Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Tour préliminaire
  3. // Young Boys/AS Monaco

Monaco a-t-il vraiment les meilleurs jeunes d'Europe ?

Impressionné par le niveau de ses jeunes coéquipiers, Stephan El Shaarawy n'a pas hésité à sortir les grands mots. Pour lui, Monaco possède les meilleurs jeunes joueurs du continent. Simple vérité ou enflammade ? Un peu des deux.

Modififié
« Dès les premiers entraînements, j'ai vu que l'AS Monaco avait les meilleurs jeunes d'Europe. » La phrase signée Stephan El Shaarawy à l'occasion de sa présentation à la presse est presque passée inaperçue. Pourtant, elle veut dire beaucoup de choses. Déjà, elle démontre que le Pharaon est très fort. Il a réussi à expliquer son transfert sans employer le terme « projet » , habituellement lancé par défaut par les nouvelles recrues. Ensuite, et c'est le plus important, elle soulève un point aussi évident que rarement abordé, à savoir que les jeunes de l'AS Monaco sont très forts. Les plus forts ? Peut-être. Pas sûr. Et puis d'abord, c'est quoi, un jeune ? Un U23 ? En partant de ce principe, seraient concernés : Nardi, Sy, Diarra, Wallace, Fabinho, Kurzawa, Bahlouli, Touré, Bernardo Silva, Bakayoko, Lemar, Jonathan Mexique (potentiel de vanne élevé), Pašalić, Thiam, A. Traoré, Ivan Cavaleiro, Martial, El Shaarawy et Salli. Soit 17 joueurs en tout. Ça fait beaucoup. En ne prenant en compte que la qualité brute et les apparitions régulières au plus haut niveau, la liste se réduit à sept ou huit/neuf gars. La ligne défensive Kurzawa, Wallace, Fabinho ; Bernardo Silva, et le trio Cavaleiro, El Shaarawy Martial (les deux remplaçants Bakayoko et Touré ont encore un peu le cul entre deux chaises, mais on est à peu près sûr qu'ils devraient percer).

Aucun champion d'Europe ni du monde


Intrinsèquement, la shortlist fait rêver. Sauf qu'à y regarder de plus près, aucun des gars cités n'a été titré chez les jeunes, que ce soit avec les U19, U20 ou les espoirs. Il y a bien des finalistes avec Martial (Euro U19 2013), Cavaleiro et Bernardo (Euro Espoirs 2015), mais rien de plus. Évidemment, cette seule statistique ne veut pas dire grand-chose. Si Cristiano Ronaldo, tel qu'on le connaît, avait été géorgien, il n'aurait sans doute jamais participé à la moindre Coupe du monde ou au moindre Euro. Aurait-ce changé quoi que ce soit à son talent ? Probablement pas. Mais ça reste tout de même un bon indicateur. Isco, Morata, Carvajal, Lindelof, Guidetti, Mitrović, Živković, Pogba, Zouma ou Areola en sont la preuve. Cas par cas, la plupart des joueurs cités sont au-dessus des jeunes monégasques (surtout Pogba et la clique espagnole).

Verdict : à part Bernardo Silva et éventuellement Martial si ce dernier confirme sa fin de saison 2014-2015, aucun youngster monégasque ne fait le poids face aux meilleurs U23 du moment.

Un groupe solide et complémentaire


Mais comme le football n'est pas la NBA, analyser les joueurs un par un et stat par stat n'est pas totalement valable. Quand El Shaarawy parle des meilleurs jeunes d'Europe, il fait sans doute référence au solide groupe formé par les U23 de l'effectif de Leonardo Jardim. Wallace, Fabinho, Kurzawa, Bernardo Silva et Martial se connaissent de mieux en mieux et se complètent parfaitement. Le duo Bernardo Martial, mélange de technique, vista, vitesse et puissance, a prouvé l'année dernière qu'il pouvait faire peur à n'importe qui. Wallace, à côté ou derrière Fabinho, marche également très bien. Reste à voir comment Ivan Cavaleiro et Stephan El Shaarawy s'intégreront au groupe. Car si le premier devrait bénéficier de son amitié avec le Messizinho do Seixal, le Pharaon, lui, devra faire face à la barrière de la langue et pourrait mettre un peu de temps à trouver sa place. Quoi qu'il en soit, la qualité est partout chez ces jeunes Monégasques. Devant, derrière et au milieu, partout. S'il est difficile d'avancer que ce groupe de jeunes est le meilleur d'Europe, c'est à n'en pas douter le plus complet.

Verdict : El Shaarawy voit juste. À ce niveau, très peu d'équipes peuvent se vanter d'aligner un groupe de jeunes Européens aussi homogène.

Des jeunes sans melon, ou presque


Leonardo Jardim a, en un an, démontré à quel point il était intelligent tactiquement. En mettant temporairement ses idées de jeu de côté, il a aussi prouvé être capable de s'adapter à un nouveau football. Mais surtout, il a dégonflé l'énorme boulard de Martial (et un peu celui de Kurzawa aussi) en lui mettant une bonne gifle (au sens figuré) le 25 août 2014. Entré à l'heure de jeu contre Nantes, l'attaquant français est venu, n'a rien branlé, et est ressorti 27 minutes plus tard. Traumatisé par cette expérience, Martial se calme et se met au boulot pour devenir la révélation de la fin de championnat. Ce cas particulier résolu, il ne reste plus que de jeunes joueurs dociles dans l'effectif de l'ASM, Fabinho et Bernardo sont des modèles de sobriété, et, chez les arrivants, on voit mal Cavaleiro faire des vagues. Finalement, la seule interrogation reste El Shaarawy et sa dégaine de kéké des plages.

Verdict : Hormis le sosie de Sonic, Monaco possède une génération de jeunes sobres tant sur le terrain qu'en dehors. Entre la moustache de Bernardo et les dégaines random de Wallace, Fabinho et Ivan Cavaleiro, on est bien loin des minis cracks qui passent la moitié de leur temps à tourner dans des pubs pour chaussures fluos en plastique dégueulasse. À El Shaarawy de rentrer tout de suite dans le rang, car c'est sans doute pour lui le meilleur environnement pour progresser rapidement.

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25