1. //
  2. //
  3. // Monaco-Montpellier (6-2)

Monaco passe la sixième face à Montpellier

Un match dingue, plein de rebondissements, des buts de partout, et Goliath qui finit par terrasser David. Un score de set de tennis, cruel pour des Montpelliérains qui se seront battus vaillamment pendant une heure.

Modififié
2k 11

AS Monaco 6-2 Montpellier HSC

Buts : Falcao (36e sp), Mbappe (49e), Jemerson (64e), Germain (74e), Lemar (76e) et Traoré (89e) pour Monaco // Boudebouz (9e, 61e sp) pour Montpellier

Un mois qu'on n'avait plus vu Falcao sur les terrains, depuis que le Colombien avait pris un coup sur la tête face à Nice le 22 septembre dernier. Partageur, le « Tigre » a voulu que toute son équipe le rejoigne chez les assommés et a observé Monaco encaisser un coup franc de Boudebouz juste après le starter. On joue la 9e minute, quand le Franco-Algérien pose son ballon à l'entrée de la surface et caresse sa balle du pied gauche. Oubliant d'avoir le nez creux, Subašić tente le déplacement sur sa gauche. Raté. Boudebouz nettoie le petit filet droit des Monégasques, puis file devant les caméras fêter son premier coup franc direct depuis 2010. Montpellier n'a pas longé la Côte d’Azur durant 350 km pour rejoindre Monaco en vain, du moins c'est ce que les gars de Frédéric Hantz pensaient jusqu'à la fin de la première mi-temps. Car une vapeur, ça s'inverse, et Monaco l'a fait de façon plutôt violente. Après une heure de jeu du chat et de la souris, entre penaltys, égalisations et positions menaçantes, Monaco a fini par faire exploser les verrous de Montpellier, en pilonnant sans relâche dans la dernière demi-heure.

Passion coups de pied arrêtés


Le coup franc de l'ouverture du score arrive vite, mais même en dix minutes, les Montpelliérains avaient eu le temps de montrer qu'ils méritaient de planter. Un pressing imposant, agressif et efficace d'entrée de jeu, contraignant les Monégasques à tourner en rond ou à perdre la balle. Pas fan de la situation, Kamil Glik opte pour la stratégie de la faute qui tache en souillant Boudebouz à l'entrée de la surface. Et le drame arriva, avec un carton jaune, puis le coup franc dans la valise. Derrière, l'opération reconquête est lancée, et Monaco mise sur des longues passes en avant pour briser la défense de Montpellier. Devant, Kylian Mbappé, ses dix-sept ans et sa vitesse sont là pour cavaler et récupérer les ballons, en essayant aussi de trouver Falcao, histoire de profiter de son instinct.

À part à faire retomber le rythme du match, la manœuvre n'a aucun effet. Mais Ellyes Skhiri voulait rééquilibrer la balance, et sans que les Monégasques n'aient à galérer avec un mur à contourner. Une faute du défenseur du MHSC sur Mbappé en pleine surface plus tard, et Falcao remettait les compteurs à zéro sur penalty. Deux buts sur coup de pied arrêté, le symbole d'une première mi-temps pleine de passes mal dosées et d'équipes qui perdent un peu les pédales quand le jeu s'accélère. Un drôle de rythme, mais un score nul qui ne fait sourire personne au moment de retourner aux vestiaires.

Monaco bombarde


Après avoir provoqué un penalty, Skhiri donne dans l'erreur de marquage en ne sautant pas assez haut sur la tête de Mbappé. Le centre de Bernardo Silva est parfaitement ajusté, le jeune Kylian décolle comme dans un concours de dunks, et vise la base du poteau droit de Jourdren. Ça fait 2-1, Montpellier passe dans le rôle du Coyote, et Monaco dans celui de Bip Bip qui tente d'échapper au souffle chaud de celui lancé à sa poursuite. Boudebouz veut un bis repetita, et s'offre un nouveau coup franc à l'entrée de la surface cadré. Mais Subašić n'est pas né de la dernière pluie et flaire le coup en captant le tir. Généreux à son tour, Mendy tacle Camara dans la surface pour livrer le penalty de l'égalisation à Boudebouz sur un plateau. Mais Ryad a à peine le temps de serrer le poing pour fêter son doublé, que Jemerson remet les siens à flot dans la foulée après un coup franc – encore un – indirect frappé par Lemar.

