Monaco/OM, le duel roi des 90's

Dimanche, Louis-II accueille la rencontre entre Monaco et Marseille, un choc qui sent bon les années 90, quand les deux écuries du Sud de la France se contestaient la suprématie en France et brillaient à l'échelle européenne. Instant nostalgie…

Pour ceux qui ont eu le bonheur de connaître le tournant des années 90, quand la Ligue 1 s'appelait encore la Première Division et que les clubs français pouvaient rêver d'un titre européen, le choc de dimanche entre Monaco et Marseille devrait évoquer de bons souvenirs. « Il n'y a qu'à voir le classement des deux équipes sur les saisons concernées. On peut même ajouter la finale de Coupe de France 1992 qui ne s'est pas tenue à cause du drame de Furiani » , se souvient Jean-Luc Ettori, dernier rempart monégasque de 1975 à 1994. « On finissait deuxièmes, eux premiers, c'était du très haut niveau, on se rendait coup pour coup, rappelle l'actuel délégué au président à Tours. Il y a eu plusieurs gros matchs entre nous, et vu que l'arrêt Bosman n'était pas encore entré en vigueur, c'était du lourd sur le terrain. Rien qu'à Marseille, Völler, et l'autre Croate-là, putain je ne me souviens jamais de son nom (ndlr : Alen Bokšić)... »

« On savait qu'il fallait les battre pour être champions »


Pour rien au monde, l'ancien gardien de l'équipe de France n'aurait passé son tour, car « c'était des matchs agréables, indécis, où il ne fallait jamais se relâcher, car tout pouvait arriver » , sans aucun doute « le type de matchs qu'un joueur aimerait disputer tous les week-ends  » . Milieu de terrain à l'ASM de 1990 à 1992, Gérald Passi se souvient « d'un duel à distance » , car à cette époque « on savait que le titre se jouait à chaque fois entre nous deux. On savait qu'il fallait les battre pour être champions.  » Sauf qu'en championnat, ce ne sera jamais le cas pour les Monégasques, qui se rattrapent avec les places d'honneur, une Coupe de France en 1991 et quelques épopées européennes. De l'autre côté du miroir, Manu Amoros a, lui, les souvenirs victorieux : « C'étaient les matchs au sommet aussi parce que c'était une sorte de derby. C'était la lutte pour la suprématie régionale. Mais à l'époque, on était quasiment imbattables, et cela faisait râler les uns et les autres. »

Marseille dans le rôle du vainqueur, Monaco dans celui du beautiful loser… Sauf un soir de finale de Coupe de France, le 8 juin 1991 au Parc des Princes. Devant plus de 44 000 spectateurs, Gérald Passi envoie une mine dans la lucarne au bout du bout des arrêts de jeu, pulvérise l'araignée qui y résidait et sonne le glas des ambitions marseillaises, puisque l'arbitre siffle dans la foulée. Passi : « C'était une finale de Coupe de France, et comme nous l'avait dit Franck Sauzée, "une finale ne se joue pas, elle se gagne", ce que j'ai compris quand on a perdu en finale de Coupe d'Europe l'année suivante. C'était une énorme joie de remporter ce titre. » Manu Amoros se souvient d'une équipe marseillaise en berne : « On venait de perdre la finale de la Coupe des champions au penalty contre l'Étoile rouge de Belgrade. Se replonger dans la finale de la Coupe de France, même si cela reste un trophée important, cela a été dur. On voulait la gagner, mais se remotiver quelques jours après avoir perdu la Coupe d'Europe, pour nous, cela a été compliqué. Dans le match, on n'a pas fait le nécessaire, et Monaco a profité du moindre espace et de notre manque de concentration en fin de match. C'est surtout nous qui avons mal préparé ce match-là. » Le mal-être marseillais après l'échec de Bari, Ettori admet être content d'en avoir profité, et savoure que les Marseillais soient « tombés sur un os  » . Mais pour le buteur décisif, l'important reste qu'avec « les efforts fournis pour remporter un titre, c'était mérité pour Monaco » .

Ne pas jouer à armes égales


Si cette petite revanche monégasque fait tant de bien aux vainqueurs d'un soir, c'est parce que sur la durée, ils ont le sentiment de s'être fait entuber. Jean-Luc Ettori : « Tapie a apporté un petit plus à l'OM grâce à son management, et je dis cela avec beaucoup d'ironie.  » Le sentiment de ne pas avoir joué à armes égales, Gérald Passi ne s'en cache pas une seconde : « Selon vous, c'est quoi le petit plus de Marseille à l'époque ? On ne jouait pas avec les mêmes règles que les autres et on ne peut pas l'oublier. » Et pourtant, l'ancien milieu international estime « que les Marseillais avaient suffisamment de qualités pour essayer de jouer sans tricher  » grâce à « des individualités certainement un peu au-dessus des nôtres » . Cette supériorité technique, Manu Amoros préfère si tenir en disant que Marseille, c'était «  une équipe avec de grands joueurs, une force collective et individuelle » . Pour le latéral, le 12e homme a également eu son rôle à jouer : « Le soutien populaire, le fait de faire le plein au Vélodrome. Même à Monaco, on avait un soutien plus prononcé que celui de l'ASM, car nos supporters se déplaçaient en masse et aimaient venir à Louis-II.  » En raison de ce déficit de popularité, « Wenger avait coutume de dire qu'il fallait 5 ou 6 points de plus que l'adversaire pour être champion » , précise Passi.

