1. //
  2. // 3ème tour préliminaire
  3. // Monaco/Berne (4-0)

Monaco balaye les Young Boys

L'AS Monaco s'est qualifié comme prévu pour les barrages de la Ligues des Champions. Après une première mi-temps de gestion, les Monégasques ont littéralement explosé leur adversaire. Forts.

Modififié
7 42
AS Monaco 4 – 0 Young Boys Berne
Buts : Ivan Cavaleiro (54e), Layvin Kurzawa (64e), Anthony Martial (70e), Stephan El Shaarawy (77e) pour Monaco

Clairement, l'AS Monaco avais fait le plus dur à l'aller en s'imposant 3-1. Et ça s'est vu. Sur ce match retour à Louis II, les joueurs du club de la Principauté ont été les plus sereins du monde face au club de Guillaume Hoarau. Privés de Guillaume Hoarau justement, les Young Boys n'ont pas su faire douter les Monégasques. En plus de s'être assuré d'une place en barrages de Ligue des Champions, l'ASM a profité de ce match pour poser les bases de son jeu cette saison. Comme l'année dernière, à l'image d'un Layvin Kurzawa absolument incroyable dans le duel ce soir, Monaco va s'appuyer sur une défense de fer et une organisation tactique qui découragera plus d'une équipe. Ensuite, on passera à la phase destruction. Et en contre, ça risque de faire très, très mal. Qu'est-ce que ça va vite avec Anthony Martial, Ivan Cavaleiro, Nabil Dirar, sans compter les probables rentrées de Stephan El-Shaarawy et Bernardo Silva dans le onze de départ… Le tout servi par un Joao Moutinho qui fait le taf, et un Pasalic prometteur techniquement. Bref, Monaco s'est débarrassé tranquillement des Bernois, 4-0.

La force tranquille


Les dix premières minutes ont tout de suite annoncé la couleur. Monaco fait d'entrée un gros pressing très haut, mais les Young Boys s'en sortent toujours et conservent le ballon. Mais sans trop savoir comment l'expliquer, on sent que comme à l'aller, les Suisses vont finir par craquer. D'ailleurs, il ne faut pas longtemps pour que les Monégasques se montrent dangereux. Sur une contre-attaque éclair à la 10e minute, Nabil Dirar déboule comme une balle sur son côté droit et remet intelligemment en retrait pour Mario Pašalić. Contré par Scott Lee Sutter. Trois minutes plus tard, c'est Martial qui s'échappe à une vitesse folle. Contré par Steve von Bergen. Ensuite, alors que le gardien de Berne, Yvon Landry Mvogo, n'a toujours pas appris à dégager un ballon en une semaine, les hommes de Leonardo Jardim se contentent de gérer. Costauds à la récupération, patients dans la construction, seuls Anthony Martial et Ivan Cavaleiro se permettent de sortir de la rigueur tactique mise en place. Les deux détonateurs sont intenables, insaisissables, mais trop imprécis et un peu maladroits dans la dernière prise de décision. Les Monégasques ne prennent pas beaucoup de risques - ils n'en ont pas réellement besoin en même temps -, mais ils n'hésitent pas à se faire plaisir s'il y a une opportunité. En témoigne ce gros mouvement collectif qui aboutit à une frappe un peu trop timide de Joao Moutinho à la 35e minute. Les jeunes garçons de Berne se montrent dangereux sur une seule action une minute plus tard, et permettent à Subasic de ne pas s'assoupir.

Le Young Boys prennent l'eau


Etonnamment, le début de la seconde période est plutôt maîtrisée par les Suisses. Subasic est même contraint à sortir un double arrêt seulement cinq minutes après le retour des vestiaires. Et c'est paradoxalement à ce moment-là que Monaco convertit la première de ses salves. Ivan Cavaleiro, tranquille lâche son crochet du droit enchaîné d'un ballon enroulé dans le petit filet opposé. Superbe. La suite est catastrophique pour les Bernois qui ne parviennent pas à sortir la tête de l'eau. Ils vont passer une mi-temps entière à subir, et à prendre des buts. Les Monégasques appuient, et sentent bien qu'ils peuvent frapper un grand coup. Layvin Kurzawa, pas au top offensivement ce soir, place sa tête au premier poteau sur un corner. Monaco s'envole et les jeunes garçons prennent leur fessée. Trois minutes plus tard, c'est le football-champagne. Talonnade de Moutinho, retourné de Martial, le Monaco frileux de la première période laisse place à une équipe très joueuse. D'ailleurs, Anthony y va de son petit but avant de céder sa place à Stephan El-Shaarawy. Le Pharaon éclabousse le match de tout son talent, et il ne lui faut que sept minutes pour ouvrir son compteur sous le maillot rouge et blanc. 4-0, et ça ne s'arrête pas. Dirar touche le poteau dans le temps additionnel. Les jeunes garçons de Berne ont pris leur fessée. Monaco est qualifié et connaîtra son adversaire vendredi midi. Mais on est plutôt confiant.

Par Kévin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Monaco a quand même un effectif hyper solide !

