1. //
  2. // 4e journée
  3. // Gr. J
  4. // Qarabağ/Monaco (1-1)

Monaco arrache le nul

Face à une équipe de Qarabağ très entreprenante, les Monégasques auront souffert pendant une grande partie de la rencontre. Avant d'arracher le nul en fin de match. Pas forcément glorieux, mais intéressant pour la qualification.

Modififié
5 4

Qarabağ Agdam - Monaco
(1-1)

S. Armenteros (39') pour Qarabağ Agdam , Ivan Cavaleiro (72') pour Monaco.


Alors qu'il est à terre, Cavaleiro ne voit même pas le ballon rentrer dans les cages de Šehić. Pourtant, c'est bien lui qui vient de marquer le but égalisateur en faveur de l'AS Monaco. Presque involontairement. Après un beau une-deux avec Ricardo Carvalho, le Portugais se présente en bout de course face à Šehić qui arrive le premier sur le ballon, mais le dégage… sur le joueur monégasque. Et le ballon de finir sa course au fond des filets du gardien azerbaïdjanais. Un but gag, certes, mais un but quand même. Et Monaco s'en contentera largement pour repartir d'Azerbaïdjan avec un point plutôt intéressant.

Armenteros peut remercier Raggi


Si Qarabağ occupe bien la dernière place de ce groupe J, les Monégasques le savent, ils ne vont pas passer une fin d'après-midi de tout repos, du côté de l'Azerbaïdjan. Et au cas où ils en doutaient encore, Richard Almeida ne tarde pas à leur confirmer la chose en envoyant une puissante demi-volée du gauche qui oblige Subašić à la parade. Tout juste six minutes de jeu et voilà que le ton est déjà donné. Car ce début de match est bien à l'avantage des locaux, comme en témoigne encore la frappe d'Ismailov qui vient mourir dans le petit filet extérieur de Subašić.

Après quelques sueurs froides, l'ASM commence enfin à jouer. Enfin, un peu. Suffisant toutefois pour voir Pašalić tout proche d'ouvrir le score, mais la demi-volée du Croate est magnifiquement détournée par Šehić. Malgré un léger mieux, les visiteurs livrent une prestation bien timide, sans enthousiasme. Et face à une équipe de Qarabağ qui joue tous les coups à fond, le contexte est idéal pour se faire punir. Ce qui finit d'ailleurs par arriver à la 39e minute de jeu lorsque Raggi oublie de jouer le hors-jeu et laisse Armenteros venir tromper Subašić de près (1-0). Tellement prévisible. Les Monégasques peuvent bien râler pour un penalty oublié sur Fabinho, ils ne méritent pas vraiment autre chose à la pause.

Le coup de chance de Cavaleiro


Une pause visiblement salvatrice pour les joueurs de la Principauté, qui reviennent sur la pelouse avec un visage beaucoup plus séduisant. La rencontre est beaucoup plus rythmée, et l'ASM commence à montrer sa supériorité technique tout en s'installant dans le camp azerbaïdjanais. Les actions monégasques sont de plus en plus dangereuses, à l'image de cette tête de Ricardo Carvalho qui vient flirter avec le montant de Šehić. En face, les joueurs de Qarabağ commencent à lever le pied, comme lessivés par les efforts fournis en première période, l'ASM peut en profiter pour passer la seconde. Ce que fait Cavaleiro en accélérant parfaitement après un une-deux avec Carvalho avant de buter sur Šehić qui dégage le ballon sur la jambe du Portugais : but (1-1). Un brin de réussite, clairement, mais un but mérité au vu de la seconde période des Monégasques. Dans la foulée, Lacina Traoré n'est pas loin de doubler la mise, mais cette fois, Šehić parvient à dégager en corner. L'AS Monaco le sent, la victoire est désormais tout à fait possible. Les hommes de Jardim jettent leurs dernières forces dans la bataille, les offensives se multiplient. En vain. Monaco repart avec un point.

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

On va pas se cacher derriere un ou deux penalty(s) flagrant(s) refusé(s) en 2eme mi temps pour excuser une animation offensive encore anémique (proche du neant en 1ere mi temps) vu le niveau de l'adversaire mais MERDE a quoi sert le 4eme arbitre?
On aurait pu se mettre a l'abri pour la qualif mais bon, un petit match nul entre Tottenham et Anderlecht et on pourra se detendre (et encore plus regretter de pas avoir gagné ce match)!
Jardim tu lui file 11 chèvres et il termine 1er de sa poule et sur le podium de Ligue 1, j'imagine même pas ce qu'il ferait avec un effectif de qualité!

Franchement l'ASM on fait vraiment pas rêver cette année mais si on peut gagner tous nos matchs avec 1-0 dégueulasses je signe direct.
dégouté j'ai loupé le match
Avec une victoire, on pouvait faire nul contre Anderlecht et etre qualifés.
Fait chier, on a vraiment pas été terrible.
Bernardo qui est pas au mieux et qui s enerve sur un terrain moisi. La sequence ou le gardien de Qarabg remet un gros morceau de pelouse juste apres l egalisation etait géniale.
Sans Lemar c'est tout mou.
En esperant que Bordeaux soit cramé aussi, j'ai encore en travers de la gorge la defaite de l'an dernier.
Partir de taf à 16h30 et arrivé pour l'ouverture du score adverse ou Raggi couvre et suit juste suffisamment lentement pour que l'arbitre de touche n'ait pas de doute et ne leve pas son drapeau. Quel délice.

Daghe
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 4