1. // La pépite du week-end
  2. //
  3. //

Mkhitaryan, la gâchette arménienne

Après chaque journée de championnat, nous vous ferons découvrir un joueur soit peu connu, soit qui évolue dans un championnat mineur, soit les deux. Ce week-end, coup de projecteur sur Henrikh Mkhitaryan, qui explose les stats en championnat d’Ukraine.

Modififié
240 22
Nous n’en sommes qu’à la sixième journée, et pourtant Henrikh Mkhitaryan (ou Henrik Mkhitarian, ou Հենրիխ Մխիթարյան), nom aussi imprononçable que difficile à écrire, a déjà réussi sa saison. L’an passé, en 26 apparitions sous le maillot du Shakhtar, ce milieu de terrain avait inscrit la bagatelle de 10 buts, ce qui fait déjà une sacrée moyenne pour un joueur évoluant à ce poste. Mais cette année, c’est littéralement la folie. Au bout de six journées, Mkhitaryan a déjà atteint son total de l’an dernier, soit 10 buts en championnat. 10 buts en 6 matches ? Oui oui, Cristiano Ronaldo et Messi ne sont plus seuls au monde. Cela a commencé par un doublé contre l’Arsenal Kiev, lors de la première journée. Puis un pion contre le Zakarpattia Uzhhorod (putain de blase aussi), deux doublés consécutifs contre Volyn et Vorskla et enfin un triplé, hier soir, sur la pelouse de Chornomorets, lors de la victoire 5-1 du Shakhtar. À 23 ans, cela ressemble fort à une consécration pour un joueur déjà élu Footballeur arménien de l’année en 2009 et 2011. A priori, ce titre aura du mal à lui échapper en 2012. Surtout s’il continue sur cette lancée et qu’il transcende le Shakhtar en championnat. Et en Ligue des champions.

La Tragique Histoire d'Hamlet

Du Shakhtar, on connaît les Brésiliens Douglas Costa, Alex Teixeira ou Fernandinho, l’entraîneur Lucescu, l’ancien Barcelonais Chyrgrynskiy ou le capitaine Srna. Pourtant, l’an passé, c’est bien Mkhitaryan qui a été élu meilleur joueur de la saison par les supporters du club, récoltant 38% des suffrages. La preuve que si l’Arménien est encore relativement inconnu de ce côté-là de l’Europe, il est déjà une star en Ukraine. Mais alors, qui est-il vraiment ? Ce que l’on sait, c’est qu’il est né dans une banlieue de Erevan, la capitale arménienne, en 1989. Son père est loin d’être un illustre inconnu au pays. De fait, Hamlet Mkhitaryan était également footballeur et a porté pendant de longues années le maillot de l’Ararat Erevan, l’un des clubs les plus populaires d’Arménie. Il décède alors que Henrikh n’a que sept ans et a déjà intégré les équipes de jeunes du FC Pyunik Erevan, un autre club de la capitale. C’est là-bas qu’il va faire ses armes pendant onze années, avant de finalement débuter avec l’équipe première en 2006. Il est alors âgé de 17 ans et est déjà considéré comme un petit crack par son coach de l’époque.

En 2009, c’est l’explosion. La saison arménienne commence en janvier. Lors des dix premiers matches de championnat, il inscrit onze buts. Il est alors repéré par un club ukrainien. Pas encore le Shakhtar, mais l’autre club de Donetsk, le Metaluhr, qu’il rejoint lors de l’été 2009. Dès ses premiers pas là-bas, il s’impose comme le leader de l’équipe. Si le Metaluhr ne réussit pas de grandes choses en championnat, Mkhitaryan, lui, devient déjà indispensable. À tel point que quelques mois après son arrivée, il est promu capitaine de l’équipe, devenant ainsi, à 21 ans, le plus jeune capitaine de l’histoire du club. Ça y est : le Shakhtar l’a repéré. Et en Ukraine, lorsque le Shakhtar veut quelques chose, le Shakhtar l’a. Du coup, le 30 août 2010, le milieu de terrain dispute son dernier match avec le Metaluhr, offre une passe décisive pour la victoire des siens et s’engage le soir même avec le rival. Un transfert de 6 millions d’euros et un contrat de 5 ans. Propre.

