1. //
  2. // 16e journée
  3. // Monaco/Lens (2-0)

Monaco reprend sa respiration contre Lens

Monaco ne rassure pas, mais au moins, Monaco gagne. Dans un match qui s'est joué en cinq minutes (et au penalty), le club du Rocher, à dix contre onze, s'impose (2-0) face à Lens et renoue enfin avec la victoire. Lens reste relégable.

Modififié
3 11

Monaco - Lens
(2-0)

D. Berbatov (64'), Ferreira Carrasco (93') pour Monaco


Mais diable, qu'a-t-il bien pu se passer dans la tête de Wallace, lorsqu'après une demi-heure d'un match très calme, il décide de sortir son plus beau high kick et de frôler le visage de Benjamin Bourigeaud avec sa semelle ? Un coup de folie ? Une envie de marquer le coup pour sa première titularisation avec Monaco ? On ne le saura peut-être jamais. Ce que l'on sait en revanche, c'est que son équipe, réduite à dix pendant plus d'une mi-temps, est sortie victorieuse d'un drôle de match, une histoire de penalty (2-0). Magnifiquement transformé par Berbatov – qui n'avait plus marqué depuis trois mois - d'un côté, incroyablement raté par Valdivia de l'autre. Toujours aussi fébriles et peu inspirés dans le jeu, les joueurs du Rocher renouent avec la victoire. C'est surtout ça qu'ils retiendront.

Kung Fu Wallace


Car pour la dernière victoire, il fallait remonter au 25 octobre dernier. Monaco se rendait à Bastia pour en mettre trois au Sporting et ramener autant de points en Principauté. Depuis, les joueurs du Rocher ont enchaîné les contre-performances en championnat. De quoi donner de sérieux maux de tête à Leonardo Jardim. D'autant que la première période de ses hommes face à Lens n'a rien de rassurant. Certes, les Monégasques donnent chaud à la défense nordiste et son gardien Rudy Riou en début de match. D'abord sur un lob pas vraiment volontaire et vraiment chanceux de Fabinho qui trouve la barre. Puis sur un coup franc et une volée de João Moutinho, bien repoussés par le portier lensois. Mais dans le jeu, les Monégasques galèrent pour emballer une partie qu'ils dominent pourtant. Et surtout pour toucher un Dimitar Berbatov esseulé au milieu de la défense sang et or. Face au bloc lensois, Monaco n'a pas d'idée. Ou du moins pas de bonnes. Celle qui, à la demi-heure de jeu, traverse l'esprit de Wallace, qui profite de la blessure de Carvalho pour fêter sa première titularisation, est, elle, très mauvaise. Le high kick du Brésilien est spectaculaire et pas du goût de l'arbitre qui sort logiquement le carton rouge. À la pause, les gradins plus que clairsemés de Louis-II sifflent.

