1. //
  2. // Ligue 2
  3. // 26e journée
  4. // Monaco/Lens (2-1)

Une première période pâle, une deuxième plus animée et au final, ça fait trois points de plus pour Monaco. Bousculés en fin de match, les Monégasques s'imposent (2-1) face à des Lensois courageux mais limités et font un pas de plus vers l'élite.

Modififié
5 15
Monaco-Lens : 2-1
Dirar (38e), Raggi (47e) pour Monaco ; Touzghar (67e) pour Lens

Lentement mais sûrement, Monaco se rapproche de la Ligue 1. Ce soir, au terme d'une rencontre pas vraiment flamboyante, les hommes de Claudio Ranieri ont fait le métier. A savoir battre Lens et renvoyer leurs dauphins nantais, revenus à leurs basques samedi, à cinq points. D'une pierre, deux coups, les joueurs du Rocher en profitent également pour reléguer Guingamp, quatrième, à huit longueurs et s'assurer une avance confortable pour la montée. La montée justement, Éric Sikora, le coach lensois, confiait avant le match y croire encore malgré les onze points de retard sur le podium. Mais avec cette nouvelle défaite, la troisième consécutive, les Lensois semblent destinés à rester une année de plus en Ligue 2.

Mounir Obbadi, recrue star

Les supporters monégasques ont confectionné un semblant de tifo et Manu Petit donne le coup d'envoi fictif de ce «  choc  » entre deux anciennes gloires de la Ligue 1. Un match important a priori. Pourtant ce sont les Lensois, dont la dernière victoire à l'extérieur remonte à novembre, qui déclenchent les hostilités. Lancé dans la profondeur par une bicyclette de Yahia (oui oui), Yoann Touzghar tente de déposer Carl Medjani qui accroche comme il faut l'attaquant lensois (9e). Les hommes d'Éric Sikora, fous de rage, réclament logiquement le rouge. En vain, l'arbitre sort le carton jaune et le coup-franc termine dans le mur. Une injustice compensée par une main oubliée de Demont dans sa surface quelques minutes plus tard. Légèrement dominés, les hommes de Claudio Ranieri s'entêtent à balancer de longs ballons sur Ibrahima Touré. Sans trop de réussite si ce n'est sur cette déviation pour Kagelmacher dont la reprise s'écrase sur la barre dans le silence de Louis II. Et c'est sur l'une des rares actions construites au sol par les joueurs du Rocher que la sentence viendra. Sur une passe de Dingome à l'entrée de la surface, Mounir Obbadi, déjà indispensable dans le onze de Ranieri, décale Nabil Dirar qui nettoie la lucarne de Riou avec son pied droit (1-0, 38e).

Giorgos Tzavellas = Sergio Busquets

Au retour des vestiaires, les Monégasques ne mettent pas longtemps avant d'assommer leurs hôtes. Deux minutes pour être précis. Sur un corner, Valère Germain dévie pour Raggi, seul au deuxième poteau, qui n'a plus qu'à pousser le cuir au fond (2-0, 47e). Dès lors, les Lensois se heurtent à une défense monégasque un peu maladroite, un peu chanceuse mais surtout rugueuse et efficace. Désormais installé dans le camp adverse, Lens est du genre stérile. Au bord du 3-0 sur un contre éclair de Dirar et Germain sauvé sur sa ligne par Yahia (64e), les Lensois trouvent finalement la faille. Touzghar, en manque de réussite depuis le début du match, reprend d'une volée subtile un centre de Ludovic Baal et permet aux siens de revenir dans le game (2-1, 67e). Ranieri ferme la boutique et sort Touré pour N'Dinga alors que le chaud Giorgos «  Sergio Busquets  » Tzavellas embrouille tout ce qui bouge. Le portier monégasque, Subasic, sort deux balles de match devant Baal (86e) puis Yahia (88e) dans les derniers instants et permet à Monaco de mettre un ongle de pied en Ligue 1.

Par Thomas Porlon
Modifié

Note : 1
Dommage pour Lens ouais, on pouvait espérer encore un peu en cas de bon résultat..
Sinon c'est pas la 3ème défaite consécutive et Yahia c'est sa spécialité les retournés ^^ !
Note : 1
Curieux de voir l'equipe de Monaco en ligue 1, avec moyens conséquents ...
curieux cette équipe de Monaco qui ressemble au PSG; un bon gardien Ubasic qui fait des arréts décisifs (comme sirugu). un attaquant inefficace Toure(comme Ibra) et des ailiers virevoltants. Premier de l2 sans produire de grand jeu ou de maitrise. Vous me direz le jeu italien (Ranieri ,Ancellotti) tactique , attentiste et brusque attaque.
Note : 1
Je suis supporter de lens et je regarde tous les matchs! Bon mise a part le fait de l'imcompétence de l'arbitre du match, Monaco est l'ine des equipes les plus ennuyeuse que lens ait rencontré! Mais c'est aussi la plus réaliste et encore avec un buteur pas tres en forme (Toure)!
Les equipes au beau jeu de ce championnat tel que lens guimgamp ou angers ne sont pas forcement récompenser! Un peu comme Troyes et lorient en L1!
roctovirso Niveau : CFA2
Note : -2
Pour la L1 il faudra qu'ils s'achètent un public puisqu'ils sont pétés de thunes.
Note : 1
Message posté par pasobut
curieux cette équipe de Monaco qui ressemble au PSG; un bon gardien Ubasic qui fait des arréts décisifs (comme sirugu). un attaquant inefficace Toure(comme Ibra) et des ailiers virevoltants. Premier de l2 sans produire de grand jeu ou de maitrise. Vous me direz le jeu italien (Ranieri ,Ancellotti) tactique , attentiste et brusque attaque.


Je ne suis pas supporter du PSG ou d'Ibra en particulier mais, dire qu'il n'est pas efficace alors qu'il claque des goals à la pelle et est meilleur buteur de L1, c'est assez difficile à comprendre...
Message posté par pasobut
curieux cette équipe de Monaco qui ressemble au PSG; un bon gardien Ubasic qui fait des arréts décisifs (comme sirugu). un attaquant inefficace Toure(comme Ibra) et des ailiers virevoltants. Premier de l2 sans produire de grand jeu ou de maitrise. Vous me direz le jeu italien (Ranieri ,Ancellotti) tactique , attentiste et brusque attaque.


Touré en est a 16 buts. Tu appelles quoi comme étant inefficace ?

En 1 ere période Monaco sortait très bien le ballon par rapport a nous( lens ). Ils étaient pas mal a la récupération.

En 2 snde mi temps on a rien vu, normal peu après notre but, on a plus eu le ballon et Monaco n'en voulait pas trop non plus. C'était carrément du hourra football.
5 15