Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e retour
  3. // Manchester/Real Madrid
  4. // Les notes

Modric, l'entrée de l'artiste

Si la première mi-temps a laissé les comblés de l'aller sur leur faim, tout est ensuite rentré dans l'ordre : il y a eu des buts, du coaching qui a de la gueule et de la polémique avec le carton rouge direct pour Nani. Il y a surtout eu derrière l'entrée de Luka Modrić ...

Modififié
Manchester United


De Gea (6) : Pas fautif sur les deux buts, il donne quand même le sentiment d'avoir tremblé pendant ces fameuses cinq minutes fatales, comme le reste de sa défense.

Évra (5) : Il peut toujours se dire qu'il a tellement matraqué Di María en début de match que l'Argentin a prétexté une blessure pour sortir à la 40e. Bon en même temps, lui, il sera en quart.

Vidić (6) : Il n'a jamais vraiment semblé hors du coup, alors qu'on pouvait craindre un manque de vitesse avant le match. Il aurait même pu marquer un but puissant de la tête. Mais ça, c'était prévisible.

Ferdinand (5) : À un moment, il a résisté à Kaká qui tentait de le prendre de vitesse. Une action tellement vintage qu'elle donnait presque envie d'aller au ciné pour voir Die Hard 5.

Rafael (5) : Il est à la Ligue des champions ce que Jérémy Morel est à la Ligue 1.

Cleverley (6) : Monsieur zéro risque. Dans un sens comme dans l'autre. Alors forcément, quand tu dois mettre deux buts, bah tu le sors.

Carrick (6) : Des relances toujours aussi soignées. Il a même failli marquer en fin de match.

Nani (7) : Autant être clair : le but de Manchester, c'est lui. Il est pourtant les mains dans les poches au début de l'action. Mais quand il voit le ballon longer la ligne de touche, il s'en va humilier Varane pour mettre un centre-piège. Cool. Par contre, derrière, il se fait expulser pour un pied en l'air sur Arbeloa. Reste plus qu'à espérer que Ferguson en veuille toujours à l'arbitre et ne le remette pas à la cave pour 2 mois.

Giggs (8) : Il savait quoi faire pour que tout le monde se touche pour son 1000e match : une passe de velours, 5 minutes de petites fautes, une passe de velours, 5 minutes de petites fautes...

Welbeck (6) : Il semblait n'avoir aucune limite question vitesse. Par contre, avec son occase en première période dans les six mètres, Chicharito, il met deux buts.

Van Persie (6) : C'est pas mal de jouer au pivot qui garde le ballon haut et qui se sacrifie pour son équipe. Mais seulement si son équipe passe, non ?

Rooney (5) : Ferguson est un génie. En le faisant entrer à 20 minutes de la fin, il coupe l'herbe sous le pied de tous ceux qui avaient des regrets avec la compo initiale. Parce qu'il n'a rien fait.

Valencia (5) : Parfois, il a des airs de Denzel Washington. Mais dans Flight, quand il a bu…



Real Madrid


Diego López (8) : En première période, il sort un nouveau classique : l'arrêt des boules sur sa ligne. Toujours mieux que « la raie déboule sur sa ligne » . Et il en a fait d'autres, aussi peu académiques mais tout aussi précieux, en seconde période.

Coentrão (7) : Encore un ton au-dessus de ce qui se fait dans sa zone techniquement. Mais le côté droit de Manchester a décidé de le savater dès que possible pour que ça ne se voit pas.

Sergio Ramos (8) : Alors ok, il marque contre son camp. Mais c'était dévié au dernier moment. À côté de ça, il a été encore impérial, sortant à nouveau sa spéciale « faute tellement grossière dans la surface que l'arbitre se dit que l'attaquant a simulé, c'est obligé » . À chaque fois, il joue une sacrée partie d'échecs avec l'arbitre. Comme samedi dernier contre Barcelone...

Varane (5) : Une remise un peu trop facile dans l'axe en début de seconde période, puis surtout une grosse naïveté sur le but encaissé. Faut pas croire que le contre favorable de Nani, c'est de la chance...


Arbeloa (7) : Il faut un certain savoir-faire, pour être tout le temps impliqué dans la polémique du match.

Xabi Alonso (5) : S'il continue comme ça, il va perdre sa place dans l'entrejeu au profit de Pepe. Qui est d'ailleurs entré à 20 minutes de la fin pour faire le travail en numéro 6.

Khedira (6) : Présent physiquement dans les duels, jamais emmerdé avec la balle dans les pieds et discipliné comme pas deux techniquement. Le rêve de tout entraîneur. Et on l'a toujours pas annoncé au PSG pour la saison prochaine ?

Kaká (5) : « Dis José, il est pas mal, ce petit jeune que t'as fait entrer, là. On l'a senti plein de volonté. C'est con, il aurait pu marquer à la fin avec un peu de chance en plus. Ah ? C'est un ancien Ballon d'or qui coûte une blinde ? Au temps pour nous. »

Özil (7) : Il a trouvé ses partenaires dans les petits espaces, mais ce n'était pas suffisant. Alors il a décalé Higuaín d'une talonnade acrobatique pour le but du 2-1. Tout simplement.

Cristiano Ronaldo (6) : Quel faux-derche ! Quand il marque, il lève bien ses mains pour se la raconter genre « non, je ne célèbre pas mon but dans mon ancien stade » . Ça commence à devenir écœurant, surtout quand on se souvient le forcing qu'il faisait pour se casser, mais ok. Et derrière, il a fait zéro passe, gâchant toutes les occases de son équipe pour faire un doublé…

Higuaín (7) : En seconde période, il centre fort au second poteau et CR7 ne se jette pas. L'Argentin pousse alors un coup de gueule. Il le refait un quart d'heure plus tard et ça fait but. Alors, c'est qui le patron ?

Modrić (9) : C'est le coup de la house party ordinaire. Une fête sympa, mais pas la grosse teuf annoncée par ton pote l'organisateur. Puis cette fille arrive. Pas un block, mais elle te fait rire sur une première vanne, puis t'aimes la manière dont elle danse et… t'es amoureux en dix minutes. Bon, ce soir, cette fille, c'était Modrić et son bijou de but sur frappe lointaine. Et ses passes. Et sa conduite de balle...

Benzema (-) : Il a failli entrer. Mais bon, Manchester s'est retrouvé à 10, alors Mourinho s'est dit qu'il valait mieux faire entrer un joueur qui pouvait apporter offensivement, comme Modrić...



Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3