettre tout le monde en confiance ? En deux temps trois mouvements, les hommes de Jardim s'exécutent, avec un centre en première intention de Mbappé pour le pied de Falcao, lequel ouvre le score pour le 57e but des siens cette saison toutes compétitions confondues.


Le quinzième pion de Falcao en dix-sept matchs ne décourage pas Ajaccio, qui donne tout malgré ses moyens de Ligue 2. Mais la rapidité et le dynamisme de Mbappé lui font du tort. Tant bien que mal, les visiteurs tiennent le score grâce à Mandanda et ses montants, ce qui leur permet de continuer à espérer. Le favori de la rencontre, qui ne parvient pas à doubler la mise, commence donc à gérer. Avec environ 60 % de possession, rien ne peut leur arriver, se dit-on. Mauvaise idée : Ajaccio en profite et provoque un penalty gentiment accordé que capitaine Cavalli transforme. La réaction de Monaco ne se fait pas attendre : Germain, tout juste entré en jeu, redonne l'avantage à la Principauté une minute après. Cette fois, Falcao et sa bande ne se feront plus reprendre. La revanche du Colombien est achevée.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 44 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises
À lire ensuite
La déprime Mahrez