Restes du monde – Major League Soccer

Par Régis Delanoë

MLS : la course aux play-offs

À un mois de la fin de saison régulière en Amérique du Nord, trois franchises ont déjà validé leur ticket pour les play-offs, toutes à l’ouest : San José Earthquakes, Los Angeles Galaxy et le Real Salt Lake. À l’est, le verdict devrait bientôt tomber, avec la participation quasi certaine de New York et l’élimination de Montréal. Bilan mensuel.

Note
2 votes
2 votes pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note


Beckham au coup-franc (Los Angeles Galaxy)
Beckham au coup-franc (Los Angeles Galaxy)
Conférence Ouest : les jeux sont (presque) faits

Impressionnants Earthquakes de San José ! La franchise californienne, qu’on disait moribonde financièrement il y a encore peu, a non seulement déjà assuré sa place en play-offs, mais est aussi en passe de remporter le Supporters’ Shield, récompensant la meilleure équipe de la saison régulière sur l’ensemble des deux conférences. À ce classement, elle compte actuellement 5 points d’avance à 4 matchs de la fin sur le leader de la Conférence Est, le Sporting Kansas City. Ce trophée, que les Californiens ont déjà remporté en 2005, viendrait logiquement récompenser une belle régularité et une impressionnante force de frappe en attaque, avec deux hommes forts : Chris Wondolowski et Alan Gordon, récemment appelés par le sélectionneur Jürgen Klinsmann. Ils totalisent à eux deux 34 buts, plus de la moitié du total de l’équipe. Autres qualifiés pour les play-offs : les voisins du Los Angeles Galaxy. Auteur d’un début de saison poussif, Beckham, Robbie Keane, Donovan et toute la bande (dont la dernière recrue, l’ancien Nantais Christian Wilhelmsson, Ndlr) ont su se relever et remonter progressivement au classement, au point de figurer de nouveau comme des favoris en puissance à leur propre succession à la victoire finale en MLS. Troisième et dernier qualifié à l’Ouest à ce jour : le Real Salt Lake qui, comme d’habitude, performe sans bruit, mais avec application, grâce notamment aux 14 buts du Costaricain Álvaro Saborío. Dans cette Conférence Ouest, il ne reste donc plus que deux tickets à aller chercher pour disputer les play-offs. Si Seattle est tout proche d’assurer sa place, la cinquième et dernière fait l’objet d’une lutte acharnée entre Vancouver et Dallas. Les ambitieux Canadiens comptent actuellement toujours deux points d’avance, mais la dynamique est clairement du côté des Texans, qui semblaient hors-course il y a encore peu. Une série de belles victoires – dont une arrachée 1-0 à domicile récemment face aux… Whitecaps – combinée à des contre-performances à la pelle de Vancouver a relancé le suspense. La bagarre à distance se poursuit ce week-end avec deux chocs au programme : le déplacement de Dallas à San José et la réception de Seattle par les Whitecaps.

Conférence Est : Thierry Henry va devoir attendre

Outsider de la compétition en début de saison, le Sporting Kansas City du défenseur français Aurélien Collin occupe assez sereinement la première place. La qualification pour les play-offs n’est toujours pas officiellement validée, mais c’est comme si c’était fait. Même constat pour Chicago Fire, actuel deuxième, qui a effectué un spectaculaire come-back depuis cet été grâce à sa forte délégation étrangère : l’ancien défenseur international allemand Arne Friedrich, le milieu uruguayen Álvaro Fernández, l’attaquant ghanéen Patrick Nyarko – aucun lien avec Alex Nyarko – ou encore la récente recrue Sherjill MacDonald. Derrière ces deux équipes de tête, on retrouve DC United, handicapé par l’absence sur blessure pour plusieurs semaines de son meilleur joueur Dwayne de Rosario, et les Red Bulls de New York. La puissante franchise où évolue Thierry Henry, Tim Cahill, Rafael Márquez et Sébastien Le Toux peine toujours dans la régularité, à l’image d’Henry, régulièrement buteur, mais aussi parfois capable de faire le con, comme lors de la récente défaite face à Kansas City (0-2), où l’ancien Gunner a intentionnellement donné un coup de tête à l’attaquant adverse Kei Camara, avant de s’écrouler lui-même assez pathétiquement… Il a été suspendu un match par la Ligue (nul 1-1 sur le terrain de New England Revolution ce week-end, Ndlr) et doit faire son retour pour le money time, avec trois matchs consécutifs à la maison au programme pour définitivement assurer la qualification : face à Toronto, Chicago et Kansas City, avant un dernier court déplacement à Philadelphie. Il devrait donc ne rester qu’une place en jeu pour participer aux play-offs. Houston et Columbus la convoitent, deux équipes pas au mieux actuellement. Septième et désormais largement devancé, l’Impact de Montréal semble avoir dit adieu aux rêves de qualification. C’est dommage, car le mois d’août avait été exceptionnel (4 matchs, 4 victoires, Ndlr), mais deux défaites et un nul ont depuis plombé le bilan des « Italiens » Di Vaio, Nesta and co.

Infos en vrac…

- Au classement des buteurs, Chris Wondolowski est plus que jamais en tête avec 22 buts, 8 unités devant Robbie Keane, Kenny Cooper (New York) et Álvaro Saborío (Real Salt Lake). Henry est juste derrière avec 13 pions (et 9 passes décisives).

- Du côté des joueurs français, hors le cas Henry, Sébastien Le Toux est confronté à la concurrence à New York ; Hassoun Camara continue d’être régulièrement aligné à Montréal ; le jeune Antoine Hoppenot gagne petit à petit sa place à Philadelphie ; Aurélien Collin se plaît tellement à Kansas City qu’il a récemment déclaré être intéressé par la sélection américaine ; Éric Hassli ne peut rien pour relever Toronto, pire franchise de la Ligue ; enfin le très prometteur Saër Sène est blessé jusqu'à la fin de saison, absence dont profite un autre Français de New England Revolution, Dimitry Imbongo, récemment auteur de son premier but en MLS.

- Un mot pour terminer de la Ligue des champions, où seul Seattle a pour l’instant validé son ticket pour le tour final. Los Angeles et Houston sont en ballotage favorable, alors qu’il reste un match à Toronto et au Real Salt Lake pour espérer réaliser le grand chelem.


Racing Club de Lens les billets pour le prochain match à partir 11 €

Par Régis Delanoë

Parier sur les matchs de Thierry Henry

 








Votre compte sur SOFOOT.com

3 réactions;
Poster un commentaire

  • Message posté par Duck-Hunt le 27/09/2012 à 16:08
      Note : 1 

    C'est quand même pas mal pour Montreal. Pour une première saison en MLS, c'est loin d'être ridicule ! Mis à part les grands noms, ils ont quand même quelques bons petits joueurs ! Felipe par exemple.

  • Message posté par Calvhabs le 27/09/2012 à 19:19
      

    Victoire !!!! Merci So Foot de dire "impact de Montréal" et non Montreal Impact...
    Laissez moi rêver que j'y suis pour quelque chose...

  • Message posté par mls-france le 27/09/2012 à 19:53
      

    Super article une nouvelle fois.
    Précisons que les 3 premiers de chaque conférence sont qualifiés directement pour les demi-finales de Conférence.
    Le 4ème et le 5ème de chaque conférence s'affrontent pour obtenir la dernière place.

    Je ne pense pas que Los Angeles ou New York remporte le titre cette saison. Kansas City et San Jose ont été plus réguliers cette saison.


3 réactions :
Poster un commentaire