En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16e journée
  3. // Nice/Monaco (0-3)

Monaco n'a même pas forcé

Monaco n'a pas eu besoin de 90 minutes pour confirmer son retour au premier plan. Supérieurs tout du long, les Monégasques ont fait preuve d'une maîtrise saisissante et s'imposent 3-0 sur des buts de Rodriguez, Rivière et Ocampos.

Modififié

Nice - Monaco
(0-3)
J. Rodríguez (5'), E. Rivière (23'), L. Ocampos (89') pour Monaco.


Au soir de cette 16e journée, la situation paraît on ne peut plus claire avec un podium clairement dessiné avec le trio Paris-Lille-Monaco. De son côté, Nice a reçu la confirmation que la saison risque de virer à la galère. Cinq matchs, cinq défaites, c'est peu de dire que les Aiglons filaient déjà un mauvais coton avant ce match. Heureusement, il reste aux hommes de Claude Puel une toute petite raison d'espérer ne pas sombrer dans ce derby azuréen. Et celle-ci ne réside même pas dans le flou d'une blessure à la cuisse entourant la nouvelle absence de Radamel Falcao, mais bien dans l'incapacité chronique de l'ASM de gagner hors de ses bases. Il fallait, en effet, remonter à la quatrième journée et à une victoire au Vélodrome pour trouver trace d'un succès loin du Rocher. Une question dès lors : deux équipes qui avaient forcément autant envie que besoin l'une et l'autre de prendre des points, ça donne quoi ?

Monaco réaliste

On joue seulement depuis 5 petites minutes quand des Niçois tout feu tout flamme pensent déjà connaître la réponse. Punis par des Monégasques plus que réalistes, mais surtout beaucoup plus forts, l'OGC a déjà compris que la soirée serait bien compliquée. Emmené par un James Rodríguez qui marche au super depuis plusieurs semaines, l'ASM ouvre le score sur sa première occasion (5e) et va pouvoir dérouler. Trop naïf, l'OGC va regretter longtemps ce moment d'inattention. Derrière, les Niçois n'oublieront, certes, jamais leurs bonnes intentions initiales et une réelle envie de se projeter rapidement vers l'avant, mais, ce soir, cela semble écrit, c'est Monaco qui l'emportera. Organisée et réaliste, cette version de l'ASM surpasse de loin une modeste équipe de Ligue 1. La preuve avec Rivière qui, sur un coup de casque stratosphérique, vient gonfler l'avance de l'ASM (23e). Un mouvement limpide, en une touche de balle, qui finira de glacer le sang des supporters de l'Allianz Riviera. Nous ne sommes pas encore à la mi-temps, quand l'Allianz Riviera a déjà compris que ses sifflets ne suffiraient pas.

Monaco à l'entraînement

Comme attendu, la seconde mi-temps sera l'occasion de régler la mire pour les hommes de Ranieri. Incapable d'inverser la tendance, Nice se contentera de subir. Les frappes de Rodriguez (51e, 67e, 75e), l'envolée de Rivière (56e) ou encore l'infiltration de Moutinho (66e), mais surtout la facilité d'un bloc. De gauche à droite, de Subašić à Martial, l'ASM va s'offrir 45 minutes de maîtrise. Pas besoin d'enfiler les buts pour travailler la confiance, Monaco l'a bien compris. Place donc au récital de l'équipe en confiance. Jeu court, jeu long, replacements et débordements, Nice n'a même pas besoin d'être débordé pour se sentir dépassé. Par moments coupés en deux, les Aiglons pourront dire merci à la suffisance d'Ocampos et à l'étourderie de Rivière. Sans quoi le score aurait pu, lui aussi, tourner à l'humiliation. Cela n'empêchera pas Ocampos (88e ) de venir parfaire la belle soirée monégasque et Ranieri d'offrir du temps de jeu aux jeunes Kondogbia et Germain au cours d'une fin de match qui n'en avait plus rien. Une gentille claque donc, qui résonnera encore longtemps dans les oreilles niçoises. Inférieur sans être ridicule, Nice commence à regarder avec une certaine inquiétude le classement (15e avec 17 points). Que la saison dernière paraît loin.

Martin Grimberghs
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 15 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 9
dimanche 18 février Tony Chapron est en arrêt maladie 47 dimanche 18 février Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 dimanche 18 février Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9