En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il fallait retenir

Monaco se goinfre, le derby pour Lyon

Alors que Paris monte en puissance, Nice et surtout Monaco continuent d’impressionner. Pendant ce temps-là, Lyon s’offre le derby, et Marseille s’enfonce dans le doute.

Modififié

L’équipe du week-end : AS Monaco


Le 21 septembre dernier, le début de saison idyllique de l’AS Monaco prenait fin brutalement à cause d’une claque infligée par l’autre équipe en forme du moment : l’OGC Nice. Un 4-0 sévère qui venait remettre en cause toutes les belles choses qu’on pensait de l’ASM. Depuis, les Monégasques ont pris le temps de se remettre à flot en assurant l’essentiel contre Angers (2-1), et en sauvant les apparences contre Leverkusen (1-1). Malheureusement, ces deux matchs de convalescence ont conduit au réveil de la bête au pire moment possible pour les Messins. À Saint-Symphorien, les hommes de Leonardo Jardim ont marché sur l’eau, décroché la plus large victoire à l’extérieur de l’histoire du club en Ligue 1 (7-0), remis les pendules à l’heure, et confirment à ceux qui en doutaient encore qu’il faudra compter avec eux cette saison.

L’analyse définitive de la semaine : Marseille joue la peur au ventre


Il y avait eu l'entrée de Hubočan en lieu et place de Cabella la semaine dernière, et il y a eu celle de Rolando à la place de Zambo-Anguissa ce dimanche soir. À chaque fois, l’OM menait d’un but, était en train d’abandonner le jeu et se recroquevillait devant son but quand Franck Passi a fait ce choix tactique. Contre Nantes, l’OM avait tenu, malgré la barre trouvée par Gillet. Mais contre Angers, les Marseillais ont fini par être sanctionnés pour leur frilosité en encaissant un but de Capelle à la dernière minute. Déjà contre Nice et Rennes, les Phocéens avaient mené au score avant de s’effondrer en fin de match. À l’image de leur entraîneur, les Marseillais semblent terrifiés par l’idée de gagner et ne peuvent s’empêcher de reculer à chaque fois qu’ils mènent. Alors, au lieu de jouer la sécurité en bétonnant, sachant que ça ne marche pas, autant tenter autre chose, non ? Continuer de jouer, par exemple.

La polémique de la machine à café : c’est quoi cette épidémie de blessures à Saint-Étienne ?


Le Bayern cale, Dortmund perd, Schalke gagne enfin

À l’heure d’aller défier le voisin lyonnais, Saint-Étienne apparaissait diminué, sa défense décimée. Florentin Pogba, Loïc Perrin, Kevin Théophile-Catherine, Cheikh M’Bengue, Pierre-Yves Polomat, Fabien Lemoine et Henri Saivet étaient à l’infirmerie. Et dans le derby, c’est le secteur offensif qui en a pris un coup. Comme pour rappeler le cauchemar enduré à Nantes, Christophe Galtier a été contraint d'utiliser rapidement son premier changement, à cause de la blessure de Romain Hamouma. Dommage, le Stéphanois avait l’air d’avoir particulièrement faim, comme souvent face à Lyon. Et à la mi-temps, c’est Robert Berić, l’homme fort de l’ASSE depuis le début de saison, qui a dû sortir prématurément. C’est con, pour une fois, les Verts étaient décidés à jouer...

Vous avez raté Dijon-Montpellier et vous n’auriez pas dû :


D’un côté, on a un triplé de Casimir Ninga avec dans le tas un bon grand pont sur Cédric Varrault. Et de l’autre, on a deux buts contre son camp dont une bonne grosse boulette de l’immense Geoffrey Jourdren et un pion égalisateur dans les derniers instants par l’intermédiaire de Yohan Rivière. Résultat, Dijonnais et Montpelliérains se sont quittés sur le score de 3-3 au terme d’un match riche en rebondissements. On pensait avoir mieux à faire un samedi à 20h, mais ce match valait largement les deux premières heures ennuyeuses de la pendaison de crémaillère de Magalie, où tout le monde attend le premier dérapage d’un mec bourré pour enfin se lâcher.

Ils l’ont dit :


« On a vu la différence, c'est fantastique de jouer dans une ambiance comme ça. Cela promet pour l'avenir. J'espère que cela continuera comme cela, sans violence. On aime ça, les supporters nous aident dans les moments difficiles. » Blaise Matuidi, milieu du PSG, à propos du retour des ultras au Parc des Princes. Ça donne envie de faire Matuidi charo.

Loulou Nicollin, président de Montpellier : « J'ai des gens qui font le recrutement qui sont des grosses bites. Ça fait trois ans que je leur réclame de trouver un défenseur central. » Le sens du management.

« Je suis entre le rire et les larmes. On va passer pour des cons, mais on s'en remettra. » Philippe Hinschberger, entraîneur de Metz, qui relativise après la correction infligée par Monaco.

Pascal Dupraz, coach de Toulouse, pour justifier son interdiction des casques audio : « La musique, on l’écoute dans le vestiaire, ensemble, et en plus la même. Je ne vois pas pourquoi on devrait écouter une musique différente, les uns les autres. On va jouer une partition tous ensemble sur le terrain, on espère qu’elle sera à l’unisson. C’est de la pure logique. » Va falloir faire un recueil, un jour.

« On est en progrès, on a pris notre premier point à l'extérieur. » Franck Passi, entraîneur de l’OM. On est tout proche du foutage de gueule quand même.

L’image du week-end :


La grosse parade de Vizacarrondo main opposée, du grand art.

Le top 5 :


Mario Balotelli : Un but toutes les 51 minutes en Ligue 1 cette saison. Le meilleur ratio de tous les grands championnat. Voilà.


Guido Carrillo : Un doublé pour lui. Bon, il a fallu attendre les quinze dernières minutes d’un match où Monaco gagnait déjà 4-0, mais c’est déjà ça.

Casimir Ninga : Trois fois, il a marqué. Trois fois, il a cru que ça suffirait pour l’emporter. Mais ses potes n’ont pas fait l’effort.

Eder : Hué dans tous les stades de France, il a enfin marqué son premier but depuis celui inscrit en finale de l’Euro. Le but de la gagne, sur penalty.

Rachid Ghezzal : Un missile poteau rentrant de l’extérieur de la surface pour sceller le succès de l’OL dans un derby, c’est toujours bien pour se remonter le moral.

La stat utile pour la réhabilitation de Cavani :





Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 3 minutes Football Recall Episode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite
il y a 1 heure Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4
mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38