1. //
  2. // Justice

Moggi prend 2 ans et 4 mois en appel

Modififié
0 30
Calciopoli, suite et pas fin. Mardi à Naples, le procès relatif au Calciopoli a vécu un nouvel épisode. La justice italienne a condamné Luciano Moggi à deux ans et quatre mois de prison en appel. Moggi est reconnu coupable d' «  association de malfaiteurs  » et «  fraudes sportives  » . L'ancien directeur général de la Juventus avait écopé de cinq ans et quatre mois de prison en première instance. Ce qui n’a pas empêché Maurilio Prioreschi, son avocat, d’assurer que Luciano Moggi entendait se pourvoir en cassation.

Pour leur part, Pierluigi Pairetto, ex-désignateur des arbitres, et Innocenzo Mazzini, ex-vice-président de la Fédération italienne de football (FIGC), ont été condamnés à deux ans de prison pour avoir été «  promoteurs de l'association de malfaiteurs à des fins de fraude sportive  » selon l'accusation, qui estime cependant que le rôle principal a été joué par Moggi.

Paolo Bergamo, chargé de désigné les arbitres et qui avait été condamné à trois ans et huit mois en première instance, a, lui, vu sa sanction reportée étant donné que son avocate est actuellement enceinte.

Enfin, Andrea Della Valle et Claudio Lotito, présidents de la Fiorentina et de la Lazio, ont été relaxés mardi, atteints par la prescription.
MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Lamine Turgut Niveau : CFA
Je somme solennellement la FIFA de proscrire à tout jamais le nom de ce club, même au niveau amateur, car synonyme d'abjecte infamie.
Deux poids, deux mesures...

Prescritti di merda !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La blague sexiste de Blanc
0 30