Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Multiplex

Monaco au summum, Nantes sur le podium

Beaucoup de buts ce samedi soir en Ligue 1. Monaco se défoule contre Guingamp, tandis que Nantes s'invite sur le podium et que Troyes rebondit contre Strasbourg.

Modififié

Monaco 6-0 Guingamp

Buts : Carrillo (10e et 78e), Traoré (27e et 76e), Baldé (37e), Fabinho (45e, sp)

Quand ça ne va pas fort, autant se réfugier dans ce que l'on connaît. Trois jours après le nul concédé à Istanbul en Ligue des champions, Leonardo Jardim se rassure contre Guingamp en revenant à son bon vieux 4-4-2. Un choix qui ne tarde pas à payer puisque au bout de dix minutes, Guido Carrillo célèbre sa première titularisation de la saison en balançant un énorme coup de casque au fond des filets. C'est le début des emmerdes pour Guingamp. Un quart d'heure plus tard, Monaco continue d'afficher la force de frappe de ses habituels remplaçants. Almamy Touré, déjà passeur décisif sur le premier but, déboule à pleine balle dans son couloir pour permettre à Adama Traoré de faire le break. Asphyxiés, les Guingampais craquent sur chaque accélération monégasque et ne sont en plus pas aidés par l'arbitre. Hors jeu, Rony Lopes s'en va offrir le troisième but à Keita Baldé. Juste avant la pause, Fabinho convertit un penalty logique, histoire d'alourdir la note. En 45 minutes, le match est plié. En seconde période, les Monégasques peuvent se permettre de gérer, et même sans forcer, de continuer le festival. Adama Traoré et Guido Carrillo profitent des portes ouvertes pour s'offrir leur doublé.


Montpellier 1-1 Amiens

Buts : Sio (82e) pour Montpellier // Avelar (88e) pour Amiens

Normalement, chaque samedi soir, La Ligue 1 nous réserve au moins un match bien flingué. Mais pas ce week-end. Pourtant, pendant plus de 80 minutes, on a bien cru que ce serait ce Montpellier-Amiens. Mais deux superbes buts sont venus effacer ces 80 minutes de purge en un clin d'œil. Il y a 0-0 lorsque Giovanni Sio, entré en jeu quelque dix minutes plus tôt et chahuté par la Mosson, se retrouve seul face au gardien picard pour l'une des premières occasions franches de la rencontre. Alors qu'il fait mine d'envoyer une chiche, il lâche un amour de petit ballon piqué par-dessus Gurtner. Mais ce n'est pas fini. En tout fin de match, la défense montpelliéraine repousse un corner, mais a la mauvaise idée de l'envoyer sur Danilo Avelar. Le latéral brésilien se contorsionne pour envoyer une incroyable reprise de volée qui lobe Benjamin Lecomte. Merci messieurs.


Nantes 2-1 Toulouse

Buts : Thomasson (16e) et Sala (67e) pour Nantes // Blin (60e)

Giannelli Imbula, Max-Alain Gradel, Yaya Sanogo, Corentin Jean, Andy Delort... Le Téfécé a quand même de quoi faire, sur le papier. Pourtant c'est toujours aussi déprimant. Dès le début du match, les Nantais prennent clairement les commandes du match en s'installant dans le camp toulousain, en pressant, en récupérant le ballon haut, en gagnant tous les deuxièmes ballons, et en multipliant les centres. C'est donc dans la logique des choses que les Canaris ouvrent le score au quart d'heure de jeu. Bien servi par Emiliano Sala qui s'arrache pour centrer en retrait, Adrien Thomasson profite de l'apathie de la défense toulousaine pour pousser le ballon au fond des filets. Côté toulousain, pas de réaction. Les hommes de Pascal Dupraz continue de souffrir et peuvent s'estimer heureux de ne compter qu'un but de retard à la pause. À l'heure de jeu, un miracle se produit quand Alexis Blin égalise de la tête sur la première véritable opportunité du Téfécé. Mais les choses rentrent dans l'ordre très rapidement, sept minutes plus tard. Emiliano Sala s'arrache encore une fois, cette fois pour marquer, histoire de célébrer comme il faut son centième match en Ligue 1. Nantes monte provisoirement sur le podium.


Troyes 3-0 Strasbourg

Buts : Suk (48e), Khaoui (55e) et Niane (93e)


Si Christophe Hérelle a décidé de faire du football, ce n'est certainement pas pour sortir d'un match cabossé de tous les côtés, sinon il aurait choisi un sport de combat. Pourtant, ce samedi soir, il a bien été forcé d'en prendre plein la tronche. C'est d'abord son propre coéquipier, Charles Traoré, qui lui fracasse la tête par mégarde en lui rentrant dedans sur un ballon aérien. Résultat : arcade ouverte. Quelques minutes plus tard, c'est l'attaquant strasbourgeois Nuno Da Costa qui lui colle son pied en pleine tête pour lui ouvrir le crâne. Mais le défenseur troyen est solide, et surtout, son sacrifice n'est pas vain. Da Costa est expulsé dès la demi-heure de jeu, ce qui permet alors aux Troyens de prendre le contrôle complet du match. En infériorité numérique, Strasbourg finit logiquement par craquer. Juste après le retour des vestiaires, Suk trouve la faille de la tête sur un ballon parfait de Traoré. Et un peu plus de cinq minutes plus tard, c'est Saif-Eddine Khaoui, intenable ce samedi soir, qui enfonce le clou. Et dans le temps additionnel, Adama Niane vient se faire son petit kif. Un succès qui fait du bien pour l'ESTAC, après quatre matchs sans victoire.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 3 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
    il y a 1 heure Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 5 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
    Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 54 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17