Mais pour les Monégasques, pas question de retirer le moindre mérite aux Phocéens, car « Marseille, c'était une grosse équipe, du talent, mais aussi de la solidité, cela jouait dur, il n'y avait pas de failles. L'équipe avec Deschamps, Mozer ou Di Meco, ils étaient super durs à jouer  » , rappelle Ettori. Gérald Passi se souvient d'oppositions interdites aux âmes sensibles : « Aller se frotter à la charnière Boli-Mozer, c'était réservé à des hommes qui en avaient. Quand vous affrontez une défense Amoros, Di Meco, Mozer et Boli, fallait y aller au courage, surtout qu'on était physiquement moins protégés qu'aujourd'hui et que les Marseillais faisaient un peu comme ils le voulaient. Mais cela donnait lieu à de grosses rigolades avec Basile Boli, on lui avait dit que sa charnière était un rasoir à deux lames : si ce n'est pas lui qui chopait l'attaquant, c'était Mozer. »

Waddle, le magicien


Aujourd'hui, la rivalité OM-Monaco a perdu en intensité avec le retrait sportif relatif des deux clubs, mais Passi se souvient du plus beau joueur de l'époque, Chris Waddle. « C'était une sorte de magicien. Il te montrait le ballon, tu pensais que tu l'avais, mais en fait, tu l'avais jamais… Il le faisait sans chambrer, c'était dans l'esprit du jeu.  » La grande rivalité a définitivement pris fin en 1993 selon Ettori, « avec l'arrivée du PSG, puis l'affaire VA-OM qui a miné les Marseillais » . En 2014, le club qui truste les titres, Paris, n'a pas le privilège d'avoir un rival de première qualité pour le booster, mais pour Manu Amoros, il n'en a peut-être pas besoin, car le club de la capitale « est dans une autre catégorie grâce à sa puissance financière. À notre époque, à l'OM, on avait beaucoup moins de joueurs étrangers, on était surtout une équipe d'internationaux français qui voulaient aller de l'avant.  » Et vu que l'AS Monaco poussait dans son dos...

Par Nicola Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Et comment je m'en souviens de cette finale de Coupe de France 1991...

OM-ASM a bercé toute ma jeunesse (avec au milieu Italia 90), on était les Poulidor à l'époque, je regrette encore cette Coupe des Coupes perdue en 1992. Une époque où les clubs français ne jouaient pas la figuration en Europe...
Clairement les années 90 sont ce qu'il y a eu de mieux dans notre championnat. Numéro 2 à l'indice UEFA derrière la Série A.

1990 : marseille 1/2 finaliste en coupes des champions
1991 : marseille finaliste en C1
1992 : monaco finaliste en coupe des coupes
1993 : marseille vainqueur, paris et auxerre 1/2 finalistes en C3
1994 : monaco 1/2 finaliste de C1 et paris de C2
1995 : paris 1/2 finaliste de C1
1996 : paris vainqueur de la C2, bordeaux finaliste en C3 et nantes 1/2 finale C1
1997 : paris finaliste de C2
1998 : monaco 1/2 finaliste de C1
1999 : marseille finaliste de C3

10 années consécutives de putain de haut niveau !

Depuis faut se contenter des 1/8 ou des 1/4 de l'OL et maintenant de Paris. Avec une éclaircie dans la grisaille : la campagne fabuleuse de l'ASM 2003/04. Inoubliable.

OM/ASM est effectivement un grand classique du championnat, un match à part, le Louis II toujours plus rempli de marseillais que de monégasques, la rivalité des années 90, les nombreux joueurs passés par les deux clubs, etc...

L'om était le meilleur à l'époque mais voilà comme disent les monégasques, il a fallu qu'il y ait Tapie et qu'ils gâche tout et empêche d'avoir une rivalité sportive saine. Monaco a en commun avec le PSG de s'être fait floué d'au moins un titre par l'om.
ramirez le roi des merguez Niveau : District
Il n'y avait qu'un représentant par pays en C1 et en C2. Cela aidait.
Pour la rivalité avec Marseille, les monégasques n'évoquent pas le dopage??? pourtant.....
Mozer/Boli putain y zétaient méchants et durs et gaillards, des bouchers....
@midgar : je te suis sur ton analyse, mais quand tu cites: "monaco a en commun avec Paris de s'être fait flouer d'au moins un titre par l'om"...je me permets de te rappeler le fameux psg-bordeaux de 99 (il me semble)
Hier à 22:21 City remporte le derby de New York 5
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:50 Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 10
vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8