Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Monaco ne lâche rien, Guingamp cartonne Dijon

Briand fait tomber la barre des cent pions marqués en championnat, Monaco continue sur sa lancée et Dijon s'écroule à Guingamp... la pression était à toutes les extrémités du classement ce samedi soir.

Modififié

PSG 5-0 Bastia

Buts : Lucas (32e), Verratti (35e), Cavani (76e et 89e) et Marquinhos (82e) pour Paris



Nancy 0-3 Monaco

Buts : Badila (4e, csc), Silva (40e) et Lemar (86e) pour Monaco

« Je n’échangerais pas une victoire face à Nancy contre une victoire face à la Juventus. » Leonardo Jardim avait donné le ton en milieu de semaine, et confirmation au coup d’envoi : Monaco s’avance avec son équipe type. Seul Mbappé est sur le banc au coup d’envoi, tandis que Nancy est décimé par les blessures au milieu de terrain. Alors forcément, quand Germain envoie un centre puissant au cœur de la défense nancéienne, Badila bafouille et propulse le ballon dans ses propres filets (4e). Nancy pousse dans la foulée, oblige Subašić à se coucher à plusieurs reprises sur coup de pied arrêtés... à vrai dire, les Rouge et Blanc multiplient les temps faibles et offrent de réelles occasions de retour pour l’équipe de Pablo Correa, sans que ces derniers ne parviennent réellement à faire trembler Marcel-Picot en profitant de ces espaces (18e, 38e, 42e...) Problème, quand il s’agit de profiter des trous d’air, c’est Monaco qui frappe en coup de vent : parti en contre sur l’aile gauche, Thomas Lemar centre au second poteau pour la tête de Bernardo Silva qui conclut à bout portant. Monaco n'aura pas à forcer pour la suite, Mbappé se contentant d'une petite entrée décisive pour offrir son but dominical à Thomas Lemar. Les hommes du Rocher ne sont pas encore champions, mais pourraient être titrés officieusement la semaine prochaine à la faveur de leur différence de but.


Lille 0-2 Metz

Buts : Mandjeck (36e) et Cohade (55e) pour Metz

Dur, dur d’être sauvé... L’affiche était la moins tendue de la soirée d’après les classements des deux équipes, et la tendance s’est confirmée dès les premières minutes. C’est finalement le paradoxe des équipes de bas de tableau ayant déjà atteint la barre des 39 points : juste assez sauvés pour ne pas prendre de risques inutiles, pas assez pour se libérer totalement. Le début de match est en conséquence très pépère, en témoigne cette très belle statistique : un seul tir cadré au bout de vingt minutes de jeu. Il est lillois, pour être complet. À part ça... Les Nordistes peuvent résumer leur prestation à une multiplication de corners, tandis que Metz subit tant bien que mal des assauts mal maîtrisés. Ce sont finalement les visiteurs qui concrétisent le hold-up grâce à un but de filou de Mandjeck, puis un missile du vieux briscard Renaud Cohade. Lille a assuré son maintien, et cela se voit, alors pourquoi ne pas permettre à Metz de faire de même ? Vainqueur surprise d'un match mal engagé, les Messins sont officiellement sauvés au coup de sifflet final, et se permettent même de rêver à la dixième place du haut de leurs 42 points.. Comme quoi, tout va vite.


Toulouse 0-1 Caen

But : Santini (58e) pour Caen

Que serait Caen sans Rémi Vercoutre ? Auteur d’une prestation XXL face à l’armada offensive toulousaine, l’ancien gardien lyonnais a clairement fait gagner trois points à ses hommes ce soir. L’image du match, c’est cette patate envoyée par Andy Delort en pleine face du gardien normand qui sauve les siens juste avant la mi-temps. Toulouse, invaincu en Ligue 1 à domicile depuis six matchs, avait pourtant l’occasion d’enfoncer ses visiteurs actuellement sur une mauvaise pente, mais c’était compter sans le réveil d’un revenant : Ivan Santini. Le bonhomme reprend d'une tête plongeante un centre venu de la gauche et Caen effectue le hold-up parfait en extirpant son équipe de la zone de relégation. Autre moment marquant : la sortie d'Alexis Blin en début de match, remplacé par Somalia lui-même suppléé par Doumbia à la mi-temps. C'était peut-être trop pour Toulouse, qui peut rentrer aux vestiaires avec le sentiment d'avoir dominé une rencontre à sa portée, malgré cet énorme un-contre-un gagné par Lafont face à Karamoh (66e). La bonne opération en bas de tableau est pour Caen...


Lorient 1-1 Angers

Buts : Philippoteaux (62e) pour Lorient // Manceau (75e) pour Angers

34 points, 39 points. L’équation est aussi simple à résumer et situe la hauteur des enjeux de la soirée entre deux candidats à la descente, forcément un peu tendus. Mais c’est Lorient, qui restait sur une très bonne série de douze points pris en cinq matchs, qui prend le dessus au jeu de la tremblote. Les Merlus posent le pied sur le ballon et font preuve d’un peu plus d’envie que le SCO qui bute sans cesse sur Benjamin Lecomte. La seule grosse occasion de la première période est pour son homonyme, Benjamin Jeannot : l’attaquant lorientais récupère le cuir après une petit remise de Waris, mais voit sa frappe claquée au-dessus de la transversale par Letellier. Il faut finalement attendre la 62e minute pour réellement se mettre un bout d’occasion sous la dent, et c’est Philippoteaux qui marque à bout portant du pied droit : 1-0 pour Lorient, qui prend dans le même temps une réelle option sur le maintien. Un espoir de courte durée, puisque Angers égalise par Manceau après un nouvel exploit de Lecomte, quelques secondes après une double parade décisive face à Ndoye et Toko Ekambi. Le rythme s’accélère, Lorient baisse progressivement le rythme... et Mangani manque d’en profiter (77e) ! Rien de plus finalement à signaler, mais Bernard Casoni et les siens continuent de jouer avec le feu...


Guingamp 4-0 Dijon

Buts : Briand (4e et 64e) et Salibur (54e et 59e) pour Guingamp

Un doublé pour sceller le maintien, une prestation de patron et une raclée. Jimmy Briand a été le principal acteur de la victoire guingampaise face à Dijon, en marquant à l’occasion ses 100 et 101 buts dans sa carrière professionnelle, et Salibur était là pour enfoncer le clou. Le calvaire dijonnais avait commencé à la 12e minute sur une frappe repoussée par la barre de Johnsson, avant un penalty oublié sur Diony à la suite d'une faute de Bodmer à l’entrée de la surface. À partir de là, c’est comme si le beau jeu des visiteurs s’était délité avec le chrono, liquéfié par l’enjeu d’une place en Ligue 1 la saison prochaine. Ouverture du score le Briand dès la quatrième minute, donc, puis plus rien jusqu’à l’heure de jeu et ce une-deux entre Salibur et l’immense Jimmy, conclu dans le petit filet par le premier. Cinq minutes plus tard, Salibur inscrit un doublé avant, cinq minutes plus tard de nouveau, de voir Briand sanctionner d’un penalty une faute de Fouad Chafik sur Marcus Coco. Dijon prend un sérieux coup sur la tête dans le sprint final et se replonge dans la zone rouge, à deux points de Lorient. Attention danger.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Théo Denmat
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 41 Hier à 16:34 Tuto Panini Adrenalyn XL : les points 14 Hier à 16:06 La boulette d'Ali Ahamada lors de Comores-Maroc 24 Hier à 15:31 La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 24 Hier à 14:32 Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 23
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    Hier à 14:28 Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 203