1. //
  2. // AS Saint-Étienne

Mollo a fini sa partie de clash-clash

Après un début de carrière rythmé par les prêts et les battles avec ses coachs successifs, Yohan Mollo a enfin trouvé la stabilité à Saint-Étienne, avec qui il a marqué ce week-end. Mais heureusement, il a découvert Instagram.

Modififié
6 17
Il n'était sur la pelouse de Geoffroy-Guichard que depuis deux minutes, dimanche, lorsque Yohan Mollo a vu le Lorientais Mehdi Mostefa dévier sa frappe lourde, lui permettant d'inscrire son troisième but de la saison. Une ouverture du score que le Stéphanois a fêté sobrement, en frappant de la paume de sa main le blason de l'ASSE cousu sur son cœur. L'attitude est nouvelle, chez le joueur à la carrière déjà pleine de rebondissements. À 25 ans, l'homme de Martigues est enfin rentré dans le rang. Ou presque.

Un clasheur fou


« Il m'a carré toute la saison, a fait de moi un martyr. J'ai répondu sur le terrain. Je le dis : j'emmerde tout le monde ! » Ce samedi 26 février 2011, la France découvre Yohan Mollo. Au sortir de ce Monaco-Caen qui l'a vu égaliser pour les Normands face au club à qui il appartient encore, Yohan en a gros sur la patate. Exilé dans le 14 pour cause de mauvaises relations la saison précédente avec Guy Lacombe, l'ailier vide son sac devant la caméra de Foot+. Et peu importe si le coach moustachu a été remplacé depuis un mois sur le banc monégasque par Laurent Banide. Mais à l'époque, Yohan Mollo est comme ça. Aussi imprévisible en dehors que sur le terrain. Lancé en Ligue 1 en octobre 2008 par Ricardo, le joueur formé à Monaco patiente pourtant jusqu'en décembre 2009 pour signer son premier contrat professionnel, malgré un statut d'international espoir titulaire sur le Rocher. Pour enfin avoir son nom sur le maillot, le joueur menace de partir libre, quitte à pourrir ses relations avec ses dirigeants, jusqu'à ce fameux prêt à l'autre bout de l'Hexagone. Au terme de sa saison caennaise, c'est une formation monégasque reléguée en Ligue 2 qu'il retrouve. S'il crie sur tous les toits qu'il est bien décidé à faire remonter le club de la Principauté parmi l'élite, le 23 juillet 2011, c'est un casier vide que découvre le staff de l'ASM. Le joueur est parti finir l'été sous le soleil de Grenade, tout juste promu en Liga, sans que les clubs ne se soient mis d'accord sur le transfert. Mis devant le fait accompli, Monaco se résout à le céder pour un million d'euros.

Jean Fernandez, époque Nancy : « Il croit qu'il va remplacer Cristiano Ronaldo »


En Andalousie, l'expérience tourne au fiasco. Mollo ne joue quasiment pas et file à Nancy, en prêt, au bout de six mois. Dans le club au chardon, le fan de Cristiano Ronaldo se refait une santé et voit son option d'achat levée au terme de la saison. Mais ses démons ne sont jamais loin, et après s'être embrouillé avec André Luiz, son capitaine, Mollo se prend son coach Jean Fernandez en pleine face. Après l'avoir envoyé en prêt - encore - à Saint-Étienne, l'entraîneur rubicond se lâche : « Son départ est la meilleure chose qui nous est arrivée depuis le début de la saison. Pas un seul joueur ne s'est plaint de son départ. C'est un garçon retors qui ne pense qu'à lui. Contrairement à ce qu'il a pu déclarer, il se moque de Nancy. Quand il était là, il ne portait pas le maillot de l'ASNL, il portait uniquement le maillot Mollo. Il n'y a que ses stats qui l'intéressent. Il croit qu'il va remplacer Cristiano Ronaldo au Real. Il est ingérable, il suffit de regarder son historique. » La sortie est violente, mais ne fait que confirmer la réputation d'ingérable que le jeune joueur s'est forgée à la force de son égo. Dans le Forez, comme ailleurs, sa première saison se passe bien. Si bien que comme d'habitude, malgré un bref retour en Lorraine, l'ASSE décide de prolonger la collaboration la saison suivante. Nous sommes en septembre 2013. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, plus d'un an et demi plus tard, le cousin d'André-Pierre Gignac défend toujours le maillot vert sans avoir fait exploser le vestiaire.

