1. //
  2. // 3e journée
  3. // Gr.J
  4. // Monaco/Qarabağ (1-0)

Monaco gagne petit contre Qarabag

D'un triste match, les Monégasques repartent avec le sourire. Celui d'avoir gagné leur premier match en cinq rencontres. Celui, aussi, d'être premier de son groupe. C'est bien l'essentiel.

Modififié
3 3

Monaco 1-0 Qarabağ Ağdam

But : Traoré (70e) pour Monaco

4 000 kilomètres, par la route, pour rejoindre Monaco depuis Bakou. A priori, aucun Azéri de souche n'a été assez fou pour se traîner jusqu'aux travées clairsemées de Louis-II. Le souvenir des matchs contre Saint-Étienne l'année dernière, peut-être. Ou celui, tout aussi douloureux, d'une nuit de 1995 à l'Abbé-Deschamps. Ce soir, il n'aura fallu qu'un but à la Principauté pour l'emporter sur le Qarabağ Ağdam. Une éclaircie signée Traoré, dans un match bien terne qui place Monaco en tête d'un groupe très serré, deux points devant son adversaire du jour, dernier ce soir.

La tête du Pharaon, les jambes de Quintana


Monaco engage sous les yeux de l'arbitre danois Jakob Kehlet. Et c'est l'homme du Nord qui offre aux supporters monégasques leur premier frisson, bien aidé par Ibrahim Šehić, le gardien bosnien de la formation azérie. En s'emparant à la main d'une passe en retrait, il oblige l'arbitre à siffler un coup franc indirect qui, une talonnade de João Moutinho et une frappe d'El Shaarawy plus tard, finit au-dessus de la barre. Qarabağ, décidé à ne pas baisser les yeux, répond par une lourde frappe d'Armenteros, puis... plus rien. Les Monégasques dominent légèrement la possession, mais ne semblent pas savoir qu'en faire, si tant est qu'ils le veuillent.

Il faut un bon corner de Lemar, intéressant au milieu de terrain, ou un excellent centre de Bernardo Silva pour qu'El Shaarawy démontre les bienfaits de l'abandon de la crête par deux bons coups de tête. Las, le premier atterrit dans les bras de Šehić quand le second s'envole au-dessus de la barre. Quintana, lui, n'a pas besoin de roues pour aller s'empaler sur les glissières publicitaires. Mais il a les canes pour tenter d'aller chercher la lucarne de Danijel Subašić dans les arrêts de jeu, sans succès. Et Jakob Kehlet d'accorder une dernière faveur aux supporters en renvoyant les joueurs aux vestiaires. Quinze minutes pour revoir leur copie.

Les temps changent, un peu


Le match reprend sur les mêmes bases, avec un Toulalan rassurant, un Lemar technique, un Pharaon mobile, mais un jeu amorphe. Les temps changent en revanche pour Jakob Kehlet, qui reste impassible devant la chute trop amplifiée de Raggi dans la surface visiteuse. Jardim décide de sortir Bernardo Silva, pourtant encore et toujours accélérateur de jeu, pour Pašalić, alors que Gurban Gurbanov envoie la voiture-balai ramasser Quintana et lance en piste Chumbinho. Le jeu s'équilibre ou, pour être plus précis, les deux équipes annihilent le jeu. Šehić se souvient qu'il préfère ses mains en manquant d'accompagner une nouvelle passe en retrait dans ses buts, pendant que Subašić rappelle son importance sur un tir puissant de Garayev repoussé, puis sauvé dans les pieds de Richard Almeida de Oliveira.

Lacina Traoré, lui, rappelle à ceux qui pourraient l'avoir oublié qu'il est attaquant de pointe. Sur un bon travail d'El Shaarawy, le grand Ivoirien parvient à piquer son ballon au-dessus de Šehić pour son deuxième but de la saison et le premier de la rencontre (1-0). À quinze minutes du terme, Gurbanov offre un moment de cocasserie avec le remplacement de l'ex-Lensois El-Jadeyaoui par le bien-nommé Mammadov. Dernier sourire d'une rencontre qui voit Thomas Lemar sortir sur blessure et Armenteros manquer de tromper Subašić sans faire exprès. Mais ce soir plus que jamais, l'important, c'étaient les trois points.

Par Eric Carpentier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'te match dégueu, mais ça soulage !
Ah ah premier du groupe (merci anderlecht) en n'etant toujours pas au point tactiquement en octobre (ENFIN une victoire a la maison) et sans montrer d'envie ni d'intensité et avec une chatte de pute amsteldamoise (ca commence a etre inquiétant)! c'est quand meme la honte de galerer autant contre qaramachin!
On en est a prier pour qu'une recrue de 19 ans ne soit pas blessée! Enfin bon si Lacina continue a jouer les sauveurs en semaine, y a moyen que ca passe! Et avec le retour de Toulalan on va pouvoir enfin pouvoir commencer notre championnat!
Titre: Monaco à petit coup contre Qarabag
---->Kirikou contre Karaba la sorcière


...Ok jy vais seul, la chambre
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 3