Pas question de stopper l'offensive pour Jardim, qui fait entrer Germain à la place de Falcao, avec un échange de brassard de capitaine au passage. Un Germain qui a la bonne idée de mettre les siens à l'abri en mettant le but du 4-2 rapidement, de la tête, après un centre tout en douceur de Mbappé. La déculottée continue deux minutes plus tard quand Lemar profite d'un dégagement du poing d'enfant de cinq ans de Jourdren, pour fusiller la cage montpelliéraine, puis quand Traoré termine le boulot en mettant le sixième avant le coup de sifflet final. Et Montpellier est bon pour 350km de trajet retour en faisant la grimace.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Avec une défense pareille, ça va vraiment être plus que compliquer pour rester en ligue1.
    C'est bien d'enchainer apres la C1 et la defaite du week end dernier mais comment on s'en sort bien sachant qu'on aurait du faire 90% du match à 10, merci l'arbitre!
    Je reviens sur ce que j'ai pu dire ici sur Moutinho, entre sa prestation horrible en C1 et l'equilibre (Fabi encore enorme) et l'animation du milieu sans lui ce soir , je crois que sa place est effectivement sur le banc...pour l'instant!
    Sinon j'espere que le papa de Kylian (quel metier sur le penalty) est content, la valeur marchande de son acti...escla...clie...fiston vient encore d'augmenter!

    P.s: bravo à Jardim (dont le 4-4-2 meriterait à mon humble avis de faire l'objet d'une analyse tactique) de montrer enfin qu'il peut proposer un football offensif et spectaculaire basé sur la possession (sauf contre plus fort, faut pas deconner non plus) si on lui donne les joueurs pour et qu'on ne chamboule pas son effectif!
    Pour le coup-franc qui amène le premier but montpelliérain il y a encore deux joueurs monégasques capables d'arrêter l'action d'après ce que j'ai vu mais c'est vrai que Glik a eu chaud. Par contre Subasic a pas été rassurant sur ce match parce que jamais il ne doit laisser son côté ouvert comme ça (c'est pourtant pas un débutant!)Et le penalty offert à Montpellier pour qu'ils restent dans la course c'était pas la peine Mendy!
    Le score est flatteur pour Monaco et Montpellier ne méritait pas ce massacre, le troisième but après l'égalisation de Boudebouz leur a fait très mal mentalement.
    Moutinho en effet c'est pas plus mal qu'il soit sur le banc en ce moment et ça fait plaisir de revoir Falcao.
    1 réponse à ce commentaire.
    DrAwkward Niveau : CFA2
    6 buteurs différents, quelle force de frappe.
    Mbappé - Lemar, ces mecs ont de l'or dans les panards... Certes la ligue 1 étant ce qu'elle est, il serait idiot de s'enflammer, mais gros potentiel pour eux, entre autres. Et encore un score fleuve avec que des buteurs différents, c'est fortiche
    Skywalker Texas Ranger Niveau : DHR
    Mbappe leur a tout fait aux héraultais, quel match du gamin.
    Monaco fait souvent des goleada cette saison non ? Il y a eu 7 buts contre Metz et quelques autres jolies scores il me semble. Impressionnant.
    Si je pouvais être dans la tête de qqun ce soir, ce serait celle de Mbappé père
    bandinidakar2 Niveau : DHR
    Ouais le score est sévère, Monaco ça défend moyen. De l'autre côté Boudebouz c'est beau quand il a l'énergie, et ce soir je trouve qu'il régale à chaque prise de balle. Par contre Jourdren est fatigué, ça se voit...
    Kate Moss Niveau : DHR
    Si je devais être dans la tẽte de quelqu'un, ce serait dans celle de Jourdren buvant sa bière, la lucidité en moins.
    Passements de jambes, sur le beat Niveau : District
    ok y a des gamins talentueux et un MBape au dessus du lot à 17 ans, mais ce qui m'a impressionné c'est la qualité collective de l'asm, à 2-2 ils passent en mode Sayen pour plier le match. Certe face à une défense faible mais l'Asm fait un match de champion.
    Cette année s'annonce pimentée !
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    2k 11