1. // CONCACAF
  2. //
  3. // Demies

MLS : le cauchemar mexicain

Chaque année ou presque, les équipes de la MLS se font surclasser par les pensionnaires de la LigaMX, en Ligue des champions de la CONCACAF. En football, Donald Trump a peut-être raison : le Mexique constitue bien le cauchemar de l'Amérique.

Modififié
La MLS a repris. Avec ses vieilles nouvelles stars : Gerrard, Lampard, Kaká. Ses internationaux américains : Dempsey, Bradley, Beckerman… Sa vision, sa stratégie : salaires XXL pour ferrer quelques cracks, mais masse salariale encadrée, planification à la rigueur soviétique pour devenir l'un des meilleurs championnats au monde en 2022. Son discours optimiste aussi, repris dans les médias du monde entier. Une machine promotionnelle bien huilée, comme les Américains en ont le secret. Et pourtant, quelques jours avant que son championnat ne reprenne, le football made in USA avait subi un revers significatif. Ou plutôt, quatre revers. En quarts de finale de la Concachampion's, les quatre représentants de la MLS se sont ainsi fait sortir, les 1er et 2 mars, par quatre clubs de LigaMX. Voilà pourquoi quatre clubs mexicains monopolisent à partir d'aujourd'hui les demi-finales de la Ligue des champions de la CONCACAF, une compétition qu'ils remportent sans discontinuer depuis dix ans.

Le courroux de Landon Donovan


Mardi, les Tigres de Gignac se rendront à Querétaro, et mercredi, Santos Laguna recevra l'América. Comment en est-on arrivé là ? Pour mémoire, les résultats des quarts de finale entre les deux voisins et néanmoins ennemis : Santos Laguna a éjecté les LA Galaxy (0-0, 4-0), le médiocre Querétaro a écarté DC United (2-0, 1-1), et l'América Mexico s'est offert le Seattle de Clint Dempsey (2-2, 3-1). Des quatre club gringos, le Real Salt Lake fut finalement le seul à offrir une répartie digne de ce nom, face aux Tigres (0-2, 1-1), et à accréditer l'idée d'un rapprochement entre États-Unis et Mexique. Après avoir perdu à l'aller, Kyle Beckerman et consorts sont parvenus à faire vibrer leur stade en poussant les Tigres dans leurs retranchements, avant qu'André-Pierre Gignac ne sonne le glas des espoirs américains d'un but à la 91e. Reste qu'au final, les gringos n'ont pas gagné le moindre match en huit rencontres.


Pour minorer l'importance d'une telle déroute, la MLS sert le même discours prêt à l'emploi année après année. Éliminations après éliminations. Les quarts de finale de Champions de la CONCACAF étant programmés alors que le championnat US n'a pas repris, ses représentants n'évolueraient pas à 100% et se foutraient même un peu de cette compétition. Concrètement, à trois jours du début de la MLS, un club qui surpaye Steven Gerrard, Giovani dos Santos, Nigel de Jong et Robbie Keane s'est montré incapable de donner une réplique décente à une équipe qui pointait alors au huitième rang de la LigaMX. Les prétextes de la MLS tiennent-ils vraiment la route ? Pas forcément, à en croire la réaction de Landon Donovan, ex-star des LA Galaxy, pour qui le problème serait plutôt de nature structurelle. « Dépensons dix millions de dollars sur dix joueurs, et pas seulement sur deux ou trois » , a suggéré après cette déroute le meilleur joueur américain de tous les temps, qui a accumulé, pendant sa carrière, les frustrations en Concachampion's face aux représentants de la LigaMX.

20 000 dollars en moyenne au Mexique, 5 000 en MLS


À chaque fois, une même impression : les équipes de MLS peuvent bien aligner quelques joueurs de niveau international, ils sont souvent trop vieux ou pas assez nombreux pour pouvoir compenser les lacunes de leurs coéquipiers, médiocres techniquement, même si grands athlètes. Lors de son passage calamiteux par les New York Red Bulls, l'exquis Rafa Márquez avait ainsi fait part de sa frustration d'être entouré par des pieds carrés : « Le football est un jeu d'équipe, et malheureusement, mes coéquipiers ne sont pas à mon niveau » , s'était agacé l'ex-Barcelonais, en 2011. La MLS a-t-elle progressé depuis ? Un peu sans doute, comme le suggère la victoire de l'Impact Montréal l'an dernier, en demi-finale de la Ligue des champions de la CONCACAF, face à un tendre Pachuca. Futés, les Canadiens avaient effectué une préparation spécifique au Mexique, en altitude, avant de disputer leur match aller. Pour le coup, leur motivation était évidente. En finale, alors que la MLS était lancée depuis un bon mois, Ignacio Piatti et consorts avaient toutefois touché à leurs limites face au puissant América (1-1, 4-2), dont le onze est peuplé d'internationaux mexicains, paraguayens, équatoriens ou colombiens. « Tactiquement, les deux championnats sont différents, estime le jeune Sebastian Saucedo, 19 ans, qui est passé cet hiver du Real Salt Lake à Veracruz, au Mexique. Il y a beaucoup de variantes, les matchs sont joués avec davantage d'intelligence de jeu. En MLS, ça joue en envoyant de longs ballons devant, ce championnat n'est pas encore au niveau de la LigaMX. »


