Le joueur de la 5e journée de Ligue 1

Alain Traoré, force et bonheur

17/09/2012

On s’y habituerait presque. Comme en début de saison 2011-2012, Alain Traoré, son pied gauche et son sourire, illumine le début de l’année footballistique dans l’Hexagone. Tube de l’été confirmé, notre joueur de la cinquième journée doit désormais s’inscrire dans la durée.

161802
Alain Traore (Lorient)

Le délicieux bruit d’un filet agressé par un missile d’une pureté divine. Il aura fallu qu’Alain Traoré se fasse un prénom en Ligue 1 pour qu’on découvre le seul son capable de fermer la bouche bruyante de Frédéric Antonetti. Incrédule après que le deuxième coup de canon du Lorientais s'est logé dans la lucarne d’un Benoît Costil impuissant, le coach rennais a fini par faire comme tout le monde : tirer son chapeau et s’incliner devant la force d’un joueur dont les étés sont aussi rayonnants que sur les plages de Balagne. Au fond, Alain Traoré, c’est un peu plus que le joueur de cette cinquième journée. C’est aussi le double Ballon d’Or en titre de la période août-septembre.

« Un pied gauche incroyable »

Alain Traoré, c’est d’abord un chiffre : huit. Comme le nombre de buts qu’il a inscrits de l’extérieur de la surface depuis le début de la saison 2011-2012. L’an dernier, à la même époque, la cible ne s’appelait pas Costil mais Ochoa, transpercé à deux reprises lors d’un Auxerre-Ajaccio marqué du sceau de l’étalon. Arrivé à Lorient avec discrétion, mais aussi avec classe – il a reversé l’intégralité de sa prime de transfert à Auxerre, son club formateur –, le milieu de terrain burkinabé affiche déjà quatre buts au compteur cette année, tous inscrits de loin. Tout cela grâce à une patte gauche hors-norme qui avait même fait frémir d’envie un certain Sir Alex Ferguson, qui avait confié au joueur, alors en pleine hésitation entre l’Angleterre et la Bourgogne, « qu’un bon pied valait mieux que deux moyens ». Comme beaucoup de "pattes gauche", il y a dans celle de Traoré quelque chose d’inné. Bernard David, adjoint de Laurent Fournier à Auxerre, nous confiait à ce sujet qu’il « ne bénéficiait pas d’un entraînement particulier » mais simplement « d’un pied gauche incroyable ». Normal.

Un homme d'été ?

Seul bémol, ce don, Alain Traoré, touché par la grâce lors de l’été indien cher à Joe Dassin, semble le perdre une fois l’automne arrivé. Lui, que ses entraîneurs ont toujours décrit comme un « joueur brillant », mais « pas sur 90 minutes », a inscrit 9 de ses 13 buts en Ligue 1 entre août et septembre. Et après ? Pas grand-chose. Une chance, quelque part, pour Christian Gourcuff, qui n’aurait certainement pas récupéré le joueur s’il avait maintenu le niveau de jeu qui était le sien en début de saison dernière avec l’AJ Auxerre. Alors quid de l’avenir du Burkinabé ? Est-il destiné, comme un vulgaire Magic System, à faire danser les foules au bord de la piscine du Club Med avant de retomber dans l’anonymat le plus quelconque une fois les premières feuilles de platanes couchées sur les routes de France ? A l’écouter, mais surtout à le voir, celui qui considère honnêtement Lorient « comme une étape » dans sa carrière est épanoui en Bretagne. Invité à tenter sa chance, sur phase arrêtée comme dans le jeu, Alain Traoré se fond à merveille dans le collectif lorientais. Sa doublette avec Corgnet, dans un effectif qui manque d’un vrai buteur depuis le départ de Kévin Gameiro, a de quoi faire baver. Et espérer. En cas de déception, les supporters des Merlus savent quoi faire : attendre l’été prochain. Au fond, Alain Traoré, c’est un peu un air de vacances.



Lire : Alain Traoré, tout puissant (été 2011)

Par Swann Borsellino

 
« Préc.
La semaine Twitter
Suiv. »
L’équipe type du dimanche
 

Votre compte sur SOFOOT.com

8 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par rikii le 17/09/2012 à 16:42
      

    Swann, t'es tellement un loveur avec tes métaphoes saisonnales. J'ai envie d'envoyer "POEME" au 8 31 31 maintenant.

    Non plus sérieusement c'est quoi ce pied gauche? J'ai tout simplement giclé lors du 2e but

  • Message posté par Zhenord le 17/09/2012 à 16:46
      

    C'est pas possible il a été élevé chez le teuton avec Ballack celui là.

    S'il confirme, il ne restera qu'une saison à lorient, mais c'est clair qu'il arrivait à maintenir ce niveau sur une saison il serait monstrueux. Il est mieux entouré cette saison ca devrait le faire.

  • Message posté par elie_minator le 17/09/2012 à 16:50
      

    une frappe exceptionneLLE, les mecs qui postes des vidéos aussi belles sur youtube devraient prendre des cours

  • Message posté par elie_minator le 17/09/2012 à 16:50
      

    une frappe exceptionneLLE, les mecs qui postes des vidéos aussi belles sur youtube devraient prendre des cours

  • Message posté par rikii le 17/09/2012 à 17:07
      Note : 2 

    Elie_minator au lieu de critiquer ceux qui postENT des vidéos, tu ferais bien de te relire et de la boucler.

    Santé

  • Message posté par Pepèrearnaud le 17/09/2012 à 18:07
      

    "Le délicieux bruit d’un filet agressé par un missile d’une pureté divine."

    Mais ça, bon sang!!! Swan Borsellino est donc le pseudonyme français de César Luis Menotti? C'est ça qu'on appelle honorer un beau but ou illuminer un lundi bien griseux.

  • Message posté par Nicola MH le 17/09/2012 à 22:31
      

    Swag Borsellino.
    Oui c'est à chier* désolé les gars

  • Message posté par Gentil Ghana le 18/09/2012 à 09:02
      

    Le comparer avec Magic System c'est drolement méchant quand même pour ce pauvre Alain.


8 réactions :
Poster un commentaire

 

Aller au site classique