En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 23e journée
  3. // Lorient/Monaco (2-2)

Monaco se satisfera du nul

Mené à deux reprises, Monaco est allé chercher le nul contre une équipe de Lorient joueuse comme à son habitude (2-2). Si les hommes de Claudio Ranieri ramènent un bon point du Moustoir, ils pointent désormais à cinq points du PSG à une semaine de la réception du leader parisien.

Modififié

Lorient - Monaco
(2-2)
V. Aboubakar (12'), J. Aliadière (73') pour Lorient , V. Germain (40'), L. Kurzawa (87') pour Monaco.


Plus jeune, avec la boule à zéro (mais sans chatte sur le haut du front), on surnommait Layvin Kurzawa « Ronaldo » . On commence à comprendre pourquoi… En toute fin de match, le latéral gauche monégasque a inscrit un nouveau but, comme lors des quatre dernières rencontres de l'ASM à l'extérieur. Si Monaco laisse filer deux précieux points après cette rencontre au Moustoir, les hommes de Claudio Ranieri se montreront sans doute satisfaits tant ils ont souffert contre une équipe lorientaise aussi joueuse qu'à l'accoutumée. On pensait pourtant que Valère Germain avait fait le plus dur en remettant les siens sur les rails après l'ouverture du score d'Aboubakar. Mais non, le rythme de cette rencontre un peu fofolle n'est jamais retombé et les joueurs de Christian Gourcuff sont même passés tout près de la victoire. En attendant les grands débuts de Berbatov, Monaco pointe désormais à cinq points du PSG avant le choc de la semaine prochaine. Le FC Lorient reste, lui, dixième au classement de Ligue 1, un classement bien en deçà de la prestation livrée aujourd'hui.

La métamorphose de Monaco

Crunch oblige, la rencontre de l'après-midi débute à 16h30, un horaire inhabituel qui semble perturber l'équipe monégasque. Vincent Aboubakar est tout proche d'ouvrir le score après avoir réussi un petit numéro dans la surface de Subasić, mais son piqué touche le haut de la barre transversale. Sans Toulalan (suspendu), les milieux de terrain de Claudio Ranieri ne parviennent absolument pas à tenir la balle. Les Bretons ne tardent pas à concrétiser leur temps fort. Monnet-Paquet se joue de Germain côté droit et adresse un centre parfait au deuxième poteau (12e). Aboubakar propulse de nouveau la balle sur la transversale, mais cette fois-ci, ça finit derrière la ligne (1-0). Récupération haute, jeu court et redoublements de passes, Lorient régale. Il faut attendre la demi-heure de jeu pour que l'ASM se réveille enfin, notamment grâce à un changement de système opéré par Ranieri. Le technicien italien dit adieu à son milieu en losange et lance Ocampos à la place du pauvre Obbadi. Monaco passera désormais par les ailes. Avec Rodríguez à la baguette, les joueurs de la Principauté apportent le danger sur les cages de Chaigneau, même s'ils se montrent maladroits dans le dernier geste. Si les Bretons manquent de doubler la mise sur un contre de Jouffrê, ils finissent par craquer (41e). Rivière récupère le ballon dans les pieds d'Écuelé-Manga, accélère côté gauche et décale Valère Germain à l'entrée de la surface. Le petit attaquant enroule du droit, une frappe croisée qui touche le poteau et termine au fond des filets (1-1). La note aurait pu être encore plus salée puisque, juste avant le retour aux vestiaires, James Rodríguez envoie Monnet-Paquet dans le décor d'un crochet extérieur avant de trop enlever sa frappe.

Nouveau dépassement de fonction pour Kurzawa

En seconde période, Monaco poursuit sur sa lancée, mais offre des espaces à des Lorientais décidés à réagir. Sur un long ballon dans son dos, Éric Abidal tente d'intervenir, mais amortit le ballon pour Jérémie Aliadière. Subasić sort bien et empêche l'ancien Gunner de profiter du cadeau (49e). Le ballon file d'un but à l'autre. Monaco affiche bien moins de maîtrise et procède surtout par offensives ultra rapides, souvent trop. Ocampos et Rivière ont en effet tendance à se précipiter et rien ne va s'arranger avec la sortie de Rodríguez (pour assister au dépucelage en L1 du blessé de longue date Nabil Dirar). Après une attaque placée des protégés de Christian Gourcuff, Bourillon prend sa chance de loin, mais trouve le gardien croate de Monaco (73e). Aboubakar profite de la passivité de l'arrière-garde de l'ASM pour récupérer le ballon dans la surface et centrer devant les buts. À l'affût, Aliadière ne se fait pas prier (2-1). Mais alors que l'ASM souffre et que Lorient s'est installé dans la moitié de terrain monégasque, les Bretons connaissent un trou d'air en fin de match (87e). Kurzawa décale Ocampos côté gauche qui centre pour… Kurzawa! Dans la surface, le latéral enchaîne contrôle et plat du pied petit filet opposé (2-2). Si Lorient avait toujours gagné après avoir ouvert le score, Valère Germain passe tout près d'endosser le costume du sauveur. Mais non, Monaco se contentera du partage des points et recevra le PSG avec cinq points de retard sur le leader parisien.

Par Arnaud Di Stasio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3