Aussi ténue soit-elle, la progression de la MLS est toutefois suivie avec anxiété au sud du Rio Grande. Que Giovani dos Santos, l'un des meilleurs joueurs mexicains, quitte l'Europe pour vivre son rêve américain, plutôt que de venir renforcer l'un des grands clubs de son pays, a ainsi été perçu comme un camouflet pour la LigaMX. Le système des franchise players de la MLS a permis ce beau coup, mais c'est aussi ce même système qui ne permet pas de les multiplier. C'est d'ailleurs l'une des grandes limites actuelles de la MLS : Sebastian Giovinco et un vieillissant Kaká peuvent bien mieux gagner leur vie qu'André-Pierre Gignac, le joueur le mieux payé du Mexique, le salaire médian américain n'en reste pas moins largement inférieur à celui de la LigaMX. Au Mexique, un joueur se situant en bas de l'échelle des salaires peut recevoir 20 000 dollars mensuels, tandis qu'il devrait se contenter d'à peine 5 000 dollars en MLS. Un salaire pas franchement attrayant, même si l'environnement américain est mieux sécurisé en tout point que le mexicain. Résultat : nombre d'internationaux colombiens, équatoriens ou uruguayens continuent de préférer le pays de Cuauhtémoc Blanco à celui d'Alexi Lalas.

Les scouts mexicains chassent aux États-Unis


Ce fossé salarial pourrait toutefois être rapidement bouché par un simple changement réglementaire. Mais un autre prendra encore de longues années, pour ne pas dire une éternité, avant d'être comblé. Celui de la formation. Au Mexique, le système de formation est similaire à celui des clubs européens. Pas en MLS, où le système de draft des jeunes talents se base encore, de manière prioritaire, sur le talent universitaire. Résultat : la grande majorité des jeunes Américains ne fréquentent pas une structure professionnelle avant leurs 20 ou 21 ans, au terme de leurs études. Outre le fait qu'un pays à la culture foot embryonnaire ne peut compter sur une même densité de talents qu'un pays où le foot est roi, les États-unis ne se facilitent pas la tâche en traitant le soccer comme ses sports nationaux (base-ball, football américain, basket). Il est ainsi symptomatique qu'Alex Ramos, le fils de Tab Ramos, sélectionneur des U20 américains, ait choisi, en janvier 2015, de quitter l'université d'Iona (New York) pour signer un contrat pro avec Pachuca, au Mexique. Un aveu en creux, de la part de Tab Ramos, qui a participé à la négociation du transfert de son fils, de la supériorité du système de formation mexicain.


Le cas Ramos, qui jouit de la nationalité mexicaine, pour être né à Monterrey quand son père était joueur, n'est d'ailleurs pas isolé. Car, les millions de jeunes d'origine mexicaine, biberonnés au football, constituent un des grands réservoirs de talent sur le sol américain, et un potentiel levier de progression du soccer. Mais, pour le moment, ce sont, avant tout, les clubs mexicains qui en profitent. Sur le sol américain, América, Chivas, Pachuca et consorts organisent ainsi des détections et installent des clubs filiales. Les éléments les plus talentueux sont rabattus vers le Mexique, là où ils disposeront de structures idéales pour se former dès leur adolescence. La culture foot ne s'achète pas, à l'inverse des inscriptions onéreuses aux universités américaines. Finalement, l'écrasante domination des Mexicains en Concachampion's n'est que l'un des symptômes d'un fossé qui se réduit, mais reste important, entre la LigaMX, et l'ambitieuse mais encore tendre MLS.

Par Thomas Goubin, au Mexique
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Très bon article.