L'incroyable raté de Pierrick Valdivia


Au retour des vestiaires, la superbe double roulette de Yannick Ferreira Carrasco à l'entrée de la surface ne mène à rien, mais a le mérite de réchauffer une ambiance de huis clos. Cinq minutes plus tard, Louis-II manque de chavirer dans la folie lorsque, après un beau une-deux avec Dimitar Berbatov, Aymen Abdennour trouve Rudy Riou, puis la barre transversale sur sa trajectoire. La supériorité numérique des Lensois ne se voit pas. Les hommes d'Antoine Kombouaré ne savent pas s'ils doivent attaquer ou gérer et se font punir. Forcément. Accroché dans la surface par Lemoigne, Berbatov transforme le penalty tout en sang-froid et en finesse (65e). Tout l'inverse de Pierrick Valdivia, qui se soumet lui aussi à l'exercice après une faute de Martial sur Coulibaly dans la surface. La première frappe du Lensois est repoussée par Subašić, sa deuxième se dévisse et s'envole au-dessus du but vide. En cinq minutes, Lens vient de prendre deux coups de massue sur la tête. Le temps de se remettre les idées en place, de comprendre que cette équipe monégasque était prenable, Yannick Ferreira Carrasco double la mise d'un jolie frappe des vingt mètres (90+4) et l'arbitre porte son sifflet à la bouche. À Monaco la huitième place, à Lens les regrets.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le match qui tord le bide. Cette saison c'est de la souffrance à chaque match. Très dur pour nos joueurs sur le plan psychologique avant le derby...
Pfiiuuu, je pensais pas qu'on s'en sortirait !
Jack Morris Niveau : DHR
Content pour Berbatov qui se démène comme un fou sur le front de l'attaque et qui n'a ni soutien offensif, ni des centres à se mettre sur la dent alors qu'il gagne quasiment tous ses duels.
On a laissé leur chance aux lensois en jouant à 10 et mal pendant 1h, ils ont meme eu un penalty offert par l'arbitre mais ils n'avaient pas l'air interessés et puis...Ferreira-Carrasco!
panic-ambiance Niveau : District
Notre plus mauvais match depuis la défaite contre l'ETG et en plus alors qu'on était en supériorité numérique contre une équipe en crise et à la défense expérimentale. Pire que ça l'équipe a baissé les armes juste après la sortie de Bourigeaud qui, du haut de sa vingtaine et ses quelques matchs de L1 ne peut pas être considéré comme notre patron.
panic-ambiance Niveau : District
Notre plus mauvais match depuis la défaite contre l'ETG et en plus alors qu'on était en supériorité numérique contre une équipe en crise et à la défense expérimentale. Pire que ça l'équipe a baissé les armes juste après la sortie de Bourigeaud qui, du haut de sa vingtaine et ses quelques matchs de L1 ne peut pas être considéré comme notre patron.
madjerinho Niveau : CFA2
"Monaco n'a pas d'idées" est ce que jme dis à chaque fois que jregarde un de leur matches. Ya de bonnes bases, individuellement c'est pas mal, les vieux en ont encore sous la semelle et les jeunes ont soif de prouver, défensivement c'est correct, mais putain dès qu'ils attaquent ils font tourner sans trouver le moindre décalage, intervalle, ya pas de mouvement, pas d'automatismes ...

Très dommage. Mais faut dire que James Rodriguez était un peu le cache misère, donc espérons que Jardim, qui a l'air de faire un boulot sérieux, soit capable de leur donner ce petit souffle qui leur manque.
Déjà qu'on a pas d'équipe si en plus on nous blesse l'un des seul joueur qui permet à l'équipe de créer du jeu on est mal ...

Ca commence à faire beaucoup avec en plus Landre et Chavarria qu'on ne reverra pas avant janvier.
Gros Noblois Niveau : CFA2
Un peu triste en effet cet ASM.
Si seulement tous les joueurs réunis montraient autant d'envie et de talent que Ferreira-Carrasco en montre à lui seul, on verrait une tout autre équipe.
Will & Jeffrey Niveau : DHR
Message posté par madjerinho
"Monaco n'a pas d'idées" est ce que jme dis à chaque fois que jregarde un de leur matches. Ya de bonnes bases, individuellement c'est pas mal, les vieux en ont encore sous la semelle et les jeunes ont soif de prouver, défensivement c'est correct, mais putain dès qu'ils attaquent ils font tourner sans trouver le moindre décalage, intervalle, ya pas de mouvement, pas d'automatismes ...

Très dommage. Mais faut dire que James Rodriguez était un peu le cache misère, donc espérons que Jardim, qui a l'air de faire un boulot sérieux, soit capable de leur donner ce petit souffle qui leur manque.


Tu as raison mais je pense que tout le monde oubli à quel point Ranieri faisait un boulot de dingue l'année dernière.
C'était lui le garant du jeu que proposait Monaco l'année dernière, avec en tête de file James qui était tout simplement monstrueux.

Jardim, j'ai dû mal à lui en vouloir (un peu en fait), il se retrouve sans 6 des titulaires de l'année dernière, dont 3 étaient les meilleurs buteurs de l'équipe (Falcao, James et Rivière).
Mais bon au bout de 16 matchs, il est difficile d'identifier un réel plan de jeu. Comme tu le dis, dans les 30 derniers mètres, il n'y a plus rien, chacun tente de faire son truc perso.
Ses choix tactiques, ou tout simplement d'hommes sont parfois incompréhensibles.
Abdennour revient titulaire que parce qu'il y a des absents alors que c'est notre meileur défenseur, Fabinho est dégueulasse depuis le début de saison mais il joue quasiment tous les matchs. Moutinho continu d'être aligné alors qu'il n'apporte rien (même si hier soir il réalise un match correct).

Malgré ça on en est encore en course pour se qualifier en 8e de LdC (incroyable), et on reste à portée de tir du podium.
Maintenant faut enchaîner une bonne série en championnat pour être dans le bon wagon avant la trêve.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 11