@molloofficial, dernier espace d'expression


Après quelques mois de bouderies, vite recadré par Christophe Galtier, Yohan Mollo a appris à composer avec la concurrence à Saint-Étienne. Quitte à mettre son égo de côté. Avec Hamouma, Gradel, Corgnet et Monnet-Paquet dans son secteur, le joueur a pris conscience qu'il allait devoir se contenter de la rotation mise en place par son entraîneur. Et devoir maximiser le temps de jeu qui lui est accordé, ce qu'il fait de son mieux, en témoigne son but face à Lorient. Mieux, il est carrément tombé amoureux de ce maillot vert, comme il l'exprime dans ce slam lâché sur son compte Instagram, le 4 mars dernier, après la qualif' de l'ASSE face à Boulogne, en Coupe de France. « Je t'ai prouvé que je travaillerais dur pour te revêtir avec fierté. Rien n'est parfait, mais seul ceux qui se battent et qui essayent pourront te dire un jour, j'ai été stéphanois. Cela n'a pas toujours été parfait, mais je ne t'ai jamais lâché, même dans le noir où tout le monde te croyait perdu. Je t'ai prouvé que je pourrai m'illuminer pour renaître #qualifié#myteam#monsaintetienne# » . La prose est incertaine, mais sincère. Et c'est tout ce qui importe. Lancée en 2010, l'application est le dernier endroit où Yohan Mollo pète les plombs. Comme ce week-end, où il s'est filmé en train de hurler « GOLAZO ! » , seul dans sa voiture. Merci donc à Kevin Systrom et Michel Mike Krieger, ses créateurs, qui permettent à Yohan Mollo de prouver qu'il n'est pas totalement rentré dans le rang. Pour notre plus grand bonheur.


Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Article passionnant qui nous permet de mieux distinguer la personnalité si complexe et romantique de Cristiano Mollo, le CR7 de chez Lidl.
Message posté par halfcab
Article passionnant qui nous permet de mieux distinguer la personnalité si complexe et romantique de Cristiano Mollo, le CR7 de chez Lidl.


Heureusement, le Pep Galtier sait le gérer, c'est ça ??
Ah c'est clair, comme KMP, Corgnet ou Tabanou avant lui, il a littéralement explosé sous les ordres de Pep Galtier!

Il parait même que Simeone aurait un oeil sur lui.
T'es sur tu confonds pas avec Claude Simonet?
floyd pink Niveau : CFA
Moué, perso, rien qu'à voir sa célébration hier en mode empereur ...
Note : 2
Depuis janvier, on retrouve peu à peu le Mollo des 6 premiers mois, celui qui faisait un malheur sur le front de l'attaque avec Aubam.

D'ailleurs, Aubam lui aussi enchaînait les prêts. Son court prêt à Sainté était insipide mais "Pep" a insisté pour le prolonger et il a trouvé la stabilité qu'il lui manquait pour exploser.

Donc j'espère qu'on aura le même résultat avec Mollo, parce que le talent, il l'a. Il a suivi son schéma classique, 6 mois énormes, puis le néant mais contrairement à ses anciens propriétaires, nous ne l'avons pas giclé. Je pense que ce flot d'amour Instagram vient de là et j'ai envie de croire à un déclic en ce moment. Mais c'est Mollo...
Le pire dans ça, c'est Deschamps qui ôse présélectionner Fekir alors qu'on a CR8 sous la main!!!

