En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Monaco–St-Étienne (1-0)

Monaco prend trois points à l'arrache

C'était vraiment pas glorieux, mais Monaco l'a fait. En s'imposant, les hommes de Jardin sont provisoirement deuxièmes en attendant le résultat d'Angers. Niveau spectacle, c'était vraiment pas terrible des deux côtés, mais au moins, on a esquivé le 0-0. Ouf.

Modififié

AS Monaco 1–0 AS Saint-Étienne

But : Fabinho (81e sp)

Monaco a oublié sa défaite de jeudi, face à Tottenham. Si les deux équipes avaient joué dans le même temps il y a trois jours, une seule d'entre elles a trouvé la faille ce dimanche. Peut-être la faute à des jambes lourdes, mais surtout la faute à un manque de spectacle et d'originalité. Très peu d'actions, très peu d'occasions de part et d'autre, ce Monaco–Saint-Étienne n'avait d'affiche que le nom. Les deux formations se sont longtemps observées, et l'expulsion de Malcuit n'aura finalement pas changé grand-chose, puisque la lumière est venue d'un penalty concédé bêtement par l'ASSE. Un penalty qui enfonce Saint-Étienne, mais qui place surtout Monaco à la deuxième place du championnat, en attendant le match d'Angers, ce dimanche à 17h.

Avec le frein

En début de rencontre, Monaco met la pression. Les Rouge et Blanc se trouvent bien, jeu long, jeu court, la justesse technique fait la différence. Saint-Étienne attend sagement, et Perrin tient la baraque derrière. Moutinho est à la baguette pour l'ASM, et les mouvements de Lemar, qui se rend disponible, font mal aux Verts. Malheureusement, les centres des Monégasques sont trop imprécis. Pourtant, la vraie première occasion est pour l'ASSE. Peu avant le quart d'heure de jeu, Hamouma, côté droit, met un bon centre à mi-hauteur dans le dos de la défense, mais Monnet-Paquet isolé au point de penalty n'y croit pas vraiment et met au-dessus. Saint-Étienne sort un peu la tête de l'eau et prend des initiatives. Sall remonte le ballon et trouve Polomat à gauche, le centre en retrait est bon, mais Nolan Roux écrase trop sa frappe qui est contrée. Monaco répond dans la foulée. Bon centre de Dirar côté droit, Costa reprend au point de penalty, mais sa reprise finit sur la barre. Carton jaune pour les Verts. Carvalho échappe à la vigilance de l'arbitre pourtant bien placé. Sur coup franc, le Portugais, déjà averti, fait une grosse faute qui aurait pu coûter une double sanction à l'ASM, mais qui n'est finalement pas sanctionnée. La partie s'équilibre, et les deux équipes peinent à créer de vrais mouvements collectifs. Le plus souvent, la différence se fait sur un décalage ou une longue passe. Ou sur des frappes de loin, comme celle de João Moutinho à quelques minutes de la pause, bien claquée en corner par Ruffier qui conserve ce score vierge. Faute de belles actions et d'envie, tout le monde rentre au vestiaire à 0-0.

Le même refrain

Au retour des vestiaires, c'est bis repetita. Monaco a la main, mais ne parvient pas à vraiment inquièter Ruffier. Les duels s'intensifient et ça devient un peu plus compliqué de combiner. Léger sursaut de Saint-Étienne sur coup de pied arrêté, mais la tête de Monnet-Paquet est trop croisée et n'inquiète finalement pas Nardi. Niveau rythme, on s'enfonce, et les minutes défilent sans que quelque chose de vraiment intéressant ne se passe. Maclait réveille un peu tout le monde en écopant d'un deuxième carton jaune après une faute sur Moutinho. l'ASSE est à dix pour une petite demi-heure. Les Verts se regroupent bien, et Monaco ne profite pas vraiment de sa supériorité numérique. Finalement, Saint-Étienne va craquer sur une erreur individuelle. Ou plutôt une idiotie. Alors que les Verts tiennent plutôt leur point à dix contre onze, Polomat fait main pour rien dans la surface et offre un penalty à Fabinho qui ouvre le score. Après le but, le rythme s'intensifie légèrement, et les deux équipes laissent quelques espaces qui donnent plus de grosses fautes que d'occasions. Monaco évite le score nul et vierge et l'emporte en signant un cinquième match sans défaite en Ligue 1.



Par Benjamin Asseraf
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22 lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60