En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 35e journée
  3. // Monaco/Toulouse (4-1)

Monaco se rapproche tranquillement de la C1

Monaco garde le contrôle sur son destin en battant des Toulousains qui n'ont pas démérité. L'ASM prend le large sur Marseille dans la course à la C1. De son côté, Toulouse va devoir continuer à cravacher pour se sauver dans l'élite.

Modififié

Monaco - Toulouse FC
(4-1)

Bernardo Silva (9'), A. Martial (45'), J. Moutinho (57'), V. Germain (91') pour Monaco , Braithwaite (25') pour Toulouse FC.


Privé de Toulalan, toujours pas remis de sa blessure à la cuisse, et de Berbatov, forfait pour des soucis au dos, l'AS Monaco débute avec les mêmes joueurs qu'à Lens. Du côté toulousain, on entame le match avec une bonne nouvelle : le retour d'Étienne Didot dans le groupe, mais aussi de Kana-Biyik. Le défenseur camerounais est d'ailleurs aligné en défense centrale. Malgré une ambiance sous Lexomil, l'enjeu de ce match est réel : Monaco doit assurer sa troisième place, une semaine avant le choc contre Marseille, son concurrent. Et Toulouse doit arracher le plus de points possibles pour s'assurer une place en Ligue 1. Question de survie.

Un Braithwaite des grands soirs


Logiquement, Monaco donne le premier coup de fusil. Par Kondogbia, qui envoie une belle frappe du gauche qu'Ahamada détourne en corner (2e). Les Toulousains subissent, jouent bas, un peu trop même pour le plus grand plaisir de leurs adversaires. Bernardo Silva peut profiter des espaces sur le côté gauche, et est tellement actif qu'il va ouvrir la marque. Sur un corner, le Lusitanien combine facilement avec Carrasco, contrôle et peut décocher une frappe du gauche qui termine dans les filets adverses (9e). Toulouse semble parti pour passer le match à subir. Si on ajoute à cela la statistique qui veut que les joueurs de la ville rose n'ont jamais gagné cette saison après avoir concédé le premier but, on se dit que le match risque d'être à sens unique. Mais Martin Braithwaite va vite nous faire mentir en égalisant. Le Danois part en contre-attaque avec Óscar Trejo, qui décale idéalement son coéquipier pour une frappe du droit à ras de terre qui file sous les bras de Subašić (26e). Du coup, Toulouse est grisé par ce but et semble y croire. Comme lorsque Ben Yedder profite d'une boulette de Fabinho au milieu de terrain et voit sa frappe obliger le portier de l'ASM à se déployer (31e). Les Violets sont dans une bonne vibe et veulent prendre l'avantage. Braithwaite, très en forme ce soir, tente une nouvelle frappe aux 25 mètres, mais cela passe à côté (35e). À la fin des 45 premières minutes, Monaco est stressé. D'ailleurs, Kondogbia et Raggi prennent tous les deux un carton jaune pour contestation. Reste que l'arbitre Nicolas Rainville va faire plaisir aux locaux en sifflant un penalty litigieux pour l'ASM, suite à une intervention musclée d'Óscar Trejo sur Anthony Martial. Le meilleur buteur monégasque ne tremble pas et marque son neuvième but cette saison. Monaco rentre aux vestiaires en menant, malgré deux tirs seulement, contre huit pour le TFC.

Toulouse paye sa générosité


L'équipe de Jardim entame la deuxième mi-temps sur les mêmes bases, sans paniquer. Cette tactique finit rapidement par payer quand Moutinho marque le but du break. Nous sommes à la 55e et le portugais décoche une tête sur un centre d'Andrea Raggi, suite à une combinaison côté droit avec Kondogbia. Ali Ahamada encaisse son troisième but. Dès lors, Toulouse tente de réagir et cherche à mettre Carvalho et Abdennour en difficulté, mais les visiteurs se procurent trop peu d'occasions et surtout pas assez tranchantes pour la défense monégasque et un Subašić attentif. C'est donc l'arbitre qui va une nouvelle fois faire parler de lui à la 79e. M. Rainville exclut Kana-Biyk et Dirar, suite à un accrochage viril mais correct. Arribagé tente le tout pour le tout et fait un double changement. Il sort ses deux meilleurs élements : Ben Yedder et Braithwaite pour faire entrer Pešić et Regattin. Malgré ce coup de poker, Toulouse manque de souffle, ses joueurs ont beaucoup trop donné, et l'adversaire va en profiter pour tuer le match dans les ultimes secondes. Dans les arrêts de jeu, Valère Germain profite d'un ballon en profondeur de Moutinho pour mettre un petit pont à Ahmada (90e+3). Le premier but depuis six mois pour le fils de Bruno. Dans une semaine, Monaco affronte Marseille et pourrait bien composter définitivement son billet pour la Champions League. Pour Toulouse, rien n'est perdu concernant le maintien. Il leur suffit juste de jouer leurs trois dernier matchs comme ce soir. Sans en prendre quatre, ça va de soi.

⇒ Résultats et classement de L1

Par David Sfez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon coeur et de toute mon âme » 1
PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 3 il y a 5 heures Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 13
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4