Joueur-équipe en Arménie

Mircea Lucescu décide immédiatement de le faire jouer titulaire, au milieu de la colonie brésilienne du Shakhtar. Une blessure au mois d’octobre le tient éloigné des pelouses pendant six semaines. Mais à part ça, le joueur dispute tous les matches et participe à la belle campagne du champion d’Ukraine en Ligue des champions, avec notamment ce huitième de finale remporté face à l’AS Roma. Mais c’est véritablement lors de la saison 2011-12 qu’il atteint le top de sa forme. Le Shakhtar est intouchable en championnat (une seule défaite en 30 journées) et Mkhitaryan régale en passes décisives et en buts. À tel point qu’au terme de la saison, couronnée à nouveau par un doublé Coupe-championnat, le coach, Lucescu, n’a aucun doute quant à son avenir. « Nous sommes une équipe jeune, et je crois véritablement en tous ceux qui vont rester ici. Par exemple, Mkhitaryan a un grand avenir ici avec nous, c’est un joueur exceptionnel » , assure-t-il à l’agence Armenpress. Venant d’un technicien qui a entraîné Ronaldo, Roberto Baggio ou Djorkaeff, cela ne peut que vouloir dire quelque chose.

Conscient de ses capacités offensives, le coach a décidé, cette saison, de faire monter d’un cran son joueur. Mkhitaryan joue désormais entre le milieu de terrain et l’attaque. Une sorte de milieu offensif qui se trouve plus souvent dans la surface de réparation que dans le rond central. Face à Chornomorets, hier, il était presque aligné en attaque, aux côtés de l’ancien Gunner Eduardo, tandis que Douglas Costa et Alex Teixeira étaient positionnés sur les ailes, pour un 4-4-2 qui a de fausses allures de 4-2-4. Dans quelques semaines, le Shakhtar entrera en piste en Ligue des champions. Éliminé au premier tour l’an passé, celui qui danse sur le championnat ukrainien ne veut ce coup-ci pas se louper. Mkhitaryan non plus, d’ailleurs. Un Mkhitaryan qui devra également penser dans les prochaines semaines aux éliminatoires de la Coupe du monde 2014. L’Arménie est dans le groupe de l’Italie, du Danemark et de la République tchèque. Autant dire que cela va être compliqué, surtout lorsque l’on est tout seul dans son équipe. Demandez donc à Jari Litmanen, George Weah ou Dwight Yorke.

Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Excellente initiative que ce genre d'articles! On trouve d'excellents joueurs dans des championnats peu côtés, souvent méconnus.
D'autant que Mkhitaryan ne devrait pas décoller du Shaktar de sitôt. Les deux gros clubs ukrainiens que sont le Shaktar et le Dynamo sont archi-blindés niveau thunes, survolent leur championnat, et ont pour politique de ne vendre que rarement leurs meilleurs joueurs en leur offrant des salaires pharaoniques pour calmer leurs envies de découvrir un "gros" championnat.
Note : 1
@ Molinier:
"Ne vendent que très rarement leurs meilleurs joueurs" Tu veux dire que lorsque le Shaktar avait vendu Brandao à l'OM ils ne le considéraient pas comme un des meilleurs ? Je ne comprends pas ! Je suis outré,choqué,désabusé,anéanti... Brandao tout mêmeuh !
filoubifrance Niveau : CFA2
On parle beaucoup de lui en Ukraine. Et effectivement il est très doué. Maintenant il faut le voir à l'oeuvre lors de grands matches.
En fait, ce n'est pas si improbable que ça qu'il fasse un EURO avec l'Arménie,un jour. En effet pour l'EURO 2012, ils ont manqué les barrages d'un souffle (il me semble même qu'ils n'ont pas été chanceux avec l'arbitrage pour leur dernier match de poule). Et en plus, à l'EURO il y aura désormais 24 équipes. Donc, si Dwight Yorke la fait avec Trinidad pour la Coupe du Monde, la bonne génération arménienne peut y prétendre aussi(en 2016 pourquoi pas !).
nikowenji Niveau : DHR
Mkhitaryan seulement si t'essaye pas!

