En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Monaco-Toulouse (3-1)

Monaco poursuit sa conquête

Après une première mi-temps frustrante, les Monégasques ont attendu l'ouverture du score toulousaine pour réagir en patrons. Une victoire finalement très convaincante.

Modififié

AS Monaco 3-1 Toulouse FC

Buts : Glik (49e), Mbappé (64e) et Lemar (75e) pour Monaco // Toivonen (46e) pour Toulouse

Il a les yeux rivés sur le ballon. Obsédé par le cuir, il l'attend de pied ferme. À la fois patient et pressé qu'il arrive entre ses pattes, Kylian Mbappé ne regarde Alban Lafont à aucun moment. Bien décalé par Bernardo Silva, dans le coin droit, l'attaquant monégasque a déjà pris sa décision. Le ballon arrive enfin à lui, il le laisse passer devant sa jambe gauche, tourne son corps vers le but, et frappe très fort du droit au premier poteau. La balle quitte son pied à une vitesse folle et va se loger au fond des filets, là où il voulait la mettre. On joue la 64e minute, et Kylian Mbappé vient de permettre enfin aux siens de passer devant à la marque. La libération, et le 19e but lors des 19 derniers matchs pour le gamin de 18 ans. Toujours plus impressionnant.

Domination stérile


Vingt-trois centres. En une statistique, voilà comment on pourrait résumer la domination monégasque en première période. Sur le côté gauche, la doublette Benjamin Mendy-Thomas Lemar fait des ravages. Les deux hommes se cherchent constamment et se trouvent les yeux fermés. Infatigable, pas gêné pour un sou par la chaleur, l'ancien Marseillais avale les espaces laissés et enchaîne les allers-retours sans tirer la langue. Avec en highlights un bon pointu qui oblige Alban Lafont à intervenir et un énorme grand pont sur Somalia. De l'autre côté du terrain, c'est Bernardo Silva qui sévit, insaisissable balle au pied. Peu avant l'heure de jeu, le Portugais s'immisce dans la surface et déclenche une frappe au premier poteau. Mais encore une fois, Lafont se couche très vite pour détourner.


En face, les Toulousains sont en grande difficulté. Étouffés au milieu de terrain par leurs adversaires, les hommes de Pascal Dupraz perdent le ballon beaucoup trop vite et réussissent à peine la moitié de leurs passes. Souvent pris de vitesse, les coéquipiers d'Andy Delort sont en retard, commettent des fautes et récoltent vite des cartons jaunes. Hormis sur coup de pied arrêté, comme sur cette tête de Christopher Jullien qui frôle le montant, le Téfécé ne parvient pas à se montrer dangereux et exploite mal ses contres. Conscients qu'ils ne peuvent pas rivaliser dans le jeu, les Toulousains redescendent le bloc pour réduire les espaces et commencent à faire déjouer les Monégasques. Plus qu'une mi-temps à tenir et espérer une erreur de l'ASM.

Avion à réaction


Une bourde qu'ils n'auront pas à attendre très longtemps en seconde période. Dès le retour des vestiaires, Jemerson effectue une énorme faute d'appréciation et permet à Ola Toivonen d'ajuster Danijel Subašić. Le Suédois exulte et ne se doute pas qu'il vient de signer l'arrêt de mort de son équipe. En ouvrant le score, il va libérer le monstre rouge et blanc. Piqués au vif, les Monégasques accélèrent franchement et balayent tout sur leur passage. À peine trois minutes plus tard, Thomas Lemar prend le ballon à l'entrée de sa surface, avale 70 mètres avant de frapper au but. Sur le corner qui suit, Kamil Glik claque un énorme coup de casque pour égaliser. À partir de ce moment-là, les joueurs de la Principauté commencent à frapper dans toutes les positions.

Dans les cages, Alban Lafont repousse tant bien que mal toutes les tentatives monégasques, notamment cette tête de Falcao à bout portant, sur un très bon centre de João Moutinho. Mais au bout d'un moment, à l'heure de jeu, il finit par craquer. Il manque sa relance au pied et est sanctionné tout de suite par Kylian Mbappé, qui le fusille. En un quart d'heure, Monaco a retourné le match, et tout le monde comprend vite que Toulouse n'aura pas les cannes pour revenir. Histoire de marquer le coup, Thomas Lemar fait le break au bout d'une action formidable, marquée par une passe somptueuse de la poitrine de Moutinho, ultra-précieux cet après-midi. Ce n'est pas grave si Falcao se montre ensuite inhabituellement imprécis devant le but, car l'essentiel est fait. Monaco n'a toujours pas grillé son joker.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 2 heures Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) il y a 3 heures Quand Ronaldo planquait de la bière 37
    il y a 4 heures Dupraz quitte le TFC 118 il y a 5 heures Robinho en route vers Sivasspor 41 il y a 8 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 8 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7