Par contre, quelqu'un pourrait me dire qui dans l'effectif monégasque est seulement prêté/ prêté avec OA obligatoire ?
Un agréable Monaco à regarder meme si en face il y avait une faible opposition ( surtout après l'ouverture du score).
J'ai trouvé Pasalic et Cavaleiro intéressant ! a suivre

En meme temps j'ai streamé l' ajax ... J'ai jamais vu une défense aussi degueulasse depuis bien longtemps... Mais mention pour le premier but de l'ajax !
Note : 7
On les chambre, on les chambre ... N'empêche qu'ils ont donné de la voix les supporters monegasques ce soir !
Hâte de voir ce Monaco-Mu.
Il y a vraiment du talent à Monaco. Moutinho veut toujours se barrer? (au Zénith). C'est à la fois très sexy et écœurant vu de l'extérieur cet empilage de jeunes talents. Les - rares - supporters de Monaco doivent être aux anges.
Quand on pense que Jardim était parti l'an dernier avec l'idée de ne pas faire débuter Toulalan comme titulaire... Chacun apprend de ses erreurs. Ce joueur paie tellement pas de mine tout en étant tellement précieux.
D'ailleurs personne ne s'y trompe vu les radotages qui accompagnent chaque nouvelle liste de Deschamps.
Quant à Campos, qui était censé prendre un backseat comme on dit en anglais d'après les articles parus aujourd'hui, on l'a vu sur le banc.
J'étais surpris d'apprendre tout le boulot que revêtait le poste de directeur technique en lisant les articles aujourd'hui. Ce mec a l'air de l'employé idéal, ça ne m'étonne pas qu'ils ne veulent pas le lâcher.
Cavaleiro a l'air meilleur que Carrasco.

Et pour finir, la fille de Rybobovlev est quand même mignonne bien qu'un peu grande, ce qui lui donne un côté fil de fer.
Cette combi talonnade (Moutinho) pichenette (Dirar) retourné (Martial) méritait meilleur sort !
Même pas un: "Les Young Boys en Berne".

Sofoot vous me décevez, je m'en vais de ce pas sur lequipe.fr
Moutinho, Santa Madre, quel footballeur !

Est-ce qu'il existe un seul joueur plus intelligent en Europe ? J'en doute sérieusement...
Note : 5
Toulalan, c'est un génie incompris.
Verratti est son padawan.
Message posté par TheFifthBeatle
Moutinho, Santa Madre, quel footballeur !

Est-ce qu'il existe un seul joueur plus intelligent en Europe ? J'en doute sérieusement...


Cazorla. ;)
Quel plaisir de voir monaco taquiner la balle comme ca ! Lorsque Moutinho est en mode Papa cest le grand kiff ! Grosse force de frappe devant avec les flèches Cavaleiro, El sharawy, martial...
Bref on a beau lire partout qu'ils se sont fait dépouiller mais ils disposent d'un effectif équilibré, savant mélange de jeunesse et d'expérience ! Ca fait plaisir hate de voir la suite
J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
Ils sont bien près pour la reprise...
Vu le nombre de joueurs qu'ils ont, et comment la mayonnaise a déjà pris avec certains, les concurrents ont intérêt à ne pas se louper ce weekend.
Parce que courir derrière cette équipe en championnat, ça ne sera pas drôle.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Bravo à l'ASM.
Solide, efficace. Grosse accumulation de confiance aussi pour eux sur des matchs jamais faciles à aborder, aussi tôt dans la saison.

Que du positif.

En espérant un tirage abordable vendredi. Un barrage de LDC, c'est pas fait pour se challenger contre un gros adversaire.
read my mind Niveau : National
Note : 1


On a dit intelligent pas gras.
elfoundo07 Niveau : DHR
Message posté par VicTorres
Toulalan, c'est un génie incompris.
Verratti est son padawan.


Alors comme on dit: l'élève a dépassé le maitre.
El Niño Maravilla Niveau : DHR
Plus qu'à attendre le tirage de vendredi mais à mon avis ils peuvent taper tout le monde ;)
Note : 6
Message posté par TheFifthBeatle
Moutinho, Santa Madre, quel footballeur !

Est-ce qu'il existe un seul joueur plus intelligent en Europe ? J'en doute sérieusement...


Modric?
Müller?


T'es fou !

Je connais assez bien le cas Cazorla et c'est quelque chose comme 50% de jeu collectif bien senti et 50% de choix individualistes plus ou moins excusables. Quitte à citer un gunner, il y a beaucoup plus de subtilité dans les choix d'Ozil, par exemple.

Non, en écrivant joueur intelligent, je pensais à des mecs de l'acabit de Carrick, Xavi, Pirlo... ces ordinateurs de l'ombre, avec plus ou moins de poésie dans les décisions. Les deux derniers en ont fini avec le football de haut niveau, Carrick sa carrière commence à être derrière lui. Ça fait peu de challenger pour ce bon João. J'ai sans doute oublié Fabregas...
Huntelaar Niveau : CFA2
Schweinsteiger, Kroos, non ?
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par TheFifthBeatle


T'es fou !

Je connais assez bien le cas Cazorla et c'est quelque chose comme 50% de jeu collectif bien senti et 50% de choix individualistes plus ou moins excusables. Quitte à citer un gunner, il y a beaucoup plus de subtilité dans les choix d'Ozil, par exemple.

Non, en écrivant joueur intelligent, je pensais à des mecs de l'acabit de Carrick, Xavi, Pirlo... ces ordinateurs de l'ombre, avec plus ou moins de poésie dans les décisions. Les deux derniers en ont fini avec le football de haut niveau, Carrick sa carrière commence à être derrière lui. Ça fait peu de challenger pour ce bon João. J'ai sans doute oublié Fabregas...

Busquets.

Des mauvais choix, il en fait pas des masses par saison.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 42