Monaco, finalement pas si con ce nouveau projet ?

Durant l'été, à la défaveur d'un divorce coûteux et de l'entrée en vigueur du fair-play financier, l'AS Monaco a dû céder ses deux stars James Rodríguez au Real Madrid et Radamel Falcao à Manchester United. Les premiers signes d'une décadence, annonçaient certains, le début d'un projet illisible pour d'autres. Et pourtant, neuf mois plus tard, le bébé a plutôt de l'allure, entre résultats probants et jeunes joueurs en pleine éclosion...

Modififié
38 33

Un projet sportif imposé


Avec la mise en application de la première version du fair-play financier cet été, Monaco n'avait plus tellement le choix : pour éviter d'être rattrapé par la patrouille et de se faire lourdement sanctionner, le club princier devait revenir à un modèle économique plus « rationnel » . Exit les têtes d'affiche du projet pharaonique initial James Rodríguez et Radamel Falcao. Bienvenue Bernardo Silva et Tiémoué Bakayoko. Moins clinquant, mais on fait avec les moyens que l'UEFA veut bien vous consentir. Le PSG n'a pas plus échappé aux contraintes et a ainsi vu lui filer sous le nez Ángel Di María... Pour Monaco, cela a été l'occasion de réussir la plus belle vente de l'histoire du foot français avec le départ de James Rodríguez - auréolé d'une magnifique Coupe du monde - vers le Real Madrid pour une somme comprise entre 80 et 90 millions d'euros. Une capacité à vendre que le PSG n'a toujours pas su mettre en pratique alors qu'elle peut parfois se révéler précieuse, même pour les riches...

Des résultats sportifs probants


Les départs de ses deux stars actés durant l'intersaison, l'AS Monaco semblait résolue à revoir ses ambitions sportives très nettement à la baisse. D'autant plus que le divorce du patron Dmitri Rybolovlev l'amputait en parallèle de 50% de sa fortune. Après un début de saison poussif - défaite à la maison contre Lorient, grosse branlée reçue à Bordeaux -, le groupe de Leonardo Jardim s'est progressivement mis dans le rythme avec quelques séries positives, dont une invincibilité toutes compétitions confondues en décembre et janvier. Certes, parfois en délivrant un football très défensif, mais le plus souvent en étant efficace. C'est ainsi que sans donner l'air d'y toucher, l'AS Monaco a laborieusement passé la phase de poules en Ligue des champions (avec quatre buts marqués en six matchs) et repris place dans la course pour le podium en Ligue 1. Les dernières interrogations sont parties en fumée lorsque l'ASM s'est imposée avec brio à l'Emirates Stadium d'Arsenal et s'est ouvert les portes des quarts de finale de la C1, soit aussi bien que Paris. La suite, on la connaît : une élimination digne contre l'un des futurs finalistes - la Juventus -, et une troisième place en championnat au nez et à la barbe de l'OM de Marcelo Bielsa. Il y a pire pour une équipe sans ambition et dont la plupart des observateurs disaient en septembre ne plus comprendre le projet.

Martial, Kurzawa, Bernardo Silva, des jeunes qui montent


Via son projet sportif, Monaco se veut un club faisant grandir de jeunes joueurs. Un peu comme le Borussia Dortmund ou le FC Porto, spécialisé dans la mise en valeur des joueurs sud-américains. Depuis trois saisons que la direction russe a pris le pouvoir, le bilan est plutôt flatteur : même s'il n'est pas souvent, voire jamais titulaire depuis un an, Valère Germain est ainsi, avec Layvin Kurzawa et Yannick Ferreira Carrasco, l'un des trois jeunes issus de la formation monégasque à avoir fait son trou dans l'effectif de l'équipe première. Si l'avant-centre a souffert de la concurrence, ses deux compères ont quant à eux profité pleinement de la visibilité offerte par la Ligue des champions et les bons résultats de l'ASM en découvrant les joies des sélections nationales française et belge. Tout comme le latéral droit brésilien Fabinho, en prêt depuis deux saisons et qui vient de s'engager définitivement. Un destin international qui pourrait également se présenter à Anthony Martial, révélation de la seconde partie de saison grâce notamment à une prestation de haute volée au match aller contre Arsenal. Recruté à l'été 2013 pour seulement cinq millions d'euros à Lyon, il en vaut désormais au moins le quadruple. Preuve que les ambitions de Monaco ne sont pas forcément en berne, le club n'a pas hésité à claquer quinze millions cet hiver pour transférer définitivement le milieu portugais prêté par Benfica Bernardo Silva. Un joueur qui pourrait prochainement goûter à la Seleção et valoir bien plus, un peu comme Geoffrey Kondogbia, acheté vingt millions au FC Séville il y a deux ans et qui, désormais, est régulièrement convoqué en équipe de France par Didier Deschamps. Les prochaines révélations de la liste ? Peut-être Tiémoué Bakayoko, recruté pour neuf millions d'euros à Rennes l'été passé, mais qui a vécu une première saison dans l'ombre de Jérémy Toulalan, ou encore Paul Nardi, grand espoir français au poste de gardien qui a été prêté à Nancy pour s'aguerrir.

