En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 14e journée
  3. // Résumé de la soirée

Monaco bute sur Caen, à Rennes le derby

Avant d'affronter Leverkusen mercredi, Monaco fait match nul face à Caen, 2-2. En Bretagne, Rennes se venge de Guingamp et confirme sa bonne forme (1-0). Tout en bas, Lorient enfonce Lens (1-0) et sort de la zone rouge. Au milieu, Nice et Reims se neutralisent.

Modififié

Monaco 2-2 Caen

Buts : Imorou csc (5e), Moutinho (75e) pour Monaco / Koïta (51e), Kondogbia csc (58e) pour Caen

Dans un stade Louis-II toujours aussi vide malgré l'accès libre laissé aux résidents monégasques, Monaco n'est pas parvenu à prendre la mesure de Caen (2-2). Pour leur retour après un mois de blessure, Berbatov et les siens n'ont jamais réussi à emballer le match et se sont fait surprendre par de vaillants Caennais. Pourtant, tout avait bien commencé pour les hommes de Leonardo Jardim. Dès la cinquième minute, le Bulgare provoque l'ouverture du score en profitant d'un énorme coup de chaleur d'Emmanuel Imorou, qui finit par foutre le ballon dans son propre but. Mais après l'ouverture du score, Monaco s'endort. Et les hommes de Patrice Garande en profitent. D'abord par l'intermédiaire de Koïta, qui, juste après la pause, envoie un missile qui vient se loger dans la lucarne de Subašić. Moins de dix minutes plus tard, c'est Kondogbia qui vient tromper son propre gardien d'une tête retournée qui était franchement évitable. Mené au score, Monaco se décide enfin à réagir et à attaquer. Entré en cours de match, c'est finalement Moutinho qui égalise, profitant d'un bon travail de Ferreira Carrasco. À noter que le Belge, quelques minutes avant d'avoir offert l'égalisation à Moutinho, avait trouvé la barre sur coup franc. Un point pris : un moindre mal pour l'ASM. Caen, de son côté, efface une série de 11 matchs sans victoire et sort de la zone des relégables.

Guingamp 0-1 Rennes

But : Ntep (36e) pour Rennes

Cela faisait cinq matchs que le derby breton tournait à l'avantage de Guingamp. L'an dernier, l'En-Avant avait même battu les Rennais en finale de la Coupe de France. Mais cette fois, les joueurs de Philippe Montanier ont pris leur revanche. Du même coup, Rennes confirme sa victoire acquise face à Lorient et monte à la sixième place du classement. Et encore une fois, c'est Paul-Georges Ntep qui permet aux Rennais d'empocher trois précieux points. L'international espoir français a profité d'un bon travail de Doucouré et d'un mauvais dégagement de la défense guingampaise pour planter son cinquième but de la saison. Si 120 kilomètres séparent les deux villes, 13 points les séparent désormais au classement. Au soir de la 14e journée, Guingamp est avant-dernier. Et jeudi, c'est un sacré match qui attend les joueurs Jocelyn Gourvennec, avec une « petite finale » face à la Fiorentina, en Ligue Europa, pour tenter d'aller chercher une superbe qualification en seizièmes de finale.

Nice 0-0 Reims


C'était le match pour sortir du ventre mou. Nice, douzième, accueille Reims, dixième. Devant une tribune Sud vide, conséquence de l'envahissement de terrain contre Bastia, les deux équipes n'ont pas montré grand-chose. Pour ne pas dire rien du tout. Un match nul qui semble arranger tout le monde, malgré une légère domination des visiteurs rémois. Avec ce match nul et sans histoire, les Niçois remontent à la dixième place, juste derrière Reims, désormais neuvièmes. Un bon point pour les joueurs de Jean-Luc Vasseur qui poursuivent leur bon début de saison. Quant à Nice, il va tout de même falloir présenter autre chose s'ils veulent espérer obtenir quoi que ce soit à l'issue de cette saison. Et pour ne pas prendre une rouste au Parc des Princes lors de la prochaine journée de Ligue 1.

Lorient 1-0 Lens

But : Raphaël Guerreiro (22e) pour Lorient


C'était le match à ne pas perdre, ou plutôt le match à gagner. Le dernier contre l'avant-dernier. Et le match de la peur a tourné à l'avantage des Merlus. Sur le synthétique du Moustoir, les joueurs de Sylvain Ripoll sont parvenus, sans briller, à s'imposer. Le seul but du match est signé Raphaël Guerreiro, déjà buteur décisif cette semaine lors du match amical du Portugal face à l'Argentine. Sacrée semaine, pour lui. Grâce à ce succès, les joueurs de Sylvain Ripoll sortent de la zone rouge. Il faut dire que Loïc Landre leur a bien facilité la tâche. L'ancien Parisien a pris un rouge au quart d'heure de jeu après un bien sale tacle sur Valentin Lavigne. La blessure pourrait être grave pour l'attaquant lorientais qui a filé directement à l'hôpital après le choc. Et soixante-quinze minutes à dix, c'est long. Très long. À peine six minutes après l'exclusion, Raphaël Guerrero conclut donc une superbe combinaison offensive et profite d'une belle inspiration de Mesloub, qui s'efface parfaitement, pour tromper Riou. Le reste de la rencontre n'a rien donné et permet à Lorient de se donner de l'air. Les hommes de Kombouaré, eux, restent bons derniers.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Jean-Guillaume Bayard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38