Non mais franchement..
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par halfcab
Le pire dans ça, c'est Deschamps qui ôse présélectionner Fekir alors qu'on a CR8 sous la main!!!

Non mais franchement..

Je crois que y a que toi qui compare Fekir et Mollo niveau talent hein ^^
gaiusbaltar Niveau : DHR
Message posté par Vert&Blanc
Depuis janvier, on retrouve peu à peu le Mollo des 6 premiers mois, celui qui faisait un malheur sur le front de l'attaque avec Aubam.

D'ailleurs, Aubam lui aussi enchaînait les prêts. Son court prêt à Sainté était insipide mais "Pep" a insisté pour le prolonger et il a trouvé la stabilité qu'il lui manquait pour exploser.

Donc j'espère qu'on aura le même résultat avec Mollo, parce que le talent, il l'a. Il a suivi son schéma classique, 6 mois énormes, puis le néant mais contrairement à ses anciens propriétaires, nous ne l'avons pas giclé. Je pense que ce flot d'amour Instagram vient de là et j'ai envie de croire à un déclic en ce moment. Mais c'est Mollo...


ta dernière phrase résume bien le personnage. J'ai très envie de croire en lui pour le club mais je me dis qu'il arrivera jamais à exprimer le max qui est en lui. Aubam à la base c'est un cran au dessus qd mm.
Toute l'intelligence de Mollo, résumez en quelques secondes:

https://www.youtube.com/watch?v=UaVakG2Mqx0

Je suis sympa je prend pas celle de groupie Yohann qui pompe le Z à gorge déployée.
Message posté par halfcab
Toute l'intelligence de Mollo, résumez en quelques secondes:

https://www.youtube.com/watch?v=UaVakG2Mqx0

Je suis sympa je prend pas celle de groupie Yohann qui pompe le Z à gorge déployée.


Heureusement que c'est Ruffier, sinon le gardien s'en prend une !
Euh... quelqu'un peut-il m'expliquer ce délire avec "Pep Galtier" ? Je vois pas trop le rapport en fait.
Le délire "Pep Galtier" a été monté de toute pièce par un supporter de Lyon dont je tairai le nom, un mec qui couche sur sofoot.com, qui met son réveil la nuit pour voir s'il n'y a pas un article sur les Verts, l'indice UEFA, ou encore Galtier!
(si tu veux savoir qui sait c'est pas compliqué, il poste sur quasiment tous les articles faisant référence à Sainté).

Pour en revenir à l'article, tout le monde sait que Mollo n'est pas un génie ni une tête pensante, mais il fait quand même sacrément du bien à l'attaque des Verts ces temps-ci!
On peut le critiquer pour son style, son instagram et tout ça mais je pense que, malgré son irrégularité, il reste un joueur assez doué et pouvant débloquer un match!
Allez Yohan, met toi à twitter!
#jeanmichelaulas VS #yohanmollo
De la poésie française et de la bonne prose en perspective!
On parle d'ailier de 25ans qui n'a jamais mis plus de 5buts en championnat depuis le début de sa carrière quand même!

Chez les verts, les joueurs assez doué pouvant débloquer un match à tout moement ont des stats de défenseur central!
Jemincruste1 Niveau : CFA
Mollo est quand même limité, faut pas exagérer. Quelques qualités athlétiques, de vitesse, quelques dribbles, une frappe convenable, mais ça ne va pas non plus chercher bien plus loin !

Dans ce rôle de supersub, il est parfait, il apporte sa vivacité et cela fait plusieurs matchs qu'il nous débloque des situations difficiles (Tours, Red-Star, Lorient).

D'ailleurs, Galtier l'a bien géré, il n'a pas hésité à le mettre au placard quand il le fallait et l'a ressorti au bon moment. Il devrait être précieux pour cette fin de saison.
Un "martyr" du football français qui n'a pas froid aux yeux, ni ailleurs. Ca doit être du à son caleçon Mollotonné (c'est pour toi Popeck !)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 17