Toulalan, Subašić, Abdennour, les grands frères


Pour encadrer des gamins pétris de talent, quoi de mieux que des hommes dans la force de l'âge ou de vieux baroudeurs pour donner l'exemple et de la confiance ? Sur ce plan, l'AS Monaco a vu la mayonnaise prendre entre sa classe biberon pleine de promesses et ses joueurs d'expérience. En premier lieu avec l'apport d'Aymen Abdennour, Jérémy Toulalan ou João Moutinho, pièces du puzzle rapportées quand l'ASM dépensait sans compter, mais qui ne sont pas parties pour équilibrer les comptes. Et en second avec le maintien au poste de Danijel Subašić et Andrea Raggi, recrutés depuis les années Ligue 2, mais qui ont su s'imposer au caractère dans la Dream Team de l'AS Monaco. Si on ajoute à ce groupe Ricardo Carvalho et Dimitar Berbatov, deux joueurs qui n'ont pas forcément été au top toute la saison, mais qui apportent au groupe une touche d'expérience internationale, Monaco dispose d'un effectif complet et prêt à affronter pas mal de tempêtes.

Ambitions revues à la baisse, vraiment ?


Dans une récente interview pour L'équipe, Vadim Vasilyev, vice-président de l'ASM, a cité l'Atlético Madrid, le Borussia Dortmund ou encore l'Olympique lyonnais comme exemples réussis de politiques sportives ambitieuses malgré des moyens financiers limités. Deux finalistes récents de la Ligue des champions et le vice-champion de France, il y a pire comme étalon de comparaison pour un club qu'on annonçait sur le déclin il y a un an. Pour l'AS Monaco, l'objectif reste de gagner un titre de champion de France dans les années à venir, parole de Vadim. En trois ans, on peut constater que le projet avance avec une montée en Ligue 1, deux qualifications consécutives en Ligue des champions et un parcours européen plus qu'honorable. La prochaine étape ? Diminuer les erreurs de casting (Stekelenburg, Matheus, Lacina Traoré...) ou les investissements trop risqués (Falcao) tout en multipliant les belles prises (Rodríguez, Martial...) afin de se mettre d'équerre avec le fair-play financier. À défaut de pouvoir rivaliser de manière continue avec le PSG, Monaco aurait beaucoup à gagner dans une présence continue sur la scène européenne. Même si l'ambition ne sera jamais d'accéder au toit de l'Europe et de rivaliser avec le Barça ou le Bayern, mais plutôt de s'installer dans un rôle d'outsider à la Benfica ou Porto. Ce qui en soit serait déjà pas si mal.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Mon favori pour le titre de champion 2015/2016.Il manque juste un attaquant pour accompagner A.Martial suite au départ de Berbatov.Sinon tout le reste avec une année de vécu supplémentaire de surcroît, c'est du tout bon.
Note : 1
"deux qualifications consécutives en Ligue des champions"

Bah on leur souhaite pour le football français bien sur. Mais il y à du très lourd et pour le moment restons prudent c'est loin d'être gagné !

Ça vas d'ailleurs être un moment clés de la saison de Monaco. Se faire éliminer en tour préliminaire pourrait un peu assommer les joueurs alors qu'une qualif pourrait les booster !

