1. // Amérique du Nord
  2. // MLS

MLS : surplace à l’Est, surprises à l’Ouest

Un gros tiers de la saison régulière 2016 est écoulée en MLS, avec déjà un grand enseignement à tirer : comme souvent dans ce championnat, il ne suffit pas d’avoir des stars dans son effectif pour cartonner. La preuve avec les Colorado Rapids, qui mènent largement les débats sans grosses têtes de gondole et qui font bien mieux que le Galaxy, les deux de New York, Toronto, Montréal ou encore Seattle.

Modififié
370 6

Conférence Est : drôle de course de lenteur…


Alors qu’il ne gagnait plus un match depuis belle lurette, l’Impact de Montréal continuait de truster le fauteuil de leader à l’Est. Il a fini par en tomber après une énième contre-performance le week-end dernier sur la pelouse d’Orlando, avec une défaite 0-2 face à un Kaká en grande forme, auteur de deux passes décisives. Le bilan provisoire des Québécois est vraiment très déroutant pour leurs fans : 4 victoires sur leurs 6 premiers matchs, plus une seule sur les 6 suivants. Difficile de saisir le niveau de cette équipe, qui peut encore compter sur les fulgurances en attaque de Didier Drogba, mais qui va devoir finalement composer pendant quelques semaines sans son leader de la défense, le Belge Laurent Ciman, appelé de dernière minute pour disputer l’Euro. L’Impact a brutalement chuté au 5e rang du classement provisoire, avec un nouveau leader nommé Philadelphie Union, équipe dans laquelle figurent deux Français : Sébastien Le Toux et Vincent Nogueira. Elle devance les deux formations de New York, City et les Red Bulls, qui se sont affrontés samedi dernier au Yankee Stadium devant plus de 37 000 spectateurs. Bilan : un cuisant revers 0-7 pour les hommes de Patrick Vieira, qui ont notamment encaissé 4 buts sur coups de pied arrêtés… Cette grande saucisse de Vieira a encore du boulot pour amalgamer son effectif – dans lequel figurent Pirlo, Villa et un Lampard qui a enfin débuté sa saison –, même si le début de saison a été plutôt prometteur. S’agissant du Toronto FC, à l’affût au 4e rang, il reste encore trop dépendant du rendement de Sebastian Giovinco. Bonne nouvelle néanmoins pour la franchise de Vancouver : l’Italien n’a pas été appelé pour disputer l’Euro.


Le classement provisoire : 1/ Philadelphie 19 pts 2/ New York City 17 pts 3/ New York Red Bulls 16 pts 4/ Toronto 16 pts 5/ Montréal 16 pts 6/ Orlando 15 pts 7/ DC United 13 pts 8/ New England Revolution 13 pts 9/ Columbus Crew 11 pts 10/ Chicago 10 pts.

Conférence Ouest : Colorado les plus rapides


Sur la côte Pacifique, les équipes se montrent bien plus performantes que leurs homologues de la côte Atlantique. Pour preuve, le leader, à l’Est, Philadelphie, ne pointe qu’au 6e rang du classement général, les deux conférences confondues. Dans cette course effrénée aux premières places, ce sont les Colorado Rapids qui sont actuellement leaders, et c’est une sacrée surprise. Depuis son unique titre décroché en 2010, cette franchise n’a plus fait grand-chose de bon et ne figurait certainement pas parmi les prétendants au titre en début de saison. Il s’agit tout de même de l’une des six franchises à avoir disputé l’ensemble des 20 saisons de MLS (avec le Galaxy, DC United, Kansas City, Columbus Crew et les Red Bulls), mais elle n’affiche clairement pas l’effectif le plus clinquant sur la ligne de départ. Ses têtes de gondole actuelles se nomment Kevin Doyle, Jermaine Jones, Shkëlzen Gashi (parti disputer l’Euro avec l’Albanie) et bientôt Tim Howard, qui rejoindra l’équipe en juillet. Rien de flamboyant donc, mais du très costaud, à l’image de la dernière solide victoire 1-0 acquise sur la pelouse d’une décevante équipe de Seattle. Les Sounders traînent leur misère depuis le début de saison, avec déjà six revers et un joueur qui manque cruellement : Obafemi Martins, parti cet hiver en Chine. Ces Sounders de Seattle ne sont pas les seuls « gros » à décevoir, c’est le cas aussi des tenants du titre Portland Timbers, qui se sont malgré tout un peu réveillé dimanche en remportant 4-2 le choc régional face aux Whitecaps de Vancouver. Quant au Galaxy de Steven Gerrard, Robbie Keane, Giovani dos Santos, Nigel de Jong, Jelle van Damme et Ashley Young (sacrée team de légendes), il est invaincu depuis fin mars, mais pointe seulement au 5e rang provisoire. Quand on vous dit que la lutte est rude à l’Ouest…


Le classement provisoire : 1/ Colorado 27 pts 2/ Dallas 26 pts 3/ Salt Lake 20 pts 4/ Vancouver 20 pts 5/ LA Galaxy 20 pts 6/ San José 19 pts 7/ Kansas City 17 pts 8/ Portland 15 pts 9/ Seattle 13 pts 10/ Houston 11 pts

Mais aussi…


- La grille salariale 2016 a été dévoilée il y a quelques jours. Pour la deuxième saison de suite, le classement des joueurs les mieux payés est dominé par Kaká qui, avec 7,2 millions de dollars de revenus par an, devance Sebastian Giovinco (7,1 millions), Michael Bradley (6,5) et le trio de City Frank Lampard (6), Andrea Pirlo (5,9) et David Villa (5,6). Didier Drogba arrive loin derrière avec 2,2 millions de dollars de salaire annuel.


