Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Saint-Étienne-Monaco (0-4)

Monaco met les Verts dans le rouge

Monaco va mieux, et ne s'est pas privé pour enfoncer une AS Saint-Étienne malade. À Geoffroy-Guichard, les Verts ont pris très cher et perdu leur gardien Stéphane Ruffier, expulsé pour une protestation trop véhémente.

Modififié

Saint-Étienne 0-4 Monaco

Buts : Sidibé (3e), Lemar (32e), Fabinho (53e), Baldé Keita (60e)

Geoffroy-Guichard en huis clos partiel, c'est triste. Saint-Étienne qui prend 4-0 à Geoffroy-Guichard à quelques encablures de Noël un vendredi soir, cela en devient déprimant. Les supporters stéphanois peuvent se pincer fort, cela ne changera rien : le cauchemar est bien réel. Saint-Étienne n'a plus gagné depuis mi-octobre et commence à enquiller les défaites humiliantes. En clair, l'habitué à la Ligue Europa est en train de se muer en candidat au maintien. Et l'erreur de casting Óscar García pourrait coûter très cher d'ici mai prochain. Quelque chose va devoir changer dans le Forez, et vite si possible.

La classe de Thomas Lemar


Dias Goncalves déborde côté droit. Une petite clameur se fait entendre dans un Geoffroy-Guichard pourtant en huis clos partiel. Au bout de sa course, le milieu offensif stéphanois n'a pourtant pas de vraie solution, et décide donc à l'arrache de centrer fort devant le but, au cas où. Pas né de la dernière pluie, Danijel Subašić ne s'embête pas, il repousse des deux poings. Quelques secondes plus tard, Thomas Lemar met en lumière la différence entre une AS Saint-Étienne sans idée et une AS Monaco qui se remet en place grâce à ses individualités. Au milieu de trois défenseurs, le gaucher s'incruste dans la surface et ajuste Stéphane Ruffier. Pas besoin d'aide. 2-0 pour les visiteurs après une demi-heure de jeu, et pas grand-chose à redire tant les locaux ont affiché leur faiblesse. Plombé d'entrée par un but de Djibril Sidibé (3e), qui avait profité d'une opération portes ouvertes côté gauche de la défense, les Verts auraient sombré dès la 6e minute sans un Ruffier vigilant face à Radamel Falcao lancé dans la profondeur. En réponse, les hommes de Julien Sablé n'ont offert qu'une reprise trop molle de Kévin Monnet-Paquet un peu avant la demi-heure de jeu. Trop peu pour inquiéter Monaco, et se rassurer.

Le coup de sang de Stéphane Ruffier


Il y a bien du mieux en début de second acte, avec quelques velléités offensives. Mais la maîtrise technique n'y est pas, Rémy Cabella and co ne font pas mieux qu'amener le ballon dans la surface monégasque sans se procurer de situations de tir. Contrairement à l'ASM qui, en contre, voit Baldé Keita allumer Ruffier, qui sauve provisoirement les siens du KO. Provisoirement, car dans la minute suivante, c'est Armageddon pour le peuple vert. Fabinho claque le 3e pion, et le gardien de l'ASSE, estimant qu'il y a hors jeu, proteste de façon véhémente auprès de l'arbitre de touche. Carton rouge pour le gardien international, qui voit quelques minutes plus tard Baldé Keita fusiller son suppléant Jessy Moulin, à froid et sans aucun ballon touché (60e). De la perspective stéphanoise, on peut appeler ça une soirée de merde, qui augure une saison pénible et angoissante, malgré l'éclair d'Hernani sur coup franc, bien repoussé par Subašić (64e). À un quart d'heure du terme, Moulin parvient à s'en sortir deux fois devant Rony Lopes et épargne une nouvelle manita à ses supporters. Une consolation dérisoire pour un peuple vert qui se dirige vers des fêtes de fin d'année moroses.

Saint-Étienne (4-2-3-1) : Ruffier (expulsé 53e) – Gabriel Silva, M'Bengue, Théophile-Catherine, Maïga – Hernani (Diousse, 64e), Pajot – Monnet-Paquet, Cabella (Janko, 88e), Dias (Moulin, 57e) – Diony


AS Monaco (4-4-2) : Subašić – Jorge, Jemerson, Glik, Sidibé – Lemar (Ghezzal, 67e), Fabinho, Moutinho, Lopes (Diakhaby, 87e) – Baldé Keita (Carrillo, 77e), Falcao

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 8 minutes Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom