1. //
  2. // 13e journée
  3. // Bordeaux/Monaco

Monaco en a encore en stock

Anthony Martial vendu une fortune cet été, Bernardo Silva ou Fabinho dont la cote est en hausse, Monaco poursuit son projet de valorisation de joueurs. Et si, aujourd'hui, on parle de Lemar ou de Pašalić, d'autres promesses attendent patiemment leur tour dans l'ombre. Revue d'effectif.

Modififié
1 5
  • Paul Nardi


    Cela fait plus d'un an que Monaco est allé le chercher à Nancy. Mais afin de ne pas griller le jeune gardien, la direction monégasque l'a laissé une saison de plus en Lorraine pour qu'il s'aguerrisse dans un rôle de titulaire. Cet été en revanche, il est resté en Principauté où il doit apprendre les dernières ficelles du métier auprès de Danijel Subašić. On a connu pire professeur. Déjà international espoirs, Nardi est l'une des plus belles promesses françaises au poste de gardien. On peut penser que si sa progression n'est pas freinée, il sera le prochain titulaire monégasque.

  • Almamy Touré


    Le grand public l'a découvert le 25 février lors de la victoire de l'ASM à Arsenal en Ligue des champions. Intraitable dans le couloir droit de la défense, le Malien de 19 ans est pourtant un défenseur central de formation que Leonardo Jardim a repositionné pour les besoins de son onze. Prolongé jusqu'à 2019 en mai, Touré est devenu le remplaçant officiel de Fabinho, et en parallèle un petit porte-bonheur pour les Rouge et Blanc : en 12 apparitions chez les pros, il n'a perdu qu'une seule fois. C'était contre Lorient cette saison, un match au cours duquel il a inscrit son second but en Ligue 1. On peut imaginer que lorsque son concurrent brésilien quittera le Rocher contre une grosse somme d'argent, l'ASM n'hésitera pas à en faire un titulaire. Histoire de le valoriser encore un peu plus.


  • Tiémoué Bakayoko


    Recruté pour 8 millions d'euros à Rennes à l'été 2014, on a cru pendant quelques semaines que l'international espoirs allait déloger Jérémy Toulalan. Un peu présomptueux, Leonardo Jardim avait juste sous-estimé le joueur au look de quadra. Et a rapidement fait de Bakayoko une doublure à 12 matchs de Ligue 1 et 3 de Ligue des champions. Peu utilisé cette saison avec l'arrivée de Pašalić à la place de Kongdogbia, le natif du XIVe arrondissement de Paris n'en reste pas moins un régulier des listes de Pierre Mankowski chez les Espoirs, après avoir connu toutes les sélections françaises depuis les U16. Et vu que dans l'actuelle politique monégasque, un million est un million, on peut imaginer que l'ex-Rennais sera remis en selle dans quelques mois, histoire d'être vendu plus tard à pas moins du double de son coût d'achat.

  • Farès Balhouli


    À Lyon, il se disait qu'il était le plus grand talent du centre de formation. Quand on voit où en est Nabil Fekir aujourd'hui, on peut donc présager un avenir radieux pour le milieu offensif, transféré cet été contre 3 millions d'euros plus un intéressement à la revente. Mais le Franco-Algérien attend toujours son heure, lui qui n'avait déjà pas réussi à percer à l'OL. Une seule titularisation contre Toulouse, et une concurrence massive dans son secteur de jeu laissent à penser qu'il est un investissement sur le long terme. Actuellement en train de se remettre d'une pubalgie, il ne devrait pas rejouer avant fin novembre.


  • Rony Lopes


    Recrue surprise de la fin du mercato, Rony Lopes a coûté 10 millions d'euros à l'AS Monaco. Autant dire que la direction de l'ASM croit fort en lui, et s'imagine déjà rééditer la bonne pioche Bernardo Silva. Surtout que l'ancien de Manchester City a démontré l'an passé lors de son prêt à Lille qu'il avait déjà le niveau pour la Ligue 1. Pour l'instant bloqué par l'émergence de Thomas Lemar, il n'en reste pas moins sur une bonne titularisation contre Angers lors de la dernière journée. L'exemple type du diamant brut sur lequel Monaco pourrait se faire une grosse marge.

  • Gabriel Boschilia


    International brésilien U20, il a disputé la finale du dernier Mondial, Gabriel Boschilia n'était pas encore titulaire à São Paulo. Assez logique pour un gamin de 19 ans, mais cela n'a pas empêché l'ASM de claquer 9 millions pour se l'offrir. Pas mal alors que l'on dit la team Ribolovlev proche de ses sous. « Nous croyons beaucoup en lui » , a expliqué Vadim Vasilyev, le vice-président de l'ASM, lors de sa présentation. Comprenez « on va se faire des couilles en or grâce à ce gosse » . Conduite de balle sûre, pied gauche à la précision chirurgicale et aisance face au but, le milieu offensif brésilien ne manque pas de qualités, même si jusqu'ici, Leonardo Jardim l'a utilisé avec parcimonie (47 minutes).

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Ils ont Saint-Maximin aussi, prêté à Hanovre. Je ne sais pas ce qu'il donne là bas d'ailleurs..
    La Groupie de Ronnie Niveau : DHR
    C'est bien on a l'impression de parler d'un élevage de chevaux de course.
    On veut bien croire que ces joueurs ont signé à Monaco et se servent du club comme un tremplin pour la suite de leur carrière, mais les mecs sont quand même des gens sur lesquels le club devrait compter pour quelques années encore!
    pouridjorkaeff Niveau : District
    Je sais pas si c'est juste chez moi, mais le paragraphe sur bakayoko on dirait qu'il est tout délavé... du coup c'est plutôt T'es mouillé Bakayoko !
    Tiens à propos de pépites monégasques il devient quoi Blanstel Kouassalouka?
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    1 5