Mais Monaco a effectivement une très bonne base au niveau de l'effectif , elle à été quand même payé un bon petit prix d'ailleurs.
Ça fait plaisir d'avoir plusieurs projets ambitieux en France !
Bizarre de ne pas mentionner l'emprise de Mendes sur le club lui qui a meme place un homme a lui en directeur sportif en la personne de Campos.
Sans une disparition du FPF j'ai du mal a voir comment ce projet peut etre viable au tres haut niveau.
Monaco le faux pauvre, les 15 milions sur bernardo silva ou les 6 milions sur un remplacant comme bakayoko le prouve.
Rahletace Niveau : DHR
En gros, leur modèle, c'est de faire de la post-formation. Si c'est bien fait, c'est viable, Arsenal s'est pas mal construit là dessus, Dortmund s'est reconstruit, Chelsea a décidé d'appuyer une partie de son indépendance financière là-dessus (mais via des prêts).

Dans ce domaine, leur point fort est d'avoir une certaine capacité financière derrière. Ils peuvent se permettre de claquer 5 10 15M sur des espoirs confirmés. Avec la bulle qui se forme autour du prix des joueurs, ça permet de limiter les risques. ça me fait vraiment penser à Chelsea qui a pas peur de claquer un peu sur un jeune même si c'est pour le prêter ou lui faire faire que des bouts de matchs. Dans le futur, ils savent qu'il rapportera au moins le prix de son transfert.

Bakayoko, il suffit qu'il fasse une bonne saison et il se rentabilise en se vendant en Angleterre. La prise de risque reste donc limité.

A cela s'ajoute une grosse d'assurance d'être européen en étant deuxième budget de L1, ça fait gonfler le prix des joueurs en leur donnant de l'expérience.

Bon, le seul truc, c'est que cela fait plus "business". Le club devient vraiment une entreprise qui doit dégager un profit ou du moins rester à l'équilibre. Ils semblent avoir des ambitions financières mais pas forcément sportives. Ont-ils vraiment des ambitions à plus long terme ? Si a un moment, il faut prendre des risques pour franchir un pallier, le feront-ils ?
A un moment l'OL a décidé d'utiliser ses acquis pour prendre de risques et franchir des paliers. Malheureusement, les résultats ont été mitigés (mauvais investissements comme Gourcuff mais contruction de bases financières saines).
Je sais pas si Monaco a cette volonté.
D'accord avec ariGold,
plusieurs problèmes se posent :
-au niveau financier, peu de recettes, peu de produits dérivés vendus ==> seules les ventes de joueurs et la ligue des champions obligatoire compenseraient. Impossibilité de claquer son argent avec le FPF en plus. Première différence avec Porto par exemple qui bénéficie de plus de recettes.

-sportivement, le fait de vendre constamment les joueurs va faire de ce club uniquement un club tremplin et ça sera à mon humble avis un frein à des ambitions élevées. En outre, le manque de ferveur peut constituer un frein pour attirer de très bons joueurs étrangers !

Ainsi, si le FPF reste dans sa configuration actuelle, la ligue des champions devient un objectif vital pour ce club chaque année , afin de faire rentrer de l'argent, de mettre en valeur ses joueurs et de mieux les vendre ensuite tout en gardant la possibilité d'en attirer des nouveaux si la participation européenne est régulière . Mais ce cercle vertueux peut vite se transformer en cercle vicieux après une ou deux saisons ratées ..
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Bernardo Siva et T.Bakayoko sont très jeunes, cela explique leur prix.
Rahletace Niveau : DHR
Message posté par Moudma
D'accord avec ariGold,
plusieurs problèmes se posent :
-au niveau financier, peu de recettes, peu de produits dérivés vendus ==> seules les ventes de joueurs et la ligue des champions obligatoire compenseraient. Impossibilité de claquer son argent avec le FPF en plus. Première différence avec Porto par exemple qui bénéficie de plus de recettes.

-sportivement, le fait de vendre constamment les joueurs va faire de ce club uniquement un club tremplin et ça sera à mon humble avis un frein à des ambitions élevées. En outre, le manque de ferveur peut constituer un frein pour attirer de très bons joueurs étrangers !

Ainsi, si le FPF reste dans sa configuration actuelle, la ligue des champions devient un objectif vital pour ce club chaque année , afin de faire rentrer de l'argent, de mettre en valeur ses joueurs et de mieux les vendre ensuite tout en gardant la possibilité d'en attirer des nouveaux si la participation européenne est régulière . Mais ce cercle vertueux peut vite se transformer en cercle vicieux après une ou deux saisons ratées ..


- pour le niveau financier, je pense qu'ils peuvent vendre du maillot. Monaco est un club plutôt populaire dans toutes la France. Si le stade est vide, c'est parce que le stade est galère à rejoindre (Monaco, c'est dans un coin du pays) et parce que les fans sont répartis partout en France. S'ils enchainent de bonnes performances en europe et en France, ça va rapporter du sympathisant. Face à l'ogre psg et des clubs plus clivants comme Lyon ou Marseille, soutenir Monaco, c'est facile. Tu peux habiter en Meurthe-et-Moselle et soutenir Monaco, ça choquera personne

- pour le niveau sportif, je suis complètement d'accord. Monaco risque juste de se transforcer en un business de foot.
Sofoot, premier sur les vestes reversibles! Ne nous voyez pas trop beaux non plus si c'est pour mieux nous (re)descendre dès la reprise! Cette saison vu les conditions de depart est plus que reussie. il faudrait je pense se qualifier regulierement en C1 pour compenser la faible billeterie mais pour le titre, a moins d'un accident industriel du psg, j'y crois pas trop pour les 5 ans à venir! Deja pour la saison prochaine faudrait passer ces 2 tours de qualif et refourguer Falcao et son salaire de strip teaseuse de luxe pour avoir plus de profondeur de banc et un bon attaquant parce qu'autant pour le championnat c'est mort autant les coupes nationales y a moyen et pourquoi pas une C3?
J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
Je ne suis pas fâché de voir le premier projet s'envoler, l'ASM a toujours été un super centre de formation, ça aurait été con pour leurs jeunes, sans descente en L2 N'koulou y serait Ruffier aussi.
Henry, Trezeguet, Abidal, en un peu moins top Christanval, Givet, Rodriguez, Gakpé, ils savent bien mettre les jeunes en route, et ils doivent en avoir encore des pleins cartons, les Touré, Diallo qui ont fait le taf quand il fallait...

C'est meiux de pas renier sa culture de base. L'ASM c'est de former des jeunes, L'OL c'est en train de s'écrire comme ça. Paris, l'OM ça a toujours été des transferts, les jeunes du coin sauf exception sont partis sans percer dans le club formateur, il leur faudra de l'énergie pour évoluer, et ça sera assez lent je penses.
Quand on veut changer sa nature profonde trop vite, c'est là qu'on se gauffre - Waldemar, celle-ci est pour toi.

S'il font un peu de post-formation pour tenir leur budget je vois pas le mal.
Message posté par Rahletace


- pour le niveau financier, je pense qu'ils peuvent vendre du maillot. Monaco est un club plutôt populaire dans toutes la France. Si le stade est vide, c'est parce que le stade est galère à rejoindre (Monaco, c'est dans un coin du pays) et parce que les fans sont répartis partout en France. S'ils enchainent de bonnes performances en europe et en France, ça va rapporter du sympathisant. Face à l'ogre psg et des clubs plus clivants comme Lyon ou Marseille, soutenir Monaco, c'est facile. Tu peux habiter en Meurthe-et-Moselle et soutenir Monaco, ça choquera personne

- pour le niveau sportif, je suis complètement d'accord. Monaco risque juste de se transforcer en un business de foot.


Vendre du maillot c'est surtout un secteur de l'étranger enfaîte.Et niveau soutient populaire Monaco c'est un club que tout le monde supporte comme ça mais pas au point d'aller payer un maillot a 80 euros (surtout que la seule boutique officielle et à Monaco si on aime la variété)

En plus il faut des stars et Monaco veut former des joueurs prometteur et les vendre !

J'y crois pas du tout à ce revenus la.(de façon importante)
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
Haha on ressortira cet article dans un an quand monaco finira 13° après une saison toute pourrie, la blessure des uns et la méforme des autres
En fait ce fameux "projet Porto" fonctionne parce que le club est de toute façon quasi assurée de se qualifier en ligue des champions ce qui peut compenser des recrutements foireux par exemple ! Monaco n'a ni cette assurance ni la recette billetterie des dragons
dizzymusictv Niveau : CFA
Note : 1
mouais, bon, vous êtes gentils, mais Monaco doit son pseudo succès à l'OM qui s'est clairement chié dessus.
Et Etant donné qu'ils sont au même nombre de points que Sainté, et même pas encore sûrs de disputer la C1, et loin de là, j'émets des réserves quand même, quand on compare par rapport aux objectifs initiaux.
Ils se doivent de recruter du solide pour exister la saison prochaine ! Le coup de finir 1er en poule en ayant marqué 1 but et demi, je ne pense pas que vous ayez autant de chance la saison prochaine avec le Saint Chauve de l'UEFA.
La Groupie de Ronnie Niveau : DHR
"une élimination digne contre l'un des futurs finalistes"

