1. //
  2. // Coupe d'Algérie
  3. // Mouloudia Olympique Béjaïa

MO Béjaïa : les Crabes ne marchent plus de travers

Après avoir battu le RC Arbaâ sur la plus petite des marges (1-0), ce samedi à Blida, le Mouloudia Olympique Béjaïa a remporté la Coupe d'Algérie. Le premier trophée de l'histoire du club, qui vient récompenser une saison 2014-2015 remarquable de la part des Crabes.

Modififié
546 5
À 180 kilomètres à l'est d'Alger, la plus grande ville de Kabylie, Béjaïa, a rendu hommage à ses héros, ce samedi. De retour de Blida, où ils ont remporté la finale de la Coupe d'Algérie, les joueurs du MO Béjaïa ont pris un bain de foule incroyable dès leur retour. Dans un bus noyé dans la foule compacte qui s'était massée pour apercevoir les Crabes, ces derniers ont paradé jusqu'au coucher du soleil en brandissant fièrement le tout premier trophée du club. Une scène de liesse exceptionnelle, que n'a pas manqué de noter le quotidien francophone Horizon, en jouant avec l'ancien nom de la ville : « La Coupe éclaire la Bougie » . Créé en 1954, le MO Béjaïa aura donc dû attendre 61 ans pour enfin écrire une ligne à son palmarès. Une ligne qui pourrait bien être deux fois plus belle, puisque les Vert et Noir sont encore en lice pour le titre de champions d'Algérie. Une consécration pour le petit club qui n'a rejoint la première division qu'en 2013, alors même que le rival de toujours, la JSM Béjaïa, prenait le chemin inverse.

Une victoire aux forceps


« C'est la fête totale ici ! Tout le monde est dans la rue. On a gagné la Coupe samedi et il y a encore trop de monde dehors. Tout est vert et noir. Mon père, qui est un ancien joueur, a aujourd'hui 68 ans et il n'arrête pas de faire la fête lui aussi ! » raconte, euphorique, Athmane Imloul, supporter des Crabes et fondateur du site d'information du MO Béjaïa. Il faut dire que cette victoire, le MO est allé la chercher avec le cœur. Qu'il a été compliqué, le parcours des Crabes ! Sur les cinq rencontres disputées avant la finale, les joueurs de Béjaïa se sont qualifiés à quatre reprises après une séance de tirs au but. Athmane se souvient de chacun de ces moments d'euphorie. « Le premier match, on l'a joué ici à Béjaïa contre la JS Saoura. On est passé par les penaltys. » En seizièmes de finale, le club se déplace sur la pelouse du CA Batna, et gagne le match un but à zéro. « Puis nous sommes allés à Oran, jouer contre le MCO, qui est actuellement au coude à coude avec nous en championnat. Et là, encore une qualification après tirs au but. En quarts de finale, on a joué contre la deuxième équipe d'Oran, l'ASMO. Et là, encore une qualification après les penaltys ! La demi-finale, c'était vraiment la finale avant l'heure, sur le terrain de l'ES Sétif, les champions d'Afrique. On les a battus aussi aux tirs au but ! »


Forcément, à l'heure du bilan, s'il y a un homme que les Crabes peuvent remercier, c'est bien leur gardien de but, Ismaïl Mansouri. Prêté par l'USM Alger, il a réussi à s'imposer comme le gardien indiscutable de l'équipe et à propulser les siens jusqu'en finale. L'autre héros, bien évidemment, c'est Zahir Zerdab, celui-là même qui a offert la victoire finale au MO en inscrivant le seul but de la rencontre à la 43e minute. Mention spéciale également aux supporters, qui ont accompagné leur équipe à travers toute l'Algérie en chantant à s'en briser la voix. D'autant que le MOB, au-delà de son aspect sportif, revêt une dimension géopolitique toute particulière. « Le MOB, c'est un club de Kabylie. C'est un club berbère, et pas arabe. Quelques supporters ont même sifflé l'hymne national lors de la finale de la Coupe. Ce club, c'est le flambeau du combat identitaire du combat des Berbères au sein d'un pays arabe » explique Athmane Imloul.

On peut apprendre aux Crabes à marcher droit


Avec cette belle victoire en Coupe d'Algérie, le MO Béjaïa s'est déjà assuré une belle place pour la prochaine Coupe de la confédération. Et ce n'est pas fini ! Les Vert et Noir peuvent aujourd'hui espérer réaliser un doublé historique en remportant le championnat d'Algérie. Alors qu'il ne reste que quatre journées à disputer, le MO est deuxième, à deux points du leader, l'ES Sétif. Mais la route est encore longue, et les matchs à disputer ne seront pas forcément évidents à négocier, comme l'explique Athmane Imloul : « Cette semaine, on va recevoir le MC Oran, qui est deuxième avec nous, un match assez difficile. Ensuite, on ira jouer l'USM Alger à l'extérieur, et le courant ne passe pas vraiment entre les deux clubs. Ensuite, on recevera El Eulma, qui vient de se qualifier en Ligue des champions. Et puis, pour la dernière journée, on ira jouer à Bel Abbes, qui lutte pour le maintien » .

Une belle saison comme celle-ci renforce forcément les ambitions des Crabes. « Pour l'année prochaine, les dirigeants vont mettre le paquet pour un recrutement de qualité. Ils veulent donner à ce club une nouvelle dimension, ils luttent aussi pour un nouveau stade dans notre ville de Béjaïa » , explique Athmane. Une saison qui se jouera peut-être sans l'entraîneur actuel du club, Abdelkader Amrani, qui est très convoité par les clubs du Golfe. Des rumeurs le voient même accepter le poste de sélectionneur du Bahreïn, l'année prochaine. Une chose est aujourd'hui certaine, les joueurs du MO Béjaïa ont d'ores et déjà réussi à faire mentir Aristophane. Oui, on peut apprendre aux Crabes à marcher droit !


Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

 //  14:19  //  Supporter de Lyon
Note : 2
Le mouloudia olympique sérieux
j'y suis giresse Niveau : Ligue 1
Note : 2
Un petit air de Bastia, avec ce coté revendicatif sur la Kabylie
Interessant en tout cas, ça change des brèves sur le PSG ou sur les tweets d'Aulas.
Merci So Foot
Note au rédacteur : en français, Béjaïa s'écrit Bougie, comme Lviv s'écrit Lemberg en allemand.
Message posté par g-g-g
Note au rédacteur : en français, Béjaïa s'écrit Bougie, comme Lviv s'écrit Lemberg en allemand.


Béjaia est l'appellation Arabe de la ville, en Berbère on l'appelle "Bgayet' avec un allègement du 'B', sinon Bougie c'était le nom Français de la ville, comme par le passé, els romain l'avait appelé 'Saldae' ... etc !
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
Aaaaaaah!!! Du football DZ!!!! Merci sofoot!!!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
546 5