1. // Amérique du Nord
  2. // MLS

MLS : les play-offs en approche

Il ne reste qu’une poignée de matchs à disputer en MLS avant la fin de la saison régulière. Qui fera partie des douze finalistes qui se disputeront le titre 2016 ? Toronto, avec Giovinco, en sera, tout comme certainement le City de Vieira et le Galaxy du revenant Landon Donovan. Ce n’est pas encore fait pour le Montréal de Drogba et c’est carrément compromis pour Kaká et Orlando. Le point complet sur les dernières semaines d’actu du championnat nord-américain.

Modififié
1k 4

Conférence Est : Toronto premier qualifié, Orlando est mal


Enfin ! Enfin, on commence à y voir clair dans cette MLS tellement homogène et indécise qu’il est difficile, voire quasi impossible pour n’importe quelle équipe d’enchaîner deux victoires de suite. Tellement mal foutue aussi parfois – et en même temps, avec les temps de déplacement à gérer, cela peut se pardonner – que l’observateur même le plus attentif peut s’y perdre, à cause surtout de son calendrier illisible où les équipes en lice n’en sont jamais vraiment au même point. Pour une majorité de formations, il ne reste que quatre matchs à disputer avant la phase de play-offs ; pour d’autres, c’est cinq et même six matchs qu’il y a encore à jouer. C’est le cas par exemple des deux derniers de la conférence Est, Columbus Crew et Chicago Fire, ce qui fait qu’ils peuvent encore théoriquement prétendre atteindre le top 6 et se qualifier pour les play-offs. Ce serait néanmoins assez improbable étant donné leur retard, le niveau que ces deux formations ont affiché depuis cet hiver et leur inconstance.

En les considérant hors course, c’est une lutte à sept qui est engagée pour cinq places qualificatives, car on connaît déjà officiellement un qualifié : le Toronto FC, qui est parvenu à composer sur les derniers matchs avec l’absence de son leader Sebastian Giovinco (16 buts, 13 passes décisives), blessé. En son absence, c’est Jozy Altidore qui a pris ses responsabilités offensivement. Derrière les Canadiens, les deux formations new-yorkaises sont également en passe de se hisser en play-offs : les Red Bulls, emmenés par le meilleur buteur de MLS, Bradley Wright-Phillips, et le meilleur passeur, Sacha Kljestan, ainsi que City, bien aidé par son trio magique Villa-Pirlo-Lampard. Les hommes de Patrick Vieira produisent un football très séduisant, mais vont devoir régler leurs problèmes défensifs (deuxième pire bilan de la Ligue) et peut-être débuter les play-offs sans Lampard, qui s’est blessé lors du dernier match face à Dallas. Actuel 4e, Philadelphie Union devrait aussi être du grand raout automnal. Pour les deux tickets restants, avantage à Montréal, qui doit néanmoins essayer de retrouver un semblant de jeu d’équipe (une seule héroïque victoire chez le rival Toronto à signaler depuis mi-août). Reste une lutte à trois pour une dernière place qualificative qui semble se dessiner entre New England Revolution, DC United et Orlando. Malgré Kaká et le soutien d’un public nombreux à domicile (plus de 30 000 spectateurs de moyenne), les Floridiens tirent la langue, handicapés par une défense souvent trop friable. Le match DC United-Orlando de samedi soir s’annonce décisif.

Youtube

Youtube

Classement : Toronto 47 pts, Red Bulls 45 pts, New York City 45 pts, Philadelphie 41 pts, Montréal 38 pts, New England 36 pts, DC United 34 pts, Orlando 34 pts, Columbus 29 pts, Chicago 27 pts

Conférence Ouest : après Dallas, au tour de LA Galaxy ?


C’est peut-être plus clair encore en conférence Ouest, avec deux cas réglés aux deux extrémités du classement. En tête, Dallas est d’ores et déjà assuré de disputer les play-offs et file vers la quête du Supporters’ Shield, le trophée qui récompense la meilleure équipe de MLS à l’issue de la saison régulière. Ce serait un deuxième trophée empoché cette saison par la brillante et jeune équipe texane, après sa victoire en Coupe des États-Unis (4-2 en finale face à New England Revolution le 13 septembre). À l’autre extrémité, en dernière position, les voisins de Houston Dynamo sont en revanche assurés à 99 % d’être très vite en vacances puisqu’ils accusent onze points de retard sur l’actuel 6e du classement, Kansas City, et qu’il ne leur reste que cinq matchs à disputer... Une saison à oublier.

Pour revenir à la course aux premières places, derrière Dallas, c’est Los Angeles Galaxy qui se replace au moment idéal, dans le money time, grâce à une invincibilité à domicile toujours en cours et au retour de l’idole Landon Donovan. L’ex-retraité a accepté de replonger pour une dernière pige et s’est rapidement illustré en marquant le but égalisateur lors du 2-2 concédé par les Californiens à Kansas City le week-end dernier. À noter en revanche que Steven Gerrard, sorti sur blessure fin août face à Vancouver, n’a plus joué depuis. En continuant à dérouler le classement, on retrouve les Colorado Rapids au troisième rang, solides grâce à la meilleure défense de MLS. Viennent ensuite deux valeurs sûres : le Real Salt Lake, toujours discret, toujours placé, et le tenant du titre Portland Timbers. Pour la sixième et dernière place qualificative, Kansas City possède une bonne marge d’avance sur Seattle. Les Sounders, actuellement privés de leur star Clint Dempsey, au repos forcé en raison d’une arythmie cardiaque, peuvent encore y croire, même si cette saison est décidément pénible... Juste derrière, Vancouver peut aussi espérer en essayant de surfer sur sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions. La dynamique est inquiétante enfin pour San José, qui reste sur cinq matchs sans victoire.

Youtube

Classement : Dallas 52 pts, LA Galaxy 48 pts, Colorado 47 pts, Real Salt Lake 44 pts, Portland 41 pts, Kansas City 40 pts, Seattle 35 pts, Vancouver 34 pts, San José 34 pts, Houston 29 pts

Par Régis Delanoë
Modifié

Dans cet article

tonpotdemoutarde Niveau : District
Au troisième rang de la conférence Ouest, c'est Colorado Rapids et non Columbus Crew. Une bonne saison de forain, à base d'invincibilité à domicile aussi, de vieilles victoires à l'arrachée , et d'un Tim Howard dans les cages qui fait le taff!
ballondeplomb Niveau : CFA
il serait pas superflu d'indiquer que la bonne place des colorado rapids et leur defense éfficace est due pour moitié à la presence de tim howards dans les cages, le mec sauve facile 3 balles de but par matchs, il a carrément encore le niveau pour jouer en europe le saligot, je mate leurs matchs rien que pour lui, ils ont une defense potable mais pas transcendante, de bons attaquants mais ça manque de liant entre le milieu et l'attaque, les attaquants ont pas assez de bons ballons...bref
ballondeplomb Niveau : CFA
et pour beckerman du real salt lake, je suis vraiment déçu de pas le voir tenter une pige en europe, il est regulier saison apres saison, a le mental, la technique, l'endurance, la frappe, le placement, il passe à coté d'une meilleure carrière clairement, mais bon on a aussi droit d'aimer la sédentarité
Sounders United Niveau : CFA2
Sans vouloir retirer de mérite à Tim Howard, qui effectivement sort des prestations énormes, Colorado était déjà assez solide avant son arrivée en Juin.

Ce qui me plaît chez cette équipe c'est ce jeu "à l'ancienne", sobre et efficace, où le collectif passe avant les individualités.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Vincent à l'heure
1k 4