En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Amérique du Nord – Major League Soccer – Intersaison

MLS : le point à deux mois de la reprise

À tout juste deux mois du début de la nouvelle saison 2015 de la Major League Soccer nord-américaine, le point sur les dernières infos outre-Atlantique, la redistribution des cartes et les forces en présence.

Modififié
  • 19 moins 1 plus 2 égale 20 : le compte est rond !

    Première excellente nouvelle pour les suiveurs de la MLS : la saison 2015 va démarrer à 20 équipes. Un compte rond, un chiffre pair, c'est parfait pour gagner en lisibilité, alors qu'on jouait à 19 les dernières saisons, depuis la dernière intégration en date, Montréal en 2012. Il était théoriquement prévu que l'exercice 2015 se dispute à 21, avec les arrivées de deux nouvelles franchises, New York City et Orlando, mais c'était sans compter la disparition de Chivas USA en octobre dernier, après dix années d'exercice. L'autre franchise de Los Angeles, extension du fameux club mexicain et qui devait séduire la population hispanique de LA et des environs, n'est jamais vraiment parvenue à trouver sa place ni son rythme de croisière, que ce soit au niveau financier, populaire ou des résultats sportifs. Les deux arrivées combinées à cette disparition amènent aussi de légers réajustements au niveau de la répartition des conférences, pour rééquilibrer l'ensemble. Sporting Kansas City et Houston Dynamo, anciennement à l'Est, passent à l'Ouest. Géographiquement, c'est d'ailleurs plus cohérent. Désormais, les deux franchises texanes que sont Houston et Dallas sont réunies au sein de la même conférence.

  • New York : City contre Red Bulls

    Le paysage du soccer à New York n'est pas forcément très clair quand on ne suit que de loin l'actu. Historiquement, la première franchise à avoir squatté la Grosse Pomme, ce sont les Cosmos de Pelé, Beckenbauer, Chinaglia and co. C'est l'époque de la NASL, l'ancien championnat disparu dans les années 80. Mise en sommeil pendant deux bonnes décennies, cette franchise mythique est réapparue il y quelque temps, avec notamment Cantona en parrain, sauf qu'elle a manqué l'inscription en MLS et évolue actuellement dans un championnat mineur dont tout le monde ou presque se fout, nommée également NASL (aucun lien). Raúl a été récemment recruté pour faire joli, mais personne n'est dupe. En MLS, la franchise historique de New York, ce sont plutôt les Red Bulls. L'ancienne équipe de Thierry Henry, où évoluent toujours Luyindula, Cahill et Wright-Philips (meilleur buteur de la Ligue en 2014), a pour elle l'expérience, mais commence à puer la lose avec zéro titre majeur à son palmarès malgré de gros moyens investis. Elle pourrait souffrir de la nouvelle prestigieuse concurrence de New York City FC, la nouvelle franchise née du partenariat entre City Football Group (les Émiratis proprios de Manchester City) et Yankee Global Enterprises (qui détient la franchise newyorkaise de baseball). L'équipe évoluera au Yankee Stadium (en attendant la construction de son propre stade dédié au soccer), avec David Villa, mais sans son autre star, Frank Lampard, qui a prolongé son prêt à… Manchester City. On s'arrange entre membres d'une même famille…

  • Floride : Orlando, en attendant le Miami de Beckham ?

    Depuis les disparitions simultanées du Miami Fusion et de Tampa Bay Mutiny en 2001, il n'y avait plus aucune équipe floridienne en MLS. Une anomalie réparée avec l'arrivée à compter de la saison à venir d'Orlando City SC, une franchise qui tire ses origines d'un ancien club du même nom ayant évolué quelques saisons dans un championnat mineur nord-américain, l'USL (dans lequel a également évolué l'Impact de Montréal par le passé). Les Mickey Boys vont disputer leur saison inaugurale dans le stade de football américain de la ville, avant de s'installer dans leur propre enceinte, actuellement en construction. L'effectif aussi est encore en construction, mais compte déjà une tête de gondole en la personne de Kaká. À noter aussi l'arrivée du très coté défenseur français Aurélien Collin en provenance de Kansas City.
    Sinon, toujours en Floride, c'est plus compliqué que prévu pour David Beckham et son projet de création d'une nouvelle franchise à Miami. Si le golden boy a reçu le feu vert des instances de la MLS, ça semble coincer au niveau des élus locaux, qui freinent des deux pieds ses désirs de construction d'un nouveau stade en centre-ville. Du coup, l'affaire semble actuellement au point mort depuis quelques mois et on ne sait toujours pas quand cette nouvelle franchise intégrera exactement la MLS, et si même ça se fera vraiment un jour…