Pour en revenir sur la formation aux US, ils commencent à revoir le problème, les clubs de la MLS ont maintenant tous ou presque leurs propres Academy qui forment les joueurs et permet aux clubs de les signer directement dans leur équipe première et de ce fait concurrencent le système univeristaire qui perd en importance et donc minimise l'importance de la draft. En plus la féfé à un programme parallèle de formation appelé "Génération Adidas" qui dure depuis plusieurs années où les clubs peuvent piocher dedans.
Viorel-Moldovan Niveau : District
Thomas Goubin, au Mexique ...
Voilà je me suis arrêté là, malheureusement. Comment être objectif ? ce pourtant pas là dessus qu'un "journaliste" doit s'exprimer, en tout impartialité.
Les clubs MLS s'en foutent clairement de cette coupe et je ne peux que leurs donnés raison. 5 ans que l'on ne les écoutes pas, 5 années qu'ils réclament que leur calendrier soit pris en compte.
Avant de dire de pareils idioties (loin de moi le fait de vouloir te traiter d'idiot) renseigne toi. Ramos à été invité à partir de sa fac, en cause un comportement non toléré. Regarde les salaires de De Jong, Cole ou encore Nocerino tes "stars vieillissantes" = rappel de débutant seul 3 DP (joueurs étant en dehors du salary cap) peuvent signer. Keane Gerrard et Dos Santos oupsssss ça fait 3.
De plus tu oublies (volontairement ?) de parler du récent transfert du new-yorkais Matt Miazga à Chelsea ou encore du pur produit Matt Olosundé à Man U, voir même d'omettre complètement que cette si belle Liga MX compte 5 présidents pour plus du double d'équipes ...
C'est dommage qu'un seul point de vue, mexicain, soit pris en compte. Non les USA et la MLS ne sont pas la meilleure league du monde, mais dés que c'est différent (pas de promotions, salaires encadrés etc etc) et bien chez nous ça dérange.
Dernière chose, avant de t'acharner sur les LA Galaxy, regardent leur histoire, leur fan base, leur gestion mais aussi leur compte twitter (la réaction du CM sur le 4ème but est géniale ...)
Je vais me répéter mais il n'y a que 3 équipes qui savent à peut prêt jouer au foot en MLS : Seattle, KansasCity et Portland.
La saison dernière Seattle avait 2/3 "stars" mais le niveau de l'équipe était assez équilibré. Kansas City et Portland n'ont pas de grosse pointure mais ces équipes ont des jeunes joueurs d'un niveau plus qu'intéressant (D'après moi n'importe quel titulaire de Kansas City peut jouer en L1, hors PSG, Monaco et Lyon).

Le souci c'est que les autres clubs ont une star, entourée de 10 mecs qui n'ont pas le niveau. Ce qui donne des matchs de foot en folie, avec des centres en touche, des frappes en tribunes, des lignes espacées de 50m... Quoi qu'en fait il n'y pas vraiment de différence avec notre Ligue 1...
montrealyonnais Niveau : DHR
Super article oui !

En effet, les championnats universitaires (en soccer) nords-américains n'ont pas la rigueur de centres de formations à l'européenne.
Les Academies risquent de pas mal révolutionner le niveau de la MLS dans les 5 prochaines années, surtout en rehaussant la qualité du "joueur moyen", qui est globalement moyenne en ce moment (mais quand même moins pire qu'avant hein!).

Pis on va chercher en Europe le savoir faire. Au niveau de ce que je connais, à l'Impact, le directeur du centre de formation et une bonne partie du staff sont des Français.
Note : 1
On peut pas dire que Sofoot ne fait pas tout pour nous sur vendre cette bouillie de football qu'est la MLS.
kim jung kill Niveau : National
quelqu'un sait si les club mexicain sont pas plus intéressés par la copa libartadores ???
mauriston Niveau : CFA2
Je ne connais pas du tout ces championnats, donc j'essaie de me fier à ceux d'ici qui semblent bien maîtriser le sujet. Mais à quel saint se vouer ? Parce que dès qu'un article parle de la réussite de Gignac on nous explique qu'il joue contre des plots. Et maintenant on m'apprend que ces mêmes plots se régalent face aux équipes de MLS, sans exception. Donc soit Gignac a quand même du mérite, soit Henry était une chèvre pour ne pas enfiler 50 buts par saison en MLS. J'avoue que la 2eme option me laisse perplexe.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Message posté par Two-Face
On peut pas dire que Sofoot ne fait pas tout pour nous sur vendre cette bouillie de football qu'est la MLS.


C'est bien de commenter tout tout le temps, c'est bien aussi de lire les articles avant.
montrealyonnais Niveau : DHR
Ahah, y'en faut pour tout le monde t'sais. On est quelques uns à se sentir concernés et à être contents de lire des articles sur ces championnats qui signifient des choses pour nous. Pis en moyenne, avec un article par semaine sur la MLS, tu vas survivre, j'en suis sûr.

(Pis cet article n'est pas du tout valorisant pour la MLS...)
Note : 1
Moi j'aime ce genre d'article, c'est super intéressant, ça étoffe sa culture foot, et on apprend plein de choses. Et on s'aperçoit aussi que les USA ne seront probablement jamais un pays de culture foot. Leur équipe nationale restera à un niveau correct (style 8eme de finale) mais je serai certainement décédé avant de les voir se battre pour une victoire en finale de Coupe du monde.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Message posté par Pig Benis
Moi j'aime ce genre d'article, c'est super intéressant, ça étoffe sa culture foot, et on apprend plein de choses. Et on s'aperçoit aussi que les USA ne seront probablement jamais un pays de culture foot. Leur équipe nationale restera à un niveau correct (style 8eme de finale) mais je serai certainement décédé avant de les voir se battre pour une victoire en finale de Coupe du monde.


