Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages
  3. // Monaco-Villarreal (1-0)

Monaco exorcise enfin la malédiction

Seule la qualification est belle. C'est ce qu'il faut se dire après la qualification peu spectaculaire mais précieuse d'un Monaco en mode truelle. Pour la première fois depuis que la Ligue 1 doit se taper le 3e tour de qualification, il y aura trois clubs français dans la phase de poules. Et ça c'est beau.

Modififié
À voir gesticuler Leonardo Jardim à l'approche des arrêts de jeu, on pourrait penser aux montages humoristiques de Julien Cazarre dans J+1, quand il met en scène le coach portugais. « Pour faire bon ciment...  » Et c'est clair que pour le match retour contre Villarreal, l'ancien stratège du Sporting Portugal a mis son ASM en mode « maçon » plus qu'en mode spectacle. Bien défendre, faire un mur bien solide, et pas forcément attaquer trop fort face à un adversaire suffisamment conciliant pour ne pas trop inquiéter Danijel Subašić non plus. À l'exception d'une grosse occasion en fin de première période, où Jemerson est venu suppléer le Croate pour éviter que les débats ne soient relancés.

Une première depuis 2013-2014


On retiendra donc les deux informations essentielles : Monaco a gagné deux fois contre un Villarreal qu'on annonçait comme l'un des épouvantails des barrages, et la France aura bien trois représentants dans le top 32 européen. Une première depuis 2013 et la première campagne européenne où la Ligue 1 devait entrer par le 3e tour de qualification de la C1. À chaque fois, le tour de chauffe ne posait pas problèmes, contrairement au barrage final.


La Real Sociedad et un Antoine Griezmann en feu pour Lyon (2013-2014), un FC Porto mieux armé pour Lille (2014-2015) et un FC Valence à qui l'ASM avait fait énormément de cadeaux (2015-2016). Contrairement aux trois années précédentes, l'AS Monaco a eu la chance de tomber sur un sous-marin jaune quasiment coulé tout seul avant même le match aller (changement d'entraîneur, nombreux blessés). Mais les hommes de Jardim ont également eu le mérite de se frotter à un opposant coriace dès le 3e tour, Fenerbahçe, supérieur à Copenhague, Zürich ou Berne.

Comme en 2015 pour Monaco ?


Le football français aurait donc tort aujourd'hui de bouder son plaisir. Même si le contenu des matchs de l'AS Monaco doit inciter les pensionnaires de Ligue 1 à méditer sur ce qui les sépare des meilleurs écuries européennes : une véritable ambition de jeu soutenue par une stabilité en coulisses. Aujourd'hui, seul le PSG est en mesure de s'avancer en phases de poules avec la certitude de pouvoir dicter son jeu à ses adversaires, quand Lyon s'appuiera sur la cohésion de son groupe et sa deuxième participation de rang pour espérer.


Monaco ? À ce jour, seul Bernardo Silva voire Fabinho et Danijel Subašić ont clairement la forme de joueurs de Ligue des champions. Pour les autres, il va falloir apprendre vite et espérer que la manière « aux forceps » qui a marché contre Villarreal fonctionnera suffisamment bien sur six nouveaux matchs. Il y a deux ans, après avoir terminé en tête de leur poule de C1 (parfois à l'arrache, certes), les Monégasques avaient ébloui l'Europe en huitièmes de finale contre Arsenal, avant de chuter de justesse face à la Juve, futur finaliste. Alors, pourquoi pas ?

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
il y a 3 heures Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 9 il y a 5 heures Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 51 il y a 8 heures Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 59
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 25