Monaco et Lens, même combat

Quasiment un tiers du championnat disputé et un constat s’impose : Monaco (20e) et Lens (15e) ne remonteront pas et vont même devoir batailler pour rester en L2. Grâce à Yohan Rivière et Laurent Guyot, Le Havre (3e) et Sedan (5e) peuvent à l’inverse espérer faire partie de la triplette gagnante.

Modififié
2 1
La vedette de la semaine : Yohan Rivière

Et au milieu coule une Rivière qui charrie des buts et dépose des points sur les berges havraises… Si Châteauroux a coulé en Normandie (défaite 3-0), c’est à cause de l’insolente réussite de Yohan Rivière. Deux réalisations et un penalty provoqué, l’attaquant de 27 ans prouve qu’il est désormais incontestable sur le front de l’attaque du HAC. Solide 3e du championnat, le Havre se met enfin à hauteur de ses ambitions. Cry me a River.

Le bon coup de la semaine : Martin Sourzac

Chabbert en convalescence, Carrasso suspendu, les cages de Monaco étaient la propriété de Martin Sourzac face à Tours. Bilan : le gamin de 19 ans a sauvé l’ASM d’une énième défaite (0-0). Sur une pelouse digne d’une bourgade sibérienne, Sourzac a écœuré les attaquants tourangeaux en première période. Ce qui n’empêche pas les Sudistes de porter toujours le bonnet d’âne de la Ligue 2 et d’avoir le compteur bloqué à une seule victoire depuis le début de la saison. A Sourzac donc de se mettre en valeur pour taper dans l’œil d’un club plus ambitieux ou le garçon est bon pour continuer à jouer sur des pelouses dégueulasses l’an prochain. En National.

Le revanchard de la semaine : Laurent Guyot

Laurent Guyot avait lourdement incité ses troupes à « la fermer » et à se remettre au travail après l’humiliation vécue contre Boulogne (4-1) la semaine dernière. Pour être certain que le message soit parfaitement reçu par les Sedanais, l’ancien coach de… Boulogne a procédé à cinq changements à l’heure de défier Angers. Au bout de 20 minutes de jeu, les Sangliers mènent déjà 2-0 pour finalement s’imposer 3-2, avec notamment un doublé du jeune Diaby. Morale de l’histoire : un bon coup de gueule ne fait jamais de mal.

Le(s) coup(s) de la semaine : Bastia

La question était de savoir si Bastia s’était remis de sa semaine de folie, mis sur le banc des accusés après l’invraisemblable fin de rencontre contre Lens. Un chaos total à Furiani le week-end passé (2-2), conclu par trois expulsions, et sanctionné d’une interdiction de jouer dans l’enceinte corse pendant un mois. Mais les guerriers de Frédéric Hantz semblent avoir tranquillement digéré cette affaire, en obtenant le nul 1-1 à Amiens. A deux longueurs du podium, les Bastiais sont en embuscade et ne lâcheront rien. Pas vraiment dans les habitudes de la maison…

Le bide de la semaine : Lens

En revanche, que dire des Lensois ?! Les 21 000 spectateurs de Bollaert vendredi soir ont offert aux Sang et Or une sacrée bronca à l’issue de la rencontre face à Guingamp. Après avoir écrasé Monaco 4-0, les Bretons en ont planté deux contre une équipe de Lens apathique, seulement sortie de sa léthargie par les frappes de son Tunisien Ben Saada. Lens glisse dangereusement à la 15e place du classement. Finalement, il faudrait un mélange de tout ce qui a fonctionné lors de cette 12e journée : un buteur comme Rivière, un gardien type Sourzac et surtout une belle gueulante à la Guyot.

Le bon mot de la semaine : Dominique Bijotat

« Nous avons des manques évidents. Nous avons subi sur une situation qui n’aurait pas du permettre à Troyes d’ouvrir le score. C’est une cinquième défaite, nous sommes une équipe trop faible. L’idée de jouer plus bas et de défendre a été mal comprise et nous avons été passifs sauf en fin de première période. » Dominique Bijotat, visiblement fier de la prestation de ses Messins, désormais 17e…



Résultats :

Reims 1-1 Le Mans

Amiens 1-1 Bastia

Le Havre 3-0 Châteauroux

Troyes 1-0 Metz

Monaco 0-0 Tours FC

Lens 0-2 Guingamp

Laval 2-1 Arles-Avignon

Angers 1-3 Sedan

A venir : Istres-Clermont / Boulogne-Nantes



Par Pierre Nigay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Voilà, l'ASM paye pour la politique désastreuse menée depuis la finale de 2004... C'est honteux! J'espère qu'ils resteront en L2.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 1