Je sais, c'est très capillo-tracté, mais c'est chaud de faire un jeu de mot avec son nom!
Note : 3
pour le prochain je vote Kolbeinn Sigþórsson (nom casse-gueule, stats de ouf, seul dans sa sélection, tout y est).
J'éspère qu'on aura un petit article sur le turc qui a planté un nombre de buts fou la saison passée, que je ne connais absolument pas
Au rayon des jeunes pépites qui émergent dans des championnats méconnus y'en a un paquet un peu partout:

-Casemiro (Sao Paulo)
-Adam Maher (AZ Alkmaar)
-Sime Vrsaljko (Dinamo Zagreb)
-Filip Djuricic (Heerenveen)
-Lazar Markovic (Partizan Belgrade)
-Ahmed Musa (CSKA Moscou)
-Vaclav Kadlec (Sparta Prague)
-Stefan de Vrij (Feyenoord)
-Manuel Lanzini (River Plate)
-Rafal Wolski (Legia Varsovie)

....
Ouais enfin, il est pas si seul que ça en équipe d'Arménie, il y'a Yura Movsisyan, attaquant de 25 ans, évoluant au FK Krasnodar en Russie, qui en est déjà à 4 buts en 5 matchs et qui a inscrit 11 buts la saison passée. Tottenham s'y était intéressé.

En Russie toujours, à Krasnodar toujours, mais dans l'autre club, le Kuban, il y'a Marcos Pizzelli (brésilien naturalisé), qui a gagné sa place dans l'entrejeu et qui marque de jolis buts. Un autre international arménien vient de rejoindre ce club, Aras Ozbiliz, en provenance de l'Ajax d'Amsterdam. A coté y'a quelques joueurs pas mauvais au Metalurg Donestk (Mkrtchyan Ghazaryan,le petit nouveau Manoyan) et Berezovsky,deuxième gardien du Dynamo Moscou.

C'est pas des joueurs qui brillent dans des top clubs, mais c'est assez bon pour qu'on puisse considérer qu'il s'agisse de la meilleure génération que l'Arménie ait connue depuis son indépendance. En continuant sur le chemin des qualifs de 2012, on peut créer la surprise pour 2014, même si le groupe est effectivement plutôt relevé.
à Sao Paulo, il y a Ademilson aussi; sinon il y a quelques années j'avais coché le nom de Pontus Engblom (Haugesund/NOR)
Ademilson c'est un 94 encore un peu tendre même s'il commence à se faire sa place à Sao Paulo. De cette génération je vois plus le jeune Adryan le probable successeur de Lucas Moura à Sao Paulo et déjà supervisé par toute l'Europe.
Sinon Engblom n'a été qu'un feu de paille il y a quelques saisons. Il n'a jamais réussi à s'imposer au sein de l'AIK Stockholm, son club formateur, est vient de s'engager au FK Haugesund en L1 norvégienne...
Merci Sofoot de nous faire decouvrir des joueurs vraiment meconnu
@ Molinier tu joue à Football Manager toi non?
Plus depuis quelques années. Mais mes fonctions professionnelles m'obligent à scruter beaucoup de jeunes joueurs un peu partout dans le monde...
Engblom a quand même fait remonter Sundsvall en D1 suédoise avec 13 buts et a claquer un but dès son 1er match à Haugesund, et il n'a que 20 ans.
Claquer 13 buts en D2 suèdoise qui a un niveau quasiment amateur c'est pas non plus quelque chose d'extraordinaire...
Vincent Chase Niveau : DHR
@Mikotoo : Burak Yılmaz qui a planté 33 buts en 34 matchs l'année dernière avec Trabzonspor! Il a signé cette année avec le Galatasaray (il a fait quasiment tous les clubs Turcs maintenant lol!)
Vincent Chase Niveau : DHR
Burak Yilmaz* puisque le I sans point n'est pas accepté ici !
Molinier: "mes fonctions professionnelles m'obligent à scruter beaucoup de jeunes joueurs"


alors Alain Roche, ça fait quoi d'être lourdé par Paris? #lasortieaufondàdroite
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
240 22