- Au niveau des transferts, il devrait comme chaque été y avoir quelques renforts à débouler en MLS. Ce ne sera pas le cas de John Terry, qui reste en Angleterre. La tendance ne semble pas non plus à l’arrivée d’Ibrahimović. On parle en revanche toujours d’un intérêt mutuel entre le championnat nord-américain et Miroslav Klose

- Un point enfin concernant les futures franchises qui vont venir grossir les rangs de la MLS : Atlanta dès la saison prochaine, Minnesota la saison prochaine ou la suivante, Los Angeles FC en 2018 et Miami probablement en 2018. On en sera alors à 24, avec un objectif des dirigeants de la Ligue d’atteindre les 30 franchises au-delà de 2020 pour un maillage territorial plus dense, similaire à ce qui se fait au niveau des sports américains. Parmi les villes candidates : Détroit, Cleveland, Saint-Louis, Austin, San Antonio ou encore San Diego.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

einmaleinstern Niveau : DHR
ça y est, ce moment de la saison où on doit s'intéresser à la MLS pour ne pas être en manque de football est arrivé.
HerbyCohen Niveau : CFA2
C'est vrai que les Rapids sont très solides, mais pas dit qu'ils tiennent le rythme toute la saison, la Conf' est relevée tout de même (en terme MLS of course). Pensée pour "mon" Real Salt Lake, jamais gagnant (enfin rarement) toujours placé et avec un vrai gros centre de formation. Et puis même si Beckermann ce regarde souvent joué, je kiffe vraiment ce mec.

DC United aussi et le bon boulot de Ben Olsen est à saluer, ils leur manquent toujours un petit truc sur ces dernières saisons, mais ils ont les moyens de venir titiller les gros de la conf' Est.

Anyway, le seul truc qui manque c'est l'aspect tactique à la MLS. Les joueurs ne sont pas mauvais. Les étasuniens s'exportent pas trop mal en Europe, mais c'est plus vraiment sur le plan tactique où c'est affligeant. ça et les gardiens qui parfois ne semble pas vraiment là.

Le plus gros boulot reste donc sur la formation des coachs, selon moi, pour avoir un championnat vraiment bien.
montrealyonnais Niveau : DHR
Bon, clairement un mauvais début de saison général. Enfin, à l'Est surtout.

Pour l'Impact, je regrette un peu le flou de notre projet de jeu. On a la chance d'avoir une excellente colonne vertébrale Bush - Ciman - Piatti - Drogba (à l'échelle de la MLS!), mais ça fait que sur le terrain, il y a un manque flagrant de variations dans le jeu...
Malgré l'inconstance, les partisans viennent quand même en nombre au Stade Saputo, ça c'est l'fun (merci la saison horrible des Canadiens).
montrealyonnais Niveau : DHR
Message posté par HerbyCohen
C'est vrai que les Rapids sont très solides, mais pas dit qu'ils tiennent le rythme toute la saison, la Conf' est relevée tout de même (en terme MLS of course). Pensée pour "mon" Real Salt Lake, jamais gagnant (enfin rarement) toujours placé et avec un vrai gros centre de formation. Et puis même si Beckermann ce regarde souvent joué, je kiffe vraiment ce mec.

DC United aussi et le bon boulot de Ben Olsen est à saluer, ils leur manquent toujours un petit truc sur ces dernières saisons, mais ils ont les moyens de venir titiller les gros de la conf' Est.

Anyway, le seul truc qui manque c'est l'aspect tactique à la MLS. Les joueurs ne sont pas mauvais. Les étasuniens s'exportent pas trop mal en Europe, mais c'est plus vraiment sur le plan tactique où c'est affligeant. ça et les gardiens qui parfois ne semble pas vraiment là.

Le plus gros boulot reste donc sur la formation des coachs, selon moi, pour avoir un championnat vraiment bien.


Oui, complètement d'accord !
Mais en attendant que la formation de nouveaux coachs porte ses fruits, peut-être embaucher des européens expérimentés pour mettre à niveau les pratiques. Pas des Vieira quoi !
Message posté par montrealyonnais
Bon, clairement un mauvais début de saison général. Enfin, à l'Est surtout.

Pour l'Impact, je regrette un peu le flou de notre projet de jeu. On a la chance d'avoir une excellente colonne vertébrale Bush - Ciman - Piatti - Drogba (à l'échelle de la MLS!), mais ça fait que sur le terrain, il y a un manque flagrant de variations dans le jeu...
Malgré l'inconstance, les partisans viennent quand même en nombre au Stade Saputo, ça c'est l'fun (merci la saison horrible des Canadiens).


Les "partisans" de l'Impact sont déterminés et avalent les km en car ou avion la plupart du tps pr les dep. Oublie pas de "crisser" des bières dans le "char" et de passer chercher des wings au poulet frit kentucky (PFK) !

J'adore ce franglais pratiqué à Montréal et dans ses alentours. AAAALLEZ L'IMPACT ! MOOONNNTREAL CHAMPION !
gwynplaine76 Niveau : CFA2
Merci les "partisans" d'Outre-Atlantique !

Un objectif de 30 franchises à terme, ça ne vous paraît pas un poil trop ambitieux?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
370 6