1. //
  2. //
  3. // Monaco-Guingamp (2-2)

Monaco sauve les meubles

L'ASM a bien failli complètement manquer sa rentrée en Ligue 1. Longtemps menés au score par une très bonne équipe guingampaise, les Monégasques peuvent remercier Bernardo Silva, dont l'entrée a complètement changé la donne. Au final, un score de 2-2 presque flatteur.

Modififié
1k 4

AS Monaco 2-2 Guingamp

Buts : Fabinho (71e), Bernardo Silva (84e) pour Monaco // Diallo (29e), Privat (37e) pour Guingamp

Un peu plus d'un mois après la victoire du Portugal à l'Euro 2016, il fallait que ce soit un joueur portugais qui offre le premier frisson de la Ligue 1 2016-17. Presque un pied de nez aux Bleus. Entré en jeu peu avant la mi-temps de ce Monaco-Guingamp, alors que son équipe est menée 2-0 et complètement à côté de la plaque, Bernardo Silva a changé le match. Son entrée a fait basculer les équilibres, et a totalement déstabilisé une équipe guingampaise pourtant sacrément en place. Résultat : alors qu'elle est menée de deux buts, avec la tête au fond du trou, l'AS Monaco revient dans le match sous l'impulsion de son feu follet portugais. Bernardo provoque d'abord un penalty, transformé par Fabinho, puis se charge lui-même d'égaliser à six minutes du terme. Un moindre mal pour Monaco qui, à quelques jours d'affronter Villarreal en barrages de Ligue des champions, ne s'est pas forcément rassuré.

Le premier but de la saison pour Diallo


Une pelouse bien pourrie et des tribunes dégarnies : rien ne semble avoir changé du côté de Monaco au moment d'attaquer cette nouvelle saison de Ligue 1. Sur le terrain, pourtant, l'ASM aligne pas mal de nouvelles têtes en mettant à l'épreuve son recrutement XXL en défense en la présence de l'ex-Turinois Glik, aligné dans l'axe central, et de ses deux mobylettes sur les côtés, Djibril Sidibé et Benjamin Mendy, chèrement acquises cet été. Pas de quoi effrayer Guingamp qui sait que l'ASM, privée de Germain et Falcao, manque d'arguments devant. Carrillo et le tout jeune champion d'Europe U19 Kylian Mbappé (pas de vacances pour lui), alignés à la pointe de l'attaque monégasque, sont complètement inoffensifs lors du premier acte.

L'Argentin manque même une énorme occasion, seul devant le but, après que Dirar l'a servi sur un plateau à la 27e minute. Du coup, Guingamp décide de faire péter le champagne. Briand centre pour Mustapha Diallo qui contrôle de l'intérieur du pied avant d'envoyer un missile du droit dans la lucarne de Subašić (0-1). Le premier but de cette Ligue 1 2016-17 est pour lui, le PSG n'ayant pas encore débloqué la situation du côté de Furiani. L'ASM est assommée et rate tout. Les Guingampais en profitent donc pour enfoncer le clou. Sur un contre d'école, Lucas Deaux trouve Sloan Privat qui marque d'une tête à bout portant (0-2). Jardim décide donc d'agir. Out Mbappé, sonné après un choc aérien, in Bernardo Silva.

Bernardo, Cavaleiro et Moutinho, trois entrants portugais


Forcément, les Monégasques entament le second acte de bien meilleure manière. Silva égaie rapidement la rencontre de quelques arabesques dont il a le secret, et Dirar se met en valeur en distribuant plusieurs bons centres qui ne trouvent cependant pas preneur. Mais Guingamp ne tremble toujours pas. Jardim, qui a bien compris que seuls des Portugais encore euphoriques de leur victoire à l'Euro pouvaient inverser le cours de la rencontre, fait entrer Cavaleiro à la place de Bakayoko pour apporter plus d'allant à sa phase offensive. Mais c'est bien Bernardo Silva qui apporte le déclic nécessaire en obtenant un penalty à la 71e minute après un joli une-deux avec Dirar dans la surface. Fabinho transforme du plat du pied (1-2) et l'ASM reprend espoir.

Dès lors, Monaco met la pression sur le but guingampais, et Jardim réalise un troisième changement lusitanien en faisant entrer le champion d'Europe João Moutinho. Ses choix lui donnent raison, puisqu'à la 85e minute, l'ancien de Porto centre pour Dirar qui remet intelligemment pour Silva, qui conclut de près (2-2). Le score ne bougera plus. Jardim peut remercier son Bernardo, qu'il avait pourtant laissé sur le banc à l'entame de la rencontre. De quoi éventuellement inciter le technicien portugais à revoir son onze en vue du barrage de Ligue des champions, ce mercredi, face à Villarreal. Une autre paire de manches.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Je trouve ça bien qu'on ait profité de ce match à domicile contre un gros du championnat pour se mettre en confiance (surtout nos attaquants pour un match à l'extérieur) avant la rencontre décisive de Mercredi et bien entamer le marathon pour la deuxième place!
    Il est mignon ce 4-4-2 mais en l'absence de tigrou (et vu le niveau de Carrillo) j'espère que Bernardo sera titulaire en 10 contre Villareal...si il ne nous fait pas une Abdennour!
    Tiens l'ASM qui se prend 2 buts.

    En amical ils prenaient toujours beaucoup de buts. Mais c'est pas grave. ça sert à rien les matchs amicaux .... il parait.
    Diallo, dans l'Equipe ce matin : "Ce sera le Real ou rien."
    Je ne pense que Silva soit euphorique après l'Euro, plutôt frustré d'avoir loupé ça à cause d'une blessure...
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Article suivant
    Paris : un but et bast(i)a
    1k 4