Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e journée
  3. // Monaco/Lorient (1-0)

Monaco n'a pas forcé

Sereins et plein de maîtrise, les Monégasques se contentent du strict minimum pour battre Lorient au Stade Louis-II (1-0) et reprendre du même coup leur place de leader. Falcao a beaucoup marché, mais il a surtout marqué.

Modififié
Monaco-Lorient : 1-0
Falcao (6e sp)

Officiellement, les matchs de 14 heures les dimanches après-midi ont été mis en place pour attirer les familles au stade. Officieusement, il se dirait que la Ligue a surtout voulu faciliter la digestion du repas dominical chez belle-maman ou la décuvaison des clubbeurs du samedi soir. La preuve. Au petit trot pendant une grande partie de la rencontre, Monaco n'a eu besoin que d'une accélération pour se défaire de Lorient et reprendre sa place en tête du championnat. Rarement mis en danger par des Merlus pleins de bonnes intentions, mais vite diminués par les blessures, les hommes de Claudio Ranieri ont démarré comme des lapins avant d'installer un faux rythme. En mode économie d'énergie, Radamel Falcao a fait du... Radamel Falcao. Absent dans le jeu, il inscrit son blase sur le tableau des buteurs.

Monaco à la cool

Depuis le début de saison, Monaco a pris l'habitude d'impressionner. La réception de Lorient ne change pas la donne. À peine cinq minutes de jeu et Fabien Audard doit déjà aller chercher le ballon au fond des filets. La faute à qui ? Falcao évidemment. Après un nouveau festival d'Ocampos, le Colombien est séché par le gardien lorientais dans la surface. El Tigre ne se fait pas prier et transforme le pénalty, son quatrième but de la saison (6e). Bien dans leurs crampons, les Monégasques dégoulinent de tranquillité. Trop tranquilles peut-être. Car après une entame de match de feu, les rares supporters de Louis-II n'auront qu'une frappe de Fabinho sur le poteau de Fabien Audard à se mettre sous la dent. Pendant ce temps, Falcao est porté disparu dans le jeu et Moutinho demande, trottine, temporise, marche et distribue. De l'autre côté, Vincent Aboubakar et Kevin Monnet-Paquet s'essayent chacun leur tour à des slaloms dans la défense monégasque, tandis que Sadio Diallo trouve la faille de la tête, mais son but est logiquement refusé pour un hors-jeu. Les joueurs du Rocher sont leaders à la pause, c'est bien ça le plus important.

Pas brillants mais leaders

Le rythme de vacanciers imposé par Monaco a ses effets secondaires. Après Diallo et Koné en première période, c'est Kévin Monnet-Paquet qui est lâché par son corps avant l'heure de jeu. Vincent Aboubakar, lui, est bien là. Dans son propre style, le Camerounais enchaîne les sombreros bien touchés et les contres favorables, mais se retrouvent seul et démuni quand il s'agit d'être vraiment dangereux. Épuisé et en slow motion, Falcao manque son duel avec Audard avant de céder sa place à Rivière. Toujours aussi tranquille, l'ASM trottine beaucoup et accélère, parfois. Kondogbia prend ses marques et James Rodríguez, pour l'instant condamné à regarder Ferreira Carrasco en mettre plein la vue à la Ligue 1, gratte du temps de jeu. À la cool, Monaco reprend son trône et s'apprête à regarder ses rivaux perdre des plumes en C1 cette semaine. Les pieds en éventail, peinard.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall