Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 35e journée
  3. // Ajaccio/Monaco (1-4)

Monaco fait patienter Paris

Malgré une première mi-temps très moyenne, Monaco est parvenu à s'imposer sur le terrain d'Ajaccio (1-4). Dimitar Berbatov y est allé de son doublé avant de délivrer une passe décisive pour offrir la victoire aux siens contre une équipe corse valeureuse. Si une défaite de l'ASM pouvait sacrer le PSG dès cet après-midi, la bande à Laurent Blanc devra s'imposer demain à Sochaux pour décrocher le titre de champion de France.

Modififié

AC Ajaccio - Monaco
(1-4)
J. Tallo (77') pour AC Ajaccio , D. Berbatov (56'), D. Berbatov (74'), G. Kondogbia (88'), L. Ocampos (92') pour Monaco.


Si le sacre du PSG n'est plus qu'une question d'heures, il faudra au moins attendre jusqu'à dimanche en milieu d'après-midi. La faute à un certain Dimitar Berbatov. Pas de talonnade ou de lob délicieux en revanche, l'élégant attaquant bulgare a inscrit ses septième et huitième réalisations sous les couleurs monégasques de l'arrière du crâne et d'un petit plat du pied, avant de délivrer une passe décisive à Kondogbia. Lucas Ocampos est venu parachever un succès qui a mis longtemps à se dessiner (1-4). Lanterne rouge et déjà relégué, l'AC Ajaccio a fait plus que résister en première période avant de complètement craquer. L'ASM revient à sept points d'un PSG qui décrochera un second titre de champion de France d'affilée en cas de victoire sur la pelouse de Sochaux demain. La victoire du jour permet surtout aux hommes de Claudio Ranieri de pratiquement assurer la deuxième place au classement puisqu'ils comptent désormais 11 points d'avance sur Lille, à qui il reste quatre matchs à disputer.

Dennis la maladresse

Comme souvent cette saison, Claudio Ranieri envoie ses remplaçants à l'échauffement au bout de 20 minutes de jeu. C'est peu dire que l'entraîneur de l'ASM goûte peu au spectacle offert par ses protégés. S'ils se sont procuré la première occasion par l'intermédiaire de Moutinho, les Monégasques souffrent contre une équipe d'Ajaccio décomplexée. Les Corses dominent dans l'engagement et parviennent à développer de jolies actions sabotées par la maladresse du duo d'attaque Oliech - Tallo. Lancé en profondeur, le sprinteur kenyan se présente seul face à Subašić, mais bute sur le gardien de l'ASM. Comme un symbole, James Rodríguez doit attendre huit longues minutes pour toucher la balle. Il a fallu bien moins de temps à Éric Abidal pour donner des sueurs froides à son entraîneur. On n'a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Ah si, Laurent Bonnart a tenté de prendre Emmanuel Rivière de vitesse, sans succès évidemment. À l'approche de la demi-heure de jeu, les Ajacciens finissent par baisser le pied sans que Monaco en profite vraiment. À part sur coups de pied arrêtés, les joueurs de la Principauté ne réussissent pas à inquiéter Ochoa. Après un dernier contre gâché par Oliech, M. Ennjimi peut renvoyer tout le monde aux vestiaires.

Merci qui ? Merci Berbatov !

Sans revenir métamorphosé, l'ASM se montre un peu plus conquérant, ce qui suffit pour ouvrir le score face à une équipe qui ne totalise que trois victoires en L1. Après un petit numéro de Rodríguez, João Moutinho tente sa chance sur coup franc. Mais c'est sur un corner joué en deux temps que Dimitar Berbatov ouvre le score (52e). Moutinho adresse un centre plongeant vers les buts d'Ochoa que l'attaquant bulgare dévie de l'arrière du crâne dans la mêlée (0-1). Découragés, les hommes de Christian Bracconi ne semblent plus en mesure de pouvoir marquer et remercient la gourmandise des attaquants adverses. Devant les tribunes clairsemées de François-Coty, l'ACA finit par réagir, avec notamment un coup franc botté par Junior Tallo, mais se fait punir par Dimitar Berbatov. Dans la surface côté droit, Rivière remet à James qui transmet à un Berbatov parti à la limite du hors-jeu (74e). Surpris de se retrouver complètement seul face à Ochoa, l'ancien Mancunien marque un temps d'arrêt avant d'y aller de son doublé d'un plat du pied droit (0-2). Alors qu'on pense le plus dur fait pour les Monégasques, Paul Lasne déborde Raggi dans la foulée avant de centrer fort devant les buts (75e). Toulalan effleure le ballon, mais Junior Tallo suit bien et allume Subašić à bout portant (1-2). Trop faibles pour y croire, les Ajacciens encaisseront un troisième but dans les dix dernières minutes suite à une passe décisive de Berbatov (86e). Après un relais, le Bulgare sert Geoffrey Kondogbia en retrait. Aux 20 mètres, le milieu monégasque place une belle frappe du gauche (1-3). Tout juste entré en jeu, Lucas Ocampos corse encore l'addition (92e). À la réception d'un centre au second poteau signé Rivière, l'Argentin envoie une belle reprise de volée croisée au fond des filets (1-4).

Par Arnaud Di Stasio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17