Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ligue 1- 33e journée

Monaco entretient un semblant de suspense

À cinq matchs de la clôture, le fameux sprint final est plus que jamais lancé pour les prétendants à l'Europe et ceux qui luttent pour le maintien. Une énième fois impuissant, l'AC Ajaccio a bien failli signer son arrêt de mort en concédant son 11e nul de la saison. Losers toujours, les Rennais n'ont rien pu faire face à la machine monégasque, tandis que l'Évian Thonon Gaillard réalise la belle opération du soir. On n'a pas autant vibré que la semaine dernière, mais, fort heureusement, Hervé Renard et son pétage de plomb étaient là pour égayer une soirée somme toute tranquille.

Modififié
Nice - Lorient : 1-2
Buts : Kolodziejczak (30e) pour Nice ; Sunu (19e) pour Lorient

Avec zéro victoire sur leurs six derniers matchs à l'extérieur, ce déplacement dans les Alpes-Maritimes sentait le roussi pour les Merlus. C'est pourtant bien eux qui frappent les premiers grâce à une chiche des 20 mètres du Castelroussin Gilles Sunu. Dix minutes plus tard, les Niçois profitent d'une bourde d'Audard pour recoller au score par Timothée « à vos souhaits » Kolodziejczak. Faisant jeu égal avec les Aiglons, les hommes de Christian Gourcuff s'assurent calmement le point du match nul dans une rencontre sans grande intensité. Avec un total de points quasiment égal, Nice et Lorient étaient prêts à filer aux vestiaires sur un 1-1 logique... jusqu'à la 92e minute et le but surprise de Vincent Aboubakar qui part aussitôt congratuler son entraîneur. Lorient l'emporte sur le fil et remonte en Bretagne avec une victoire pratiquement inespérée. Pour Claude Puel et ses joueurs, en revanche, on risque de trembler jusqu'à la toute fin du championnat.

Évian Thonon Gaillard - Bastia : 2-1
Buts : Benezet (35e), Wass (47e) pour Évian ; Raspentino (30e) pour Bastia

Menés au score après trente minutes de jeu, les hommes de Pascal Dupraz ont rapidement su trouver les ressources pour égaliser et prendre l'avantage au retour des vestiaires par l'irrésistible Daniel Wass. Dominés et imprécis, les compagnons de Djibril Cissé - passeur décisif ce soir - n'ont pu éviter une défaite qui les fait chuter en seconde partie de tableau. Si le maintien est quasiment assuré pour les hommes de Frédéric Hantz, Évian Thonon Gaillard franchit une marche énorme vers le sauvetage en Ligue 1. Un match nul entre Nantes et Guingamp demain, à la Beaujoire, ferait bien les affaires des Savoyards.

Sochaux - Toulouse : 2-0
Buts : Ayew (15e), Contout (50e) pour Sochaux

Excité comme une puce sur son banc de touche, Hervé Renard sait qu'il ferait une belle opération en cas de victoire contre Toulouse, compte tenu de la défaite de Valenciennes plus tôt dans la journée. Asphyxiés par des Doubistes galvanisés par l'enjeu, les Toulousains prennent l'eau dès le premier quart d'heure sur un coup de tête rageur d'un Jordan Ayew bien en jambes. En furie suite à une erreur d'arbitrage, le Renard pète un boulard sur l'arbitre qui l'invite gentiment à suivre le reste de la rencontre des tribunes. Un mal pour un bien, puisque son équipe aggrave le score à la 50e minute par l'intermédiaire de Contout qui reprend cette fois-ci un centre d'Ayew de la tête. À 2-0, Sochaux ne relâche pas la pression et aurait même pu humilier le TFC si Zacharie Boucher n'avait pas sorti une parade dantesque sur un coup de casque du Zambien Sunzu. Ce soir, les Doubistes grappillent une place au général et devront compter sur une défaite de Guingamp demain s'ils veulent encore espérer le maintien. Sur le banc ou dans les tribunes, Hervé Renard continuera à donner de la voix, quoi qu'il arrive.

Rennes - Monaco : 0-1
Buts : Rivière (55e) pour Monaco


Au-delà du score et de la physionomie du match, l'image qui restera de cette rencontre est celle de Layvin Kurzawa, en pleurs au milieu de ses coéquipiers après sa sortie sur blessure. Lui qui faisait son retour ce soir n'aura foulé la pelouse qu'une demi-heure avant de reprendre le chemin de l'infirmerie. Quant à sa fin de saison : aïe, aïe, aïe... Pour le reste, le spectacle proposé par les vingt-deux acteurs fut plus proche du supplice que du délice. Monaco a fait parler son réalisme de dauphin face à une équipe rennaise en perte de vitesse. Emmanuel Rivière, qui restait sur des statistiques peu reluisantes, peut être satisfait de sa performance. Ce soir, il permet aux siens de repartir en Principauté avec les trois points. Présent dans les tribunes de la route de Lorient, Éric Abidal a apprécié. Les supporters bretons, un peu moins.

Ajaccio - Bordeaux : 1-1
Buts : Mostefa (85e) pour Ajaccio ; Jussié (62e) pour Bordeaux

Ce soir, Bordeaux aurait pu sonner le glas des Corses sur la pelouse de François-Coty. C'est en tout cas ce qu'ils ont cru faire jusqu'à la 85e minute et cette égalisation miracle de Mehdi Mostefa. Symptomatique de leur saison catastrophique, le capitaine ajaccien fond en larmes sitôt le ballon entré dans les filets. Même si l'ACA retarde un peu plus l’échéance de la relégation en s'accordant le point du match nul, les carottes sont déjà cuites. De leur côté, les Bordelais se sont montrés trop laxistes après cette ouverture de Jussiê à l'heure de jeu. La victoire en terre corse leur était promise, et les hommes de Francis Gillot se sont fait avoir dans les derniers instants d'un match qu'ils auraient dû remporter. Côté Girondins, il s'agira de faire mieux au prochain épisode tandis que, pour les Ajacciens, ce n'est que partie remise. Cruel Summer en perspective, pour eux.

Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3