  • Les Canadiens doivent se réveiller

    On poursuit notre petit tour des franchises pour causer un peu du cas des Canadiennes. Il faut le dire, elles ont beaucoup déçu la saison dernière. Une seule mention - passable - est à attribuer aux Whitecaps de Vancouver, parvenus de justesse à se qualifier pour les barrages des play-offs (une sorte d'entre-deux entre la saison régulière et les vrais play-offs), s'inclinant d'emblée face à Dallas dans la Conférence Ouest. Pour ce qui est des Canadiens de la Conférence Est en revanche, le bilan est carrément décevant, avec deux équipes éliminées dès la fin de la saison régulière. C'est surtout moche pour Toronto, qui avait énormément investi en recrutant notamment Jermain Defoe et Michael Bradley. Depuis son arrivée en MLS en 2007, le club de l'Ontario n'a pas participé une seule fois aux play-offs ! Pour l'Impact de Montréal, la dernière place pour cette saison 2014 est à relativiser : les Québécois s'attendaient à une période de transition après la période d'euphorie faisant suite à leur arrivée dans la Ligue. L'équipe a semblé bancale, avec un énième changement d'entraîneur et la retraite en fin de saison de sa star Marco Di Vaio, qu'il va désormais falloir remplacer. Ce n'est pas simple…

  • Los Angeles : Gerrard après Donovan ?

    Terminons le voyage en s'arrêtant en Californie pour s'enquérir du cas Los Angeles Galaxy, seule franchise de soccer à LA désormais, depuis la disparition de Chivas USA et en attendant l'apparition programmée d'une nouvelle, provisoirement nommée Los Angeles FC, qui doit débuter à compter de la saison 2017 (tout comme une 22e franchise récemment annoncée par les organisateurs de la MLS, et qui sera basée à Atlanta). Après avoir perdu sa superstar David Beckham, le Galaxy n'a pas pu non plus empêcher la retraite de son joueur symbole, Landon Donovan. Classe, il a quitté son club de cœur en lui offrant un dernier titre, les Californiens s'imposant 2-1 face à New England Revolution lors de la dernière finale de la Ligue. De la bande de « galactiques » , il ne reste désormais plus que ce bon vieux Robbie Keane. Mais patience, Steven Gerrard devrait débarquer à la fin de son contrat à Liverpool en juin.

  • En bref…

    - La saison 2015 va débuter le 6 mars prochain avec un match inaugural opposant le tenant du titre, LA Galaxy, à Chicago Fire. Au total, 34 matchs sont à disputer pour chacune des 20 équipes en lice durant la saison régulière, avant les play-offs qui se dérouleront en automne.
    - Un record d'affluence au stade a été battu la saison dernière, avec 19 151 spectateurs de moyenne par match. Record qui devrait être assez largement battu cette saison avec l'arrivée de deux nouvelles franchises logeant dans de grandes enceintes (près de 50 000 places pour le Yankee stadium, plus de 60 000 à Orlando), alors que Chivas USA, la franchise disparue, était la moins populaire de la Ligue (à peine plus de 7 000 spectateurs de moyenne à domicile).
    - Au niveau des infrastructures justement, la franchise de DC United, basée à Washington, qui était l'une des dernières à évoluer dans un stade non dédié à la pratique du soccer, va avoir sa propre enceinte construite dans les mois à venir. Il sera d'une capacité de 20 000 places environ.
    - Enfin, s'agissant des rumeurs de transfert, il n'y a pas grand-chose à se mettre sous la dent ces temps-ci, hormis l'annonce par la BBC de l'arrivée probable de Steven Gerrard à Los Angeles. Seuls les Québécois de l'Impact font parler d'eux avec des rumeurs envoyant Riquelme et surtout Gilardino du côté de Montréal.


    Par Régis Delanoë
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    il y a 11 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom