Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lille-Monaco (0-4)

Monaco euthanasie les Dogues

Inoffensifs devant, poreux derrière, les hommes de Marcelo Bielsa ont morflé à domicile contre l'AS Monaco (0-4). Avec seulement 5 points, Lille pourrait être relégable d'ici dimanche.

Modififié

Lille 0-4 Monaco

Buts : Jovetić (24e), Ghezzal (30e), Falcao (48e, 73e sp)

Il y a deux ans, Marcelo Bielsa pouvait envoyer valser l'Olympique de Marseille au soir de la première journée de Ligue 1, beaucoup criaient au génie. Aujourd'hui à Lille, El Loco a très clairement perdu une partie de son crédit. Son LOSC a pris l'eau de toutes parts contre une AS Monaco qui n'a pas dû forcer. L'apogée critique d'un début de saison raté.

Premières pour Jovetić et Ghezzal


Lille est installé dans le camp monégasque. À la suite d'un mauvais dégagement de la charnière centrale, Yassine Benzia décale Luiz Araujo qui enroule du gauche sans élan. Diego Benaglio semble battu, mais le ballon frôle son poteau gauche. Une belle action pour le LOSC, la seule tangible dans une première période qui a une nouvelle fois mis en lumière les carences du onze de Marcelo Bielsa. Fragile derrière, sans créativité devant, à l'image d'une autre frappe d'Araujo totalement hors cadre (39e), ou un peu plus tôt, d'un centre en retrait d'El Ghazi mal exploité par Benzia (33e).


En face, l'AS Monaco ne fait pas dans le social et profite avec pragmatisme : bloc bas pour laisser aux Nordistes l'illusion de domination, et réalisme implacable pour les punir. Notamment quand El Ghazi sert involontairement Stevan Jovetić. Dos au but, le Monténégrin enrhume Ibrahim Amadou avant d'ajuster Mike Maignan (24e). Lille peut déjà prévoir une soirée pourrie, confirmée un peu plus de cinq minutes plus tard avec une interception manquée de Thiago Maia et un déboulé d'Almamy Touré côté droit. Le centre du latéral droit monégasque traverse la surface avant de trouver Rachid Ghezzal, esseulé, qui ne se prive pas pour crucifier le gardien. À 0-2, les lacunes offensives des Dogues n'en sont que plus criantes, comme l'impuissance d'un Marcelo Bielsa mal en point sur sa glacière. Avec quinze minutes de pause pour régler des problèmes datant de deux mois.

Le Tigre réagit à l'odeur du sang


Sauf qu'il faut moins de trois minutes à Radamel Falcao au retour des vestiaires pour plier l'affaire. Dans l'histoire, Rony Lopes s'infiltre comme dans du beurre dans la défense lilloise. Et quand bien même Maignan repousse la frappe du Portugais, aucun défenseur n'arrive à devancer le Colombien, à l'affût (48e). La réponse lilloise se résume à une belle occasion d'El Ghazi, qui rate le cadre de peu cinq minutes plus tard. Le reste, des séquences stériles dans le camp monégasque, ce qui permet à Jardim de faire tranquillement tourner avec la sortie de Jovetić pour Adama Diakhaby (66e). L'ASM maîtrise, et Fabinho s'offre même le luxe de rater le 4-0 de quelques centimètres. Mais il était écrit que Lille boirait le calice jusqu'à la lie, c'est Falcao qui se charge d'alourdir la note sur un penalty obtenu par Jorge (73e). Quelques secondes plus tôt, les hommes de Bielsa avaient pourtant réagi par une frappe de Nicolas Pepé, puis une tête cadrée d'Edgar Ié. La frappe de Ghezzal (76e) ou le face-à-face perdu d'Ezequiel Ponce devant Diego Benaglio (77e) ne sont qu'anecdotiques, la vraie dernière grande action d'un match rapidement plié étant l'entrée de Thomas Lemar à dix minutes de la fin. Histoire de le remettre en jambes sereinement pour la Ligue des champions. Une compétition que Lille n'est pas près de revoir avec une équipe dans cet état de délabrement.

Compositions :
Lille : Maignan - Ié, Amadou, Alonso - Bissouma, Thiago Maia, Kouamé - El Ghazi (Balhouli 57e), Benzia (Ponce 69e), Araujo (Faraj 46e) - Pepe


Monaco : Benaglio - Jorge, Jemerson, Glik, Touré - Moutinho, Fabinho, Rony Lopes, Ghezzal (Lemar, 80e) – Falcao (Carrillo, 85e), Jovetić (Diakhaby, 66e)


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
    À lire ensuite
    Guardiola, au nom du Pere