En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/4 de finale
  3. // Monaco/Guingamp (2-0)

Monaco, la froideur du réalisme

Pour l'avant-dernier quart de finale de cette Coupe de la Ligue, Monaco recevait Guingamp, ce mercredi, à Louis-II. Dans un match loin d'être facile, les Monégasques sont tout de même parvenus à s'imposer, 2-0, à 11 contre dix pendant une grosse mi-temps. Suffisant pour s'envoler vers les demi-finales.

Modififié

Monaco - Guingamp
(2-0)

D. Berbatov (8'), A. Martial (94') pour Monaco


On vient tout juste de passer la demi-heure de jeu, Guingamp est mené 1-0 après l'ouverture du score de Berbatov dès la 8e minute. Pourtant, les Bretons sont loin d'abdiquer. Mieux que ça, depuis l'ouverture du score monégasque, contre le cours du jeu, ce sont eux, les visiteurs, qui donnent le tempo. Monopolisant le ballon, les Guingampais enchaînent les actions sans parvenir à trouver la faille. Juste une question de temps. Enfin, jusqu'à cette 35e minute de jeu. Minute choisie par Mandanne pour répondre naïvement à une énième provocation de Ricardo Carvalho. Le Portugais marche sur la main de l'attaquant breton qui perd son sang-froid et vient chercher le « tête-tête » . La suite est un classique, Carvalho se laisse tomber, et Mandanne voit rouge. Pour quelques secondes de nervosité, Mandanne condamne ses coéquipiers à jouer à dix pendant près d'une heure. Dommage.

Mandanne voit rouge


Cette saison, les Monégasques aiment les coupes, qu'elles soient européennes ou nationales. Les premières minutes de la rencontre confirment cette tendance, les locaux se montrant les plus dangereux. Seulement voilà, en face il y a une équipe qui est dans la forme de sa vie et, très vite, Guingamp retourne la situation. Sankharé est à deux doigts de concrétiser la belle phase de l'En Avant, mais sa tentative est repoussée par la barre transversale. Cruel. D'autant plus que sur l'action qui suit, Carrasco dépose un centre sur la tête de Berbatov qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score. Loin de baisser les armes, les hommes de Gourvennec repartent de l'avant. Giresse est tout proche d'égaliser, mais sa frappe frôle le montant droit de Stekelenburg (22e). Dans la foulée, Jérémy Pied tente lui aussi sa chance, mais le gardien hollandais repousse en deux temps (23e). Les joueurs de la Principauté souffrent de plus en plus et on ne voit pas comment ils pourraient résister plus longtemps. Pourtant, à la 35e minute de jeu, Mandanne fait un cadeau aux Monégasques en réagissant à une petite provocation de Carvalho. Carton rouge. Alors que Guingamp semblait tout proche d'égaliser, l'ASM rentre aux vestiaires avec l'avantage au score et un boulevard dégagé vers les demi-finales.

Un seul être vous manque…


À dix contre onze, forcément, c'est plus difficile. S'ils n'ont pas dit leur dernier mot, les Guingampais sont beaucoup moins entreprenants en ce début de seconde période et n'arrivent pas à se rapprocher des cages de Stekelenburg. À l'inverse, libérés par leur supériorité numérique, les Monégasques gèrent tranquillement leur avantage. Mieux que ça, même, puisque les plus grosses actions sont à mettre à leur actif. Berbatov, encore lui, voit son extérieur du droit repoussé par Lössl (67e), avant de se créer deux grosses occasions coup sur coup (69e et 70e) qu'il n'arrive pas à concrétiser. Dans un match où l'intensité diminue au fil des minutes, l'ASM semble attendre le coup de sifflet final, se contentant de jouer quelques actions en contre. À force d'attentisme, les locaux ne sont pas loin de se faire punir. Le centre d'Alioui trouve parfaitement Giresse dans la surface monégasque, mais la tête du milieu de terrain passe de peu à côté. La dernière chance guingampaise vient de passer. Au bout du temps additionnel, Martial vient même donner plus d'ampleur au score sur un ultime contre monégasque. Un score plutôt flatteur pour une équipe loin d'avoir été séduisante, mais qui rejoint tout de même Paris et Bastia en demi-finales.

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 14 heures 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 il y a 6 heures Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 50 il y a 15 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
il y a 10 heures Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 16
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:15 Lamine Sané signe à Orlando 8 Hier à 09:47 Ronaldinho se lance dans la musique 12
À lire ensuite
Jour de fête dans le bourg