Vous pouvez quand même dire la vérité. Ils se sont fait voler !
Message posté par Rahletace


- pour le niveau financier, je pense qu'ils peuvent vendre du maillot. Monaco est un club plutôt populaire dans toutes la France. Si le stade est vide, c'est parce que le stade est galère à rejoindre (Monaco, c'est dans un coin du pays) et parce que les fans sont répartis partout en France. S'ils enchainent de bonnes performances en europe et en France, ça va rapporter du sympathisant. Face à l'ogre psg et des clubs plus clivants comme Lyon ou Marseille, soutenir Monaco, c'est facile. Tu peux habiter en Meurthe-et-Moselle et soutenir Monaco, ça choquera personne

- pour le niveau sportif, je suis complètement d'accord. Monaco risque juste de se transforcer en un business de foot.


Le problème du stade vide à Monaco, c'est un problème plus sociologique que géographique.

La ville de Monaco compte seulement 12000 Monégasques et 8000 Français. Les autres nationalités présentes (Italiens, Anglais etc.) se soucient peu de la ligue 1.

Et dans les villes françaises en périphérie de Monaco, beaucoup soutiennent plutôt l'OM ou même Nice qui représentent quelque chose de plus populaire et également de plus français, deux notions essentielles pour développer le supporterisme.
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
En Amérique du que aussi on vend des maillots de l'ASM (un peu moins maintenant sans James et falcao mais au début Monaco était suivi par tous la bas) Monaco a aussi un prestige sur la scène européenne avec henry giuly... Ça reste un club réputé
Son centre de formation est très bon et ces sûrement aussi pour ça qu'ils ont appelé Jardim en coach pour s'appuyer dessus... Après le divorce le président à du demander si c'était vraiment nécessaire de mettre plein d'argent dans le club et vasilyev lui a répondu c'est bon c'est viable on peut faire sans claquer 200M€ par an avec les petits jeunes qu'on a et qui sont très bon
La politique tient la route c'est juste cette année qu'elle est plus haut qu'attendu (et qu'elle ne devrait). Jardim fait des miracles partout ou il passe avec le sporting il a failli être champion avec Monaco...
C'est comme si un club visait le top 10 et font 3ème... Il va pas cracher dessus il va y rester: bah la c'est pareil... Le but était de donner de l'expérience aux jeunes en c1 (BEAUCOUP D'EXPÉRIENCE) et d'accrocher la ligue europa. Ils sont partis plus haut mais ça veut pas dire que l'an prochain l'objectif sera la C1
Ils seront attendus maintenant, alors il va falloir renforcer "intelligemment" avec ce mélange de jeunes à fort potentiel, de quasi inconnus (des paris), mais ils seront aussi obligés de prendre 2 ou 3 joueurs à 10, 15 ou 20 millions pour la ligue des champions.
Plus d'effet de surprise, un peu comme Dortmund ou l'Atletico Madrid qui ont connu ça récemment.
Le projet de jeu en tous cas lui il est à chier. Vous avez vu les matchs??
Ayant vécu dans la région nicoise Je peux confirmer que Monaco est loin derrière nice en terme de soutien populaire.
L'italie est aussi tout proche. Monaco n'a qu'une base de 30000 supp ou sympathisant dans la region et faut remettre dans le contexte le stade fait 17000 places pr une populations de 30000 habitants. Tu le remplis a 9000 ca fait un rapport de 30% c'est balèze je trouve au même taux faudrait un stade de 400000 place pr le psg. Cependant il est clair aussi que Monaco a une base plus importante de supporters au niveau national. Les supporters De nice se trouve qu'à nice (et paris dans une moindre mesure). J'ai fait le tour de l'Amérique du Sud y a quelques semaines et les seuls maillot du championnat de France que j'avais vu c'était ceux de l'om,paris et Monaco.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
38 33