En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Jeux
  3. // Interview

Mon Petit Gazon : « C'est toujours bien des échanges, de la haine et des insultes »

Depuis la 5e journée de L1, la saison « MPG » a repris. « Mon Petit Gazon » consiste à recréer une L1 entre potes, s'entretuer pendant le mercato et attendre que le réel ne dicte le virtuel. Présentation de la nouvelle saison avec Benjamin, le Frédéric Thiriez du jeu.

Modififié
Ceux qui y ont joué le savent : « Mon Petit Gazon » , c'est d'abord une frénésie, celle du mercato, qui t'amène à harceler ceux qui ne font pas leurs enchères assez rapidement et à actualiser irrationnellement une page internet. Une explication ?
C'est clairement la partie la plus fun du jeu, celle qui rend les gens les plus heureux. Je crois déjà que c'est le fait de jouer entre potes et de ne pas pouvoir signer les mêmes joueurs qui crée l'engouement. C'est mon joueur, il est à moi : c'est ça la frénésie. Et puis le système d'enchères fait que tu peux gagner un joueur à un million d'euros près, ou à une seconde près car ça se joue aussi au temps. Ça donne lieu à des échanges, à des insultes et à de la haine. C'est toujours bien. Quand on regarde les « murs de la taille » (une sorte de wall entre les participants, ndlr), t'en as qui pètent des câbles pour s'être fait piquer un joueur. Il y aurait un best-of à faire avec les commentaires des gens. Cette année, en plus, on a rajouté la possibilité de mettre des gifs et des liens.

La première journée a aussi permis l'inauguration d'un algorithme pour évaluer les performances des joueurs, qui remplace les notes de la presse sportive. C'est possible de noter des joueurs sur des chiffres ?
On a eu des retours plus que positifs. On est supers contents de l'engouement des joueurs sur Facebook, et de ce qu'on reçoit derrière les rideaux. Mais oui, il y a eu quelques frondeurs sur notre modification du système de note. On leur répond calmement. On a testé notre « algo » sur les premières journées et on était très proches des notes de L'Équipe.

Dans vos réponses aux dits frondeurs, vous disiez : « Demandez-nous si nous avons eu le choix... » Vous avez eu des problèmes avec L'Équipe ?
On a eu des échanges avec eux l'année dernière, des rappels à l'ordre : on nous a demandé d'effacer toute allusion à L'Équipe sur notre site. On ne voulait pas être en conflit juridique avec eux au sujet de l'utilisation de leurs données. Il n'y a pas eu de problème, mais c'était une épée de Damoclès au-dessus de notre tête. Même si on génère des milliers de visites sur leur site, il était possible qu'ils s'énervent. Et on ne voulait pas être dépendants d'eux : s'ils ne publiaient pas les notes ou étaient en retard, on se retrouvait bloqués. Et puis si on veut décliner « Mon Petit Gazon » en Espagne, en Italie ou en Angleterre, c'est bien d'avoir notre propre système de notation. Le football, c'est pas du basket, c'est pas qu'un sport de stats. Un replacement, un appel, ça ne peut pas se comptabiliser… C'est un parti pris pour lequel on a opté. Si on fait le comparatif avec les notes données par les journalistes sur un temps plus long, et même s'il y a un œil humain qu'évidemment il manque aux statistiques, on s'aperçoit que les notes sont très proches, que ça se lisse au fur et à mesure.

Donc, avec l'algorithme, un extérieur du gauche de Javier Pastore, ça vaut autant qu'une passe en retrait de Maxime Gonalons
(rires) C'est sûr que non ! Mais au fond, ce sont des faits de jeu, qui peuvent pondérer une note, mais qui ne vont pas non plus l'augmenter de quatre points. Et puis, on ne prend pas en compte qu'une seule statistique, on a une trentaine de stats individuelles, chacune étant pondérée en fonction du poste du mec.

Qui se cache derrière ce nom bizarre de « Mon Petit Gazon » ?
Trois potes. Deux qui travaillent dans le marketing digital, dans une agence de pub à Paris et un développeur. Au début, on a « benché » les concepts de Fantasy Foot qui existaient en France, et on a voulu créer quelque chose de grand public, assez accessible, pour que les joueurs prennent du fun. On a marketé ce qui existait déjà, et on continue à développer le concept. Là, dans les placards, on travaille sur l'organisation d'un mercato d'hiver par exemple.

Ça gagne de l'argent « Mon Petit Gazon » ?
Ça en perd, plutôt. C'est un passe-temps. On bosse sur notre temps libre, et le peu de publicité qu'il y a sur le site sert à peine à payer les serveurs, l'hébergement, etc. Cette année, avec l'investissement dans les stats, ça nous a un peu plombé notre budget.

Vous avez combien de joueurs sur le site ?

115 000 inscrits, dont 35 à 40% qui ont recommencé une saison cette année, alors qu'on n'a pas encore fait de relance. On a 6 millions de pages vues par mois sur le site, 16 000 fans sur Facebook, et on a deux ou trois fois plus de monde chaque année. C'est cool.

Quelle est la stratégie pour gagner à MPG ?
Dépenser intelligemment, trouver les petites pépites pas chères qui vont ramener du but MPG (but inscrit par les joueurs obtenant de bonnes notes, ndlr) ou du but réel. Il faut avoir du flair, car il y a toujours une petite perle derrière les fagots. Après, tu as aussi des mecs qui claquent 250 millions sur Ibra car ils savent qu'il va planter un but par match…

Et c'est qui, alors, la pépite de cette saison ?
Tallo, ça peut le faire, je crois. Cvitanich aussi, qui devrait se réveiller après une mauvaise saison. Mais moi, je suis bordelais. J'ai donc tout misé sur mon petit Diego (Rolan, ndlr) qui avait bien commencé sa saison.


Propos recueillis par Pierre Boisson
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7