Tout pareil !
Je vis chez les méchants ricains depuis une paire d'années maintenant, et je le dis sans détour, le soccer qui interesse le gars moyen, c'est la Premier League. 3/4 matchs à la télé par week-end et deux émissions spéciales. Et la moitié de tout ça sur une grande chaine nationale gratuite. Je ne vais pas m'étendre, mais tu trouves un peu de passion pour la MLS à NY et à Seattle et dans deux trois coins du pays. Pour donner une idée, ailleurs, les résultats du week-end c'est une brève à la fin du chapitre sport, APRES le résumé d'un match de basket au lycée du coin. Je dis tout ça sans moquerie, et quand je discute avec des ricains et que ça commence à parler soccer, et ben, avoir une étoile sur mon réplica de l'équipe de France, ça, ils respectent. Sinon, le baseball est un sport absolument génial.
Message posté par Matt46
Je vais me répéter mais il n'y a que 3 équipes qui savent à peut prêt jouer au foot en MLS : Seattle, KansasCity et Portland.


Tu ne peux pas affirmer des choses comme ça en MLS, ça change à chaque année. Par exemple ton Seattle c'est 2 défaites en 2 matches cette année.

Je pense que tranquillement, pas trop vite, la qualité se relève. Par exemple les deux victoires de Montréal sans le Roi Didi contredisent ta thèse des 10 chèvres.
ArthurFingal Niveau : District
@Matt 46 : L'impact joue pas pire non plus :)
ArthurFingal Niveau : District
Message posté par GerryFrench
Tu ne peux pas affirmer des choses comme ça en MLS, ça change à chaque année. Par exemple ton Seattle c'est 2 défaites en 2 matches cette année.

Je pense que tranquillement, pas trop vite, la qualité se relève. Par exemple les deux victoires de Montréal sans le Roi Didi contredisent ta thèse des 10 chèvres.


@GerryFrench

Puis l'impact a fait un recrutement vraiment intelligent cette annnée, et commence à s'affirmer un style de jeu propre à son équipe.
Super article, donc le foot c'est pas près de changer aux USA. Ils resteront à leur niveau pour un bon moment… Quand je me rappelle de ces supporteur étasuniens brûlant leur drapeau national à la coupe du monde de 2002 après l'élimination de leur équipe… J'en pleure de rire.
d equateur Niveau : DHR
Enfin !

Un bon article, précis, argumenté ; on comprend enfin pourquoi la MLS benh c'est de la merde. Je le dis pour regarder parfois sur mon pc, c'est vraiment des athlètes sans technique, comme vous dites.

Vous nous aviez déjà pondu un tas d'articles sur la MLS (Giovinco, Kaka, le bordel à Miami, Rabesandratana et Eloi etc), il était temps d'aller un peu au fond des choses.

Les boeufs seront venus bien après la charue, mais bon, l'article étant parfait, on vous pardonne.
Le Mexique a toujours eu un bon team... Aux US, la différence, c'est que l'on est persuadé qu'un jour, lointain, peut -être, nous gagnerons la Coupe du Monde. Bonne nuit à toutes et tous
Message posté par GerryFrench
Tu ne peux pas affirmer des choses comme ça en MLS, ça change à chaque année. Par exemple ton Seattle c'est 2 défaites en 2 matches cette année.

Je pense que tranquillement, pas trop vite, la qualité se relève. Par exemple les deux victoires de Montréal sans le Roi Didi contredisent ta thèse des 10 chèvres.


Je parle pour ce que j'ai vu sur le dernier championnat.
Il y'a 10 jours que la saison a démarré, je me donne jusqu'à fin mai pour avoir un avis sur le niveau des équipes de cette année.

Après 2 victoires en 2 journées de championnat, le Stade de Reims l'a fait en L1 cette année, et ils sont 17e aujourd'hui...

En gros avec une bonne préparation, tu peux éclater quelques équipes au début mais tu risques de t'effondrer rapidement. Mais c'est propre à tout les championnats ça.

Si vous me dites que l'Impact à du potentiel cette année, je vais suivre ça.
Hier à 22:15 Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 7
Hier à 21:02 Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 10 Hier à 19:00 Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 31 Hier à 18:06 Stéphane Paille est décédé 29 Hier à 15:58 La Ligue des champions reprend ce soir ! 25 Hier à 15:45 Lugano prolonge à São Paulo 5
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:12 Falcao s'essaye au baseball 3 Hier à 11:10 Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 11
lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 65 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10
À